Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/09/2011

The Man-Machine (Kraftwerk 1978 )

10305_01.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet album des quatre de Düsseldorf n'est pas peut-être leur meilleur et on peut lui preferer Radio-Activity ou Autobahn, cependant The Man-Machine est incontournable.


illustré par une pochette sublime qui fige pour toujours les membres de ce groupe culte dans leurs fameuses tenues( chemise rouge -pantalon noir-cravate noire et coupe de cheveux au cordeau.) The Man-Machine restera l'album qui reussit le mieux la synthèse de ce que peut représenter la musique électronique de ce groupe d'avant-garde


Kraftwerk a toujours fait l'unanimité tant chez les puristes de l'électro qui reconnaissent en eux leur père spirituel , mais également dans le monde du rock et même dans celui du rap (Afrika Bambaataa Gourou et fondateur de la Zulu Nation détourna d'ailleurs Trans-Europ-Express pour son hymne historique 'planet rock').
Noyé a l'époque de sa parution parmi la masse des groupes utilisateurs de synthés Kraftwerk nous apparaît aujourd'hui comme un groupe exceptionnellement en avance sur son époque.
Avec ce disque fondamental, ils annoncent dès 1978 la pop synthétique et la new-wave qui vont débarquer bientôt et on retrouvera leur incluence dans divers groupes tels que Taxi Girl, Devo, Human League, ou New Order. Il seront bien des années plus tard la reference majeure de The Orb ; L.F.O , ou encore The Future Sound Of London. On retrouvera dans The Man-Machine le standard "The Model", titre emblématique du courant new-wave, ainsi que "The Robots" qui ouvre l'album en installant ce son et ce climat déshumanisé, froid et électronique si particulier au groupe. De par leur démarche artistique et de part leurs oeuvres musicales, Kraftwerk fait l'oeuvre d'un véritable culte partout dans le monde et The Man-Machine reste l'album incontournable qui les définit le mieux.
"We are the robots, we're fonctionning automatic" sont les premières paroles de ce disque intemporel; et comme vous le savez 'les robots ne meurent jamais, d'ailleurs ils ne vieillissent même pas

 

 Kraftwerk  - spacelab


podcast

17:36 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

11/09/2011

Top 100 - 100/08 The Model ( Kraftwerk 1978)

 

Kraftwerk  - the model 


podcast

 

'The model' restera le seul 'gros  hit ' du groupe de Dusseldorf  (numero 1 en grande Bretagne en 1978). Ce single de Kraftwerk est extrait du célèbre ' The Man machine ' un album qui aura a l'image du groupe influencé de très nombreux artistes ( dépêche Mode ,New Order))

Ce titre qui restera certainement comme l'un des  plus accesssible de la discographie  de Kraftwerk va  porter le groupe alors reservé a un public plus sélectif et plus confidentiel  sur le devant de la scène

Le format court de 'the model' contrairement aux standards de Kraftwerk des albums précédents ('autobahn' - ' trans europ express'radio activity') qui s'etalaient sur de longues plages (entre 10 et  20 minutes ) va permettre a tout les disc jockeys de l'époque de faire danser le  public  sur ce titre 'robotique 

The Model annonce des la fin des années 70 l'avènement de la musique electro , Kraftwerk se pose ici en précurseur et en groupe de référence pour le mouvement electro qui va exploser au milieu des années 90. Ce titre veritable  pierre fondatrice de la musique electronique moderne  reste pour toujours un classique incontournable que le groupe saura décliner dans differentes versions européenes (Allemagne, France, Anglais , Espagne)

 

 

Voir la critique de l'album the Man -machine de kraftwerk (1978)

http://jimboland.hautetfort.com/archive/2011/09/14/the-man-machine-kraftwerk-1978.html

 

08/09/2011

Dare - the Human League (1980)

 

 

 

 

 

il est de bon ton de vomir sur toute la production musicale  des années 80  et reconnaissons que beaucoup d'albums parus durant cette époque sont difficiles a écouter aujourd'hui tant ils ont vieillis cependant au milieu de cet océan de disques dispensables d'une période peu inspirée on peut trouver des réussites incontestables
c'est le cas de 'dare' l'album le plus abouti de  The Human League groupe britannique  de Sheffield  qui obtint avec ce disque un succès planétaire (71 semaines  en tête des charts   et + de 5 millions de copies vendues).
fort de deux hits en béton armé 'love action ' et surtout  'don't you want me'tous deux ultra diffusés sur les dances floors  de l'epoque 'Dare' est un album totalement représentatif de la production de l'époque
basé sur une électronique pop synthétique  d'influence Kraftwerk et utilisant les boites a rythmes et les synthés de manière intelligente Dare  propose 10 titres qui s'enchainent   avec harmonie malgré deux  titres faiblards ( do or die -I am the law) et il ne faut pas oublier de citer parmi les titres les plus intéréssants  "seconds" - " darkness" ou encore le méga-tube  "love action."
Musique  froide et clinique mais néammoins dansante The Human League  va avec cet album servir de tremplin  et de référence a toute une pléiade de groupes (Soft cell -Depeche Mode -Ultravox ou a un degré moindre Orchestral manoeuvres in the dark)
Nous  ne sommes  évidemment pas devant un disque essentiel  mais plutôt face a un disque que l'on peut considérer comme une excellente synthèse de son époque ; le réecouter ou le redécouvrir est réellement un vrai bonheur.

Pour la légende ce disque serait le dernier que Lester Bangs ,le critique musical ultime' aurait posé sur sa platine .La face 2 de 'dare '  tournait encore lorsque son corps a été découvert le 30 Avril 1982

 

 

The Human League  '  Get  carter

 


podcast

 

 

 


 

 

10:15 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

07/09/2011

Top 100 - 100/09 Once in a Lifetime (The Talking Heads 1980)

 

 

Il y a dans ce titre fantastique des Talking Heads  de si nombreuses influences que l'ensemble en devient étourdissant , c'est pour moi le sommet de la collaboration entre David Byrne ; LA tête pensante du groupe et l'un des génies incontournables de la musique  moderne Brian Eno

Comme il avait su le faire par le passé (notamment avec Bowie) Eno apporte ici  son univers unique dans la new wave du groupe de New -York ; dans ce 'once in a lifetime 'les influences surgissent de tout les horizons ,urbaines (Television , Velvet underground) africaines (Fela Kuti), funky (James Brown) ce titre se pose en  véitable ambassadeur d'un album qui va devenir  mythique ( 'Remain in  light) un disque inouï qui va ,a l'aube des années 80  considérablement  influencer  les courants post-punkworld music et new  wave et qui sera le plus grand disque proposé par le groupe de  David Byrne

Selon Ken Tucker du magazine Rolling Stone once in a lifetime démontre  qu'au final il n'  existe qu'un écart infime  ' entre ce qu'écoutent les noirs et les blancs '.L'étroite collaboration entre  Byrne et Eno se poursuivra autour d'un album hors normes et totalement novateur quelques mois plus tard  avec la sortie (octobre 1981) du  concept album,' My Life in the Bush of Ghosts,' un album époustouflant dans lequel le duo mélange musique pop, musique ethnique et collages et développant une technique  alors naissante le 'sampling '

Chef d'oeuvre pop electro Once in a lifetime ( porté par un vidéo-clip hallucinnt et inoubliable) va définir  parfaitement une certaine forme de musique que l'on pourra qualifier de 'postmoderne' et qui annonce le virage musical des anées 80,un tournant artistique  qui saura a la fois s'inspirer des courants musicaux passés (rock, punk) tout en proposant de nouveaux sons et  de nouvelles tonalités.


 voir la critique de 'remain in light ' sur Jimboland

http://jimboland.hautetfort.com/tag/remain%20in%20light

 


 

Paroles 

And you may find yourself living in a shotgun shack
And you may find yourself in another part of the world
And you may find yourself behind the wheel of a large automobile
And you may find yourself in a beautiful house, with a beautiful
wife
And you may ask yourself-Well...How did I get here?

Letting the days go by/let the water hold me down
Letting the days go by/water flowing underground
Into the blue again/after the money's gone
Once in a lifetime/water flowing underground.

And you may ask yourself
How do I work this?
And you may ask yourself
Where is that large automobile?
And you may tell yourself
This is not my beautiful house!
And you may tell yourself
This is not my beautiful wife!
Letting the days go by/let the water hold me down
Letting the days go by/water flowing underground
Into the blue again/after the money's gone
Once in a lifetime/water flowing underground.

Same as it ever was...Same as it ever was...Same as it ever was...
Same as it ever was...Same as it ever was...Same as it ever was...
Same as it ever was...Same as it ever was...

Water dissolving...and water removing
There is water at the bottom of the ocean
Remove the water carry the water
Remove the water at the bottom of the ocean!

Letting the days go by/let the water hold me down
Letting the days go by/water flowing underground
Into the blue again/after the money's gone
Once in a life time water flowing underground.
Into the blue again/into the silent water.
under the rocks and stones/there is water underground

Letting the days go by/into the silent water
Once in a lifetime/water flowing underground

And you may ask yourself
What is that beautiful house?
And you may ask yourself
Where does that highway go?
And you may ask yourself
Am I right?...Am I wrong?
And you may say to yourself
MY GOD!...WHAT HAVE I DONE?

Letting the days go by/let the water hold me down
Letting the days go by/water flowing underground
Into the blue again/after the money's gone
once in a lifetime/water flowing undeground
into the blue again/into the silent water
once in a lifetime/water flowing underground

Same as it ever was...Same as it ever was...Same as it ever was...
Same as it ever was...Same as it ever was...Same as it ever was...
Same as it ever was...Same as it ever was...

time isn't holding us, time isn't after us
time isn't holding us, time doesn't hold you back
time isn't holding us, time isn't after us
time isn't holding us,

letting the days go by(x3)
once in a lifetime
letting the days go by(x3)
once in a lifetime

04/09/2011

Top 100 - 100/10 Anarchy in the U.K (The Sex Pistols 1977)

 

 

 

Titre incontournable du répertoire des Pistols cette bombe atomique musicale  est d'abord parue en single le 26 novembre 1976 chez EMI, avec 'I Wanna Be Me 'en face B, pour se retrouver l'année suivante sur l'album légendaire  Never Mind the Bollocks, Here's the Sex Pistols (Virgin  -novembre 1978). Le single, premier et dernier avec la compagnie EMI, n'a atteint que la 38e place au palmarès britannique  mais l'influence de la chanson a été immense dans le monde musical.

En 1977 la vague Pistols aussi puissante qu'éphémère allait donc tout balayer et changer a jamais la donne , rarement une cassure aussi nette ,un avant et après Pistols

Le groupe dégénéré de Johnny Rotten laisserait en héritage pour des décennies un seul et unique album et quelques singles encore bouillants aujourd'hui

Cet 'Anarchy in the UK ' énergique ,irrespectueux et rageur fait désormais partie de l'histoire

 

The Sex Pistols  - Anarchy in the UK

 

 
podcast

 

 

Paroles

I am an antichrist
I am an anarchist
Don't know what I want
But I know how get it
I wanna destroy the passerby
'cause

I wanna be anarchy
No dogs body

Anarchy for the U.K
It's coming sometime and maybe
I give a wrong time stop a traffic line
You're future dream is a shopping scheme
'cause

I wanna be anarchy
No dogs body

How many ways to get what you want
I use the best
I use the rest
I use the enemy
I use anarchy
'cause

I wanna be anarchy
It's only way to be

Is this M.P.L.A or
Is this U.D.A or
Is this I.R.A
I thought it was the U.K 
Or just another country
Another council tenancy

I wanna be anarchy
I wanna be anarchy
Oh what a name

And I wanna be an anarchist
Get pissed
DESTROY!

03/09/2011

Top 100 - 100/11 La chanson des vieux amants (Jacques Brel 1967 )

 C'est un album enregistré en 1967 et baptisé sobrement ' Jacques Brel 67' que se trouve 'la chanson des  vieux amants ' une chanson que je considère personnellement  comme l'une des plus belles de la chanson française

Brel artiste intouchable a évidemment laissé dans notre patrimoine un catalogue de merveilleuses chansons , chacun aura ses préférences , ses favorites 

Coté album je reste un inconditionnel de l'oeuvre ultime  et je voue un véritable culte a l'album 'Les marquises ' un album enregistré peu de temps avant sa mort en 1978 mais malgré les sublimes chansons de ce dernier album ('Jaures' , ' Orly' ,' Voir un ami pleurer' , ' La ville s'endormait ') ma préférée reste définitivemment cette 'Chanson des vieux amants ' une  merveille tres certainement inspirée de sa rupture avec Miche son épouse dont il ne divorcera jamais 

Moins célébre que les standards écrits quelques  d'années auparavant 'Quand on n'a que l'amour '(1957) 'Ne me quitte pas' (1959) 'les  Bourgeois' (1962) ou 'Amsterdam ' (1964) cette chanson est pour moins 'l' Himalaya artistique' de l'immense Jacques Brel

Une chanson qui me donne le frisson en core a chaque écoute

 

Jacques Brel -la chanson des vieux amants


podcast

Inévitablement  beaucoup d'artistes francophones se sont essayés a gravir cette montagne  la plupart aurait pu s'bstenir (Florent Pagny ,Patricia Kaas) mais retenons la version 'habitée ' d'un autre belge l'insaissisable Dick Annegarn et celle  de la grande Juliette Gréco)


Juliette Gréco -la chanson des vieux amants


podcast

 

 

 


 

Paroles

 

Bien sûr, nous eûmes des orages

Vingt ans d'amour, c'est l'amour fol
Mille fois tu pris ton bagage
Mille fois je pris mon envol
Et chaque meuble se souvient
Dans cette chambre sans berceau
Des éclats des vieilles tempêtes
Plus rien ne ressemblait à  rien
Tu avais perdu le goût de l'eau
Et moi celui de la conquête

Refrain:
Mais mon amour
Mon doux mon tendre mon merveilleux amour
De l'aube claire jusqu'à  la fin du jour
Je t'aime encore tu sais je t'aime

Moi, je sais tous tes sortilèges
Tu sais tous mes envoûtements
Tu m'as gardé de pièges en pièges
Je t'ai perdue de temps en temps
Bien sûr tu pris quelques amants
Il fallait bien passer le temps
Il faut bien que le corps exulte
Finalement finalement
Il nous fallut bien du talent
Pour être vieux sans être adultes

Refrain

Oh, mon amour
Mon doux mon tendre mon merveilleux amour
De l'aube claire jusqu'à  la fin du jour
Je t'aime encore, tu sais, je t'aime

Et plus le temps nous fait cortège
Et plus le temps nous fait tourment
Mais n'est-ce pas le pire piège
Que vivre en paix pour des amants
Bien sûr tu pleures un peu moins tôt
Je me déchire un peu plus tard
Nous protégeons moins nos mystères
On laisse moins faire le hasard
On se méfie du fil de l'eau
Mais c'est toujours la tendre guerre

Refrain

Oh, mon amour...
Mon doux mon tendre mon merveilleux amour
De l'aube claire jusqu'à  la fin du jour
Je t'aime encore tu sais je t'aime. 

 

 

01/09/2011

Top 100 - 100/12 La java des bombes atomiques (Boris Vian 1954)

 

 

Boris Vian -la java des bombes atomiques 


podcast

 

En 1954 lorsque Boris Vian écrit cette chanson il a  34 ans. Cet intellectuel amoureux fou du jazz a déjà sorti son plus grand roman, 'l'Ecume des jours' . Ce personnage hors du commun et inclassable du jazz s'affirme déjà comme un touche a tout de génie ,musicien ,poète , comédien ,critique, écrivain, scénariste , traducteur,ingénieur ,inventeur  l'homme est un personnage a façettes multiples dont l'époque n'aura pas a mon avis mesuré l'étendue de son talent et de son génie. Brûlant la vie par les deux bouts, interdit de concert dans certaines salles à cause de sa chanson "le déserteur", véritable manifeste à l’insoumission en pleine guerre d’Indochine, poursuivi par les huissiers, il meurt brutalement à 39 ans en 1959.

Farceur , dandy , intelligent , visionnaire Boris Vian a toujours  cherché a brouiller les pistes (il aura utilisé des dizaines  et des dizaines de pseudos pour écrire dans différents domaines ,le plus connu étant vernon Sullivan derrière lequel il s'est caché pour écrire 'j'irai cracher sur vos tombes ' ,le plus cocasse étant Honoré Balzac  , sans la particule évidemment) 

Boris Vian passe également pour l'un  des initiateurs du rock français dans les années 50, alors qu'il détestait le rock (il trouvait les mélodies et textes rock simplistes). Il a écrit et adapté des tubes rock 

D'apres les historiens du  'rock ' les 4 premiers rocks en Français,  furent écrits par Boris Vian sur des musiques de Michel Legrand pour Henri Salvador des 1956 : Rock and Roll MopsVas te faire cuire un œufDis-moi que tu m'aimes et Rock Hoquet chantés par Henri sous le nom de Henri Cording
Boris Vian aurait aussi inventé le terme ' tube " pour désigner un titre a succès . On peut aussi mesurer avec le recul toute l'influence que Vian aura
sur Serge Gainsbourg 

De toutes les chansons ironiques , cruelles , fantaisistes écrites par cet artiste si la plus célébre (et la plus controversée est indéniablement ' le déserteur ') ma favorite ,ma préférée celle que j'ai apprise a mes enfants , celle qui me réjouit a chaque écoute est  'La java des bombes atomiques' Pied de nez à la peur nucléaire comme aux institutions cette chanson est publiée en première page du Canard Enchaîné le 15 juin 1955. Encore une fois Vian est la ou on ne l'attend pas , en effet  alors qu’il est un de ceux qui dans les années 50 ont popularisé le jazz et introduit le rock’n’roll en France il n’hésite pas à ressusciter la java ici déclinée dans un rythme syncopé pour la moderniser.

D'une actualité toujours féroce cette chanson fut popularisée quelques années plus tard par Serge Reggiani  Les Charlots ,Mouloudji , Bernard Lavilliers ou encore Sanseverino 

 

 

 Bernard Lavilliers -la java des bombes atomiques


podcast

 

Paroles


Mon oncle un fameux bricoleur faisait en amateur
Des bombes atomiques
Sans avoir jamais rien appris c'était un vrai génie
Question travaux pratiques
Il s'enfermait toute la journée au fond de son atelier
Pour faire des expériences
Et le soir il rentrait chez nous et nous mettait en transe
En nous racontant tout
Pour fabriquer une bombe A mes enfants croyez-moi
C'est vraiment de la tarte
La question du détonateur se résout en un quart d'heure
C'est de celles qu'on écarte
En ce qui concerne la bombe H c'est pas beaucoup plus vache
Mais une chose me tourmente
C'est que celles de ma fabrication n'ont qu'un rayon d'action
De trois mètres cinquante
Y a quelque chose qui cloche là-dedans
J'y retourne immédiatement

Il a bossé pendant des jours
Tâchant avec amour d'améliorer le modèle
Quand il déjeunait avec nous
Il avalait d'un coup sa soupe au vermicelle
On voyait à son air féroce qu'il tombait sur un os
Mais on n'osait rien dire
Et pis un soir pendant le repas v'là tonton qui soupire
Et qui s'écrie comme ça

A mesure que je deviens vieux je m'en aperçois mieux
J'ai le cerveau qui flanche
Soyons sérieux disons le mot c'est même plus un cerveau
C'est comme de la sauce blanche
Voilà des mois et des années que j'essaye d'augmenter
La portée de ma bombe
Et je n'me suis pas rendu compte que la seule chose qui compte
C'est l'endroit où c'qu'elle tombe
Y a quelque chose qui cloche là-dedans,
J'y retourne immédiatement

Sachant proche le résultat tous les grands chefs d'Etat
Lui ont rendu visite
Il les reçut et s'excusa de ce que sa cagna
Etait aussi petite
Mais sitôt qu'ils sont tous entrés il les a enfermés
En disant soyez sages
Et, quand la bombe a explosé de tous ces personnages
Il n'en est rien resté

Tonton devant ce résultat ne se dégonfla pas
Et joua les andouilles
Au Tribunal on l'a traîné et devant les jurés
Le voilà qui bafouille
Messieurs c'est un hasard affreux mais je jure devant Dieu
En mon âme et conscience
Qu'en détruisant tous ces tordus je suis bien convaincu
D'avoir servi la France

On était dans l'embarras
Alors on le condamna et puis on l'amnistia
Et le pays reconnaissant
L'élu immédiatement
Chef du gouvernement

 

29/08/2011

Blue Lines (Massive Attack 1991)

 

 

Blue Lines est un album qui va complètement révolutionner  la musique au début des années 90. Le collectif Wild Brunch (Daddy G - Mushroom - 3D)un trio  venu tout droit des brumes de Bristol va créer ce qu'on appellera très vite le Bristol-sound; mélange de rythmes chaloupés et langoureux, fusion mélancolique de soul, rap, dub reggae et hip-hop; porté par des lignes de basses puissantes et entrecoupé de scratches furieux.
nous sommes en 1991 et Massive Attack va jeter à la face du monde cet album historique, car on peut véritablement dire qu'il y aura un avant et un après Blue Lines.
Les 3 concepteurs du groupe, que l'on appellera d'abord Massive le mot Attack étant  (provisoirement ) sacrifié pour cause d'événements internationaux (la guerre du Golfe), vont s'entourer des voix de Neneh CherrySarah Nelson, Horace Andy; légende jamaïcaine du reggae et un certain Tricky Kid qui décidera plus tard de faire la carrière solo que l'on connaît et supprimera par là même le "kid" de son nom de scène pour devenir l'inquiètant et parano Tricky.
Porté par  neuf titres (dont deux reprises)  fantastiques aux orchestrations envoûtantes on retiendra  surtout les titres ("Unfinished Sympathy, "Daydreaming", "Safe From Arm", et "Hymn Of The Big Wheels "), l'album est un pur joyau qui va marquer son époque et faire de Massive Attack un groupe essentiel.
La critique d'ailleurs ne se trompera et saluera de manière unanime Blue Lines comme un véritable chef-d'oeuvre.

 

 Massive Attackunfinished sympathy


podcast

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

22:47 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

26/08/2011

TOP 100 - 100/13 What' d I Say (Ray Charles 1959)

 

 

113904301.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les années soixante n'ont même pas encore commençées lorsque Ray Charles offre au monde ce qui restera comme l'une de ses chansons les plus connues mais surtout un CHEF D OEUVRE ABSOLU

improvisée par son auteur  lors d'un concert dans un club de Milwaukee. La chanson fût a l'époque jugée trop longue et le label  Atlantic décida de la couper en deux et de faire figurer les deux parties sur chaque face d'un 45 tours. Des la création de'  What' d I say' un album est mis en route ce disque le sixième de ray Charles qui a commencé  a enregistré dès 1950 s'apelle 'What ' d I say" et propose donc le titre  en deux parties (l 'idée de scinder un titre  assez long en deux parties  sera également appliquée a une autre chanson de cet album "rockhouse ') la puissance de ce 'single ' époustouflant portera cet album vers  les  sommets et permettra ainsi a Ray Charles de décrocher son premier disque d'or 

Cette chanson figure  en 10e position dans le classement des 500 plus grandes chansons de tous les temps du magazine Rolling Stone.

Il souffle véritablemment un souffle épique a l'écoute de ce titre historique qui fera entrer son compositeur et interprète dans l'histoire.

Ray Charles  a l'aube  des années 60 frappe un énorme  coup de tonnerre avec ce titre hallucinant  et fantastiquement dansant 

il enfoncera le clou quelques mois plus tard en reprenant a son compte   'georgia in my mind ' le déchirant hymne écrit par Horgy  Carmichael dans les années 30  et dont ray Charles  originaire  de Georgie (Albany) deviendra l'ambassadeur universel

Rapellons également que lors de sa sortie 'what'd I say ' rencontra de gros problèmes de censure , bannie de certaines radios en raison d'un caractère a connotation érotique  elle valu aussi a son auteur de sérieux problèmes avec la police qui plaçait alors les concerts de Ray Charles  sous  surveillance renforçée en raison de risque de débordemments et d'émeutes

 

 

Paroles

 

  Hey mama, don't you treat me wrong

Come and love your daddy all night long

All right now, hey hey, all right

See the girl with the diamond ring
She knows how to shake that thing
All right now now now, hey hey, hey hey

Tell your mama, tell your pa
I'm gonna send you back to Arkansas
Oh yes, ma'm, you don't do right, don't do right
Aw, play it boy

When you see me in misery
Come on baby, see about me
Now yeah, all right, all right, aw play it, boy

When you see me in misery
Come on baby, see about me
Now yeah, hey hey, all right

See the girl with the red dress on
She can do the Birdland all night long
Yeah yeah, what'd I say, all right

Well, tell me what'd I say, yeah
Tell me what'd I say right now
Tell me what'd I say
Tell me what'd I say right now
Tell me what'd I say
Tell me what'd I say yeah

And I wanna know
Baby I wanna know right now
And-a I wanna know
And I wanna know right now yeah
And-a I wanna know
Said I wanna know yeah

Spoken: Hey, don't quit now! (c'mon honey)
Naw, I got, I uh-uh-uh, I'm changing (stop! stop! we'll do it again)
Wait a minute, wait a minute, oh hold it! Hold it! Hold it!

Hey (hey) ho (ho) hey (hey) ho (ho) hey (hey) ho (ho) hey

Oh one more time (just one more time)
Say it one more time right now (just one more time)
Say it one more time now (just one more time)
Say it one more time yeah (just one more time)
Say it one more time (just one more time)
Say it one more time yeah (just one more time)

Hey (hey) ho (ho) hey (hey) ho (ho) hey (hey) ho (ho) hey

Ah! Make me feel so good (make me feel so good)
Make me feel so good now yeah (make me feel so good)
Woah! Baby (make me feel so good)
Make me feel so good yeah (make me feel so good)
Make me feel so good (make me feel so good)
Make me feel so good yeah (make me feel so good)

Huh (huh) ho (ho) huh (huh) ho (ho) huh (huh) ho (ho) huh

Awh it's all right (baby it's all right)
Said that it's all right right now (baby it's all right)
Said that it's all right (baby it's all right)
Said that it's all right yeah (baby it's all right)
Said that it's all right (baby it's all right)
Said that it's all right (baby it's all right)

Woah! Shake that thing now (baby shake that thing)
Baby shake that thing now now (baby shake that thing)
Baby shake that thing (baby shake that thing)
Baby shake that thing right now (baby shake that thing)
Baby shake that thing (baby shake that thing)
Baby shake that thing (baby shake that thing)

Woah! I feel all right now yeah (make me feel all right)
Said I feel all right now (make me feel all right)
Woooah! (make me feel all right)
Tell you I feel all right (make me feel all right)
Said I feel all right (make me feel all right)
Baby I feel all right (make me feel all right)

 

 

 Ray Charles -  what'd I say


podcast

 

 

 'What'd I Say' a été reprise par a peu près tout le monde et si  il est impossible de tout les citer  quelques noms suffiront a vous faire une idée Elvis Presley (1964) Jerry Lee Lewis (1961) Trini Lopez ( 1963) Bo Diddley ( 1963) Roy Orbison ( 1964) Rare earth  (1972)  Nancy Sinatra (1967) ou encore  Cliff Richards (1961)

En France dès 1961 les Chats sauvages de Dick Rivers  en proposait une adaptation  traduite 'Est ce que tu le sais ?' suivis de près par Sylvie Vartan en 1962 qui ajoutait également cette adaptation a son répertoire

 

 

 Rare earth  - What ' d I say  


podcast

 

 

 

 

24/08/2011

Top 100 - 100/14 Try a little tenderness (Otis Redding 1966)

 

Enregistrée en 1932 par Ray Noble and his orchestra 'Try a little tenderness' sera popularisé  plus de 30 après sa création par l'un des rois de la 'soul' Otis Redding 

Disparu tragiquement  le 10 décembre 1967 lors du crash de l'avion dans lequel il avait pris place avec son groupe The Bar -Keys Otis Redding nous a laissé une discographie courte  mais d'une rare intensité

Son premier album 'pain in my heart' (1964) est paru depuis déjà deux ans lorsque Otis proposera cette incroyable chanson sur l'album ' Complete & unbelievable :The Otis Redding dictionnary of soul 'of soul .Cet album (son cinquième et dernier album solo) rencontrera  par ailleurs un énorme succés notamment grâce au standard 'fa fa fa fa fa (sad song) ainsi que par la reprise habitée des Beatles (Day Tripper') 

C'est sur ce disque majeur de l'histoire de la Soul qu'on trouvera cette merveilleuse balade chantée par la voix magique et possédée de celui qui va disparaître peu de temps après 

Moins connue que 'sittin on the dock of the bay '  le tube posthume (publié le 8 janvier 1968, un mois après sa disparition et premier no 1 posthume de l’histoire des charts américains 'Try a Little tenderness  synthétise a elle seule l'âme de la musique soul grâce a son rythme crescendo totalemment hallucinant et par la fantastique dynamique de son inteprète


 Otis Redding -  Try a little tenderness


podcast

 

 

 

Paroles

Oh ! she may be weary
them young girls they do get wearied
wearing that same old miniskirt dress
but when she gets weary
you try a little tenderness
oh man that
un hunh
i know shes waiting
just anticipating
the thing that youl never never possess
no no no
but while she there waiting
try just a little bit of tenderness
thats all you got to do
now it might be a little bit sentimental no
but she has her greavs and care
but the soft words they are spoke so gentle
yeah yeah yeah
and it makes it easier to bear
oh she wont regret it
no no
them young girls they dont forget it
love is their whole happiness
yeah yeha yeah
but its all so easy
all you got to do is try
try a little tenderness
yeah
damn that hart (hard?)
all you got to do is know how to love her
you've got to
hold her
squeeze her
never leave her
now get to her
got got got to try a little tenderness
yeah yeah
lord have mercy now
all you got to do is take my advice
you've got to hold her
don't squeeze her
never leave her
you've got to hold her
and never
so you got to try a little tenderness
a little tenderness
a little tenderness
a little tenderness
you've got to
got to got to
you've gotta hold her
don't squeeze her
never leaver her
you got
got got got to
now now now
got got got to
try a little tenderness
ye 

21/08/2011

Top 100 - 100/15 Wonderwall ( Oasis 1995)

 

 

classée 3ème meilleure chanson britannique de tous les temps par la radio  XFM en 2010 Wonderwall est incontestablement le chef d'oeuvre du groupe Oasis

Parue sur le second album ' what's  the story morning glory ' en 1995   ,periode ou le groupe de Manchester est sur le toît du rock ce titre va définitivement installer l'oasis-mania dans toute l'Europe

Deja avec leur premier et fantastique album ' Definitely maybe ' (1994) le groupe avait porté les espoirs du renouveau du rock .Un premier album absolument inoui ,plébiscité par le public et par les critiques et des frasques a la hauteur du talent du groupe emmené par les frères ennemis  Liam et Noel Gallagher  Tres vite un deuxième album va venir  confirmer  cette révolution 

 

 

Pour mesurer l'amplitude du raz de marée Oasis il suffit de savoir que definitely Maybe a été  élu meilleur album britannique de tous les temps en juin 2006 par le magazine musical anglais NME, devant entre-autres Sergent Pepper des Beatles. (What's The Story) Morning Glory? quant a lui se  classant 5e (excusez du peu!)

.C'est donc dans ce second album et entouré d' autres tubes plombés en or massif  'don't looki back in anger ' 'some might say' 'champagne supernova' qu' on trouve Wonderwall  tube rock'n roll qui va très vite cesser d'être  une chanson pour devenir un véritable hymne


 

 Oasis  - Wonderwall


podcast

 

 

 

Paroles

Today is gonna be the day
That they're gonna throw in back to you
By now you should've somehow
Realised what you gotta do
I don't believe that anybody
Feels the way I do about you now

Backbeat the word is on the street
That the fire in your heart is out
I'm sure you've heard it all before
But you never really had a doubt
I don't believe that anybody feels
The way I do about you now

And all the roads we have to walk are winding
And all the lights that lead us there are blinding
There are many things that I would
Like to say to you
But I don't know how

Because maybe
You're gonna be the one that saves me ?
And after all
You're my wonderwall

Today was gonna be the day ?
But they'll never throw it back to you
By now you should've somehow
Realised what you're not to do
I don't believe that anybody
Feels the way I do
About you now

And all the roads that lead you there are winding
And all the lights that light the way are blinding
There are many things that I would like to say to you
But I don't know how

x3
I said maybe
Your're gonna be the one that saves me ?
And after all
You're my wonderwall

I said maybe
You're gonna be the one that saves me

 

 

Du coté des ( nombreuses) reprises suscitées par cette chanson emblématique impossible de ne  pas signaler la merveilleuse 'cover' de Cat Power ou encore l'étonnante version proposée par Paul Anka  sur 'rock swings ' en 2005 un étonnant album de reprises enregistrée par le crooner a lâge de  64 ans)


Paul Anka  - wonderwall

podcast

 


Cat Power - wonderwall

podcast



 

 

 

 

 

 

 

19/08/2011

Top 100 - 100/16 Summertimes blues (Eddie Cochran 1958)

 

Paroles

I'm gonna raise a fuss, I'm gonna raise a holler
About a workin' all summer just to try to earn a dollar
Every time I call my baby, and ask to get a date
My boss says, "No dice son, you gotta work late"
Sometimes I wonder what I'm a gonna do
But there ain't no cure for the summertime blues

Well my mom and pop told me, "Son you gotta make some money"
If you want to use the car to go ridin' next Sunday
Well I didn't go to work, told the boss I was sick
"Well you can't use the car 'cause you didn't work a lick"
Sometimes I wonder what I'm a gonna do
But there ain't no cure for the summertime blues

I'm gonna take the weeks, gonna have a fine vacation
I'm gonna take my problem to the United Nations
Well I called my congressman and he said "Whoa!"
"I'd like to help you son but you're too young to vote"
Sometimes I wonder what I'm a gonna do
But there ain't no cure for the summertime blues


Eddie Cochran - summertimes blues


podcast

Méteorite rock'n roll ,mort a 21 ans dans un accident de voiture ( en compagnie de Gene Vincent qui rescapé portera un gant noir durant toute sa carrière en signe de deuil) Eddie Cochran  est devenu une icône .Sa mort prématurée ne permet pas de savoir si il aurait fait une grande carrière mais elle aura en tout cas permit de bâtir la légende

Révélé par le film 'the girl can' t  help it (la blonde et moi) de Frank Tashlin en 1956 ou il interprètes Twenty flight rock mais disparu avant même d'enregistrer le moindre album le jeune musicien de L'Oklahoma a laissé en héritage une poignée de 'singles ' mais c'est en 1958 qu'il rencontre son premier véritable succès avec l'incroyable  summertimes blues 

 

Titre historique repris par bon nombre d'artistes et adapté chez nous par Johnny Hallyday  (la fille de l'été dernier en 1975) cette chanson est indiscutablement un pilier du rock'n roll ,elle a notamment été reprise par Sid Vicious ,  blue cheer, The Who , T.Rex  ou encore par the Beach Boys

Signalons en 1987  la reprise de Brian Setzer (stray cats) dans le film  'La  Bamba 'ou il tient le rôle d'Eddie Cochran


  Blue Cheer - summertimes blues


podcast

 

18/08/2011

Top 100 - 100/17 Sunny ( Bobby Hebb 1966)

Pour  beaucoup le nom de Bobby Hebb n'évoquera pas grand chose ,pourtant 'Sunny ' le  titre que je place dans mon top 100 est un titre connu de tous 

repris par une quantité d'artistes de tout bords (il existe même des deux CD  consacrés à la chanson, regroupant au total 33 des versions les plus célèbres : A Collection of Various Interpretations of Sunny (Trocadero, 2000) et A Collection of Various Interpretations of Sunny, Part 2 (Trocadero, 2002) cette chanson pure bijou de soul et de groove  écrite en 1966 par l'artiste est  devenue un hit planétaire 

le succès fut immédiat ce qui lui permit de partir en tournée avec les Beatles

Bobby Hebb bouleversé par deux évenements majeurs ( l'assassinat de son frère dans une bagarre au couteau et l'assassinat du président J F Kennedy ) a composé 'Sunny ' dans les 48 h qui suivirent  ces  évènements  tragiques

Décédé dans sa ville a natale a Nashville (Tennessee) dans un anonymat quasi  total en 2010 Bobby Hebb  reste pour toujours associé a cette chanson formidablement  universelle

Du coté des reprises il y en aura pour tout les gouts du meilleur (Bill Cosby ,Frank Sinatra , James Brown ,Ella Fitzgerald ,Nancy Wilson) au plus dispensables (Johnny Rivers, ,George Benson Christophe Willem) sans oublier la catastrophiques version disco de Boney M ou l'adaptation française calamiteuse de  Richard Anthony

Mention spéciale a Elisabeth Kontomanou qui nous a proposé en 2005 sur son album ' waitin' for spring' une étonnante version jazzy

Bobby Hebb lui même avait proposé une version disco en 1976 mais  l'original restant de toute évidence indépassable

 

 

Bobby Hebb - Sunny


podcast

 

 

Paroles

Sunny, yesterday my life was filled with rain
Sunny, you smiled at me and really eased the pain
The dark days are gone, and the bright days are here
My sunny one shines so sincere
Sunny one so true, I love you

Sunny, thank you for the sunshine bouquet
Sunny, thank you for the love you brought my way
You gave to me your all and all
Now I feel ten feet tall
Sunny one so true, I love you

Sunny, thank you for the truth you let me see
Sunny, thank you for the facts from a to c
My life was torn like a windblown sand
And the rock was formed when you held my hand
Sunny one so true, I love you

Sunny

Sunny, thank you for the smile upon your face
Sunny, thank you for the gleam that shows its grace
You’re my spark of natures fire
You’re my sweet complete desire
Sunny one so true, I love you

Sunny, yesterday my life was filled with rain
Sunny, you smiled at me and really eased the pain
The dark days are gone, and the bright days are here

 

 

Elisabeth Kontomanou -Sunny


podcast


Stevie Wonder  -  Sunny


podcast

30/07/2011

Top 100 - 100/18 Sometimes it snow in April (Prince 1986)

Certains seront surpris de trouver ce titre peu connu du répertoire de Prince dans ce top 100 ,même l' album ( Parade ) sur lequel on retrouve cette  merveille n'est pas celui qui aura  rencontré les meilleures critiques 

L 'album sera par ailleurs   le dernier enregistré  par Prince accompagné de son groupe The révolution . Le disque servira de bande originale au long-métrage 'under the cherry moon ' un film (assez prétentieux et sans grand intérêt) réalisé par Prince  lui -même au cours de l'année 1986

Composé par Prince (Paroles) et par le duo Wendy et Lisa (musique) 'sometimes it snow in april' magnifique et bouleversante chanson sur la perte d'un être cher est l'ultime titre des 12 chansons que contient l'album.Un disque qui bien que décrié contient deux des plus gros 'hits ' de l'artiste  a savoir  ' Kiss '  et ' Girls and Boys  ' 

Je me souviens du moment précis ou pour la première fois j'ai entendu cette chanson incroyable qui est devenue depuis l'une de mes balades préférées (toutes époques confondues).

Hiver 86 ,une amie très 'fan' du petit génie de Minnéapolis me colle son casque de disc-man (souvenirs ,souvenirs) sur les oreilles , elle craque pour une chanson mélancolique qu'elle dit "écouter en boucle" et dans le froid de l'hiver sur mes oreilles gelées je découvre médusé  ce fabuleux bijou ,cette merveilleuse chanson qui en quelques minutes va devenir l' une des mes chansons favorites et s'installer dans ma mémoire musicale pour ne plus jamais  la quitter

25 ans plus tard l'écoute de cette mélodie transportée par la voix incroyable de Prince me plonge encore dans un bonheur teinté de mélancolie et d'une certaine nostalgie.Vous comprendrez donc aisément que sa place dans mon Top 100 est pour moi d'une évidence limpide.

Notons les reprises courageuses tant la pureté  de l'original semblait représenter un sacré challenge et saluons les versions honorables de Vanessa Paradis, Neil Lisboa ,Amar  ou encore Erika Study

 

 

 

 

Prince   -Sometimes it snow in april

 

 

 
podcast



 

 

Amar  - sometimes it snow in april


podcast

 

 

Paroles

Tracy died soon after a long fought civil war 
Just after I wiped away his last tear 
I guess he's better off than he was before 
A whole lot better off than the fools he left here 
I used 2 cry 4 Tracy ‘cause he was my only friend 
Those kind of cars don't pass U every day 
I used 2 cry 4 Tracy ‘cause I wanted 2 see him again 
But sometimes, sometimes life ain't always the way 

Sometimes it snows in April 
Sometimes I feel so bad, so bad 
Sometimes I wish that life was never ending 
And all good things, they say, never last 

Springtime was always my favorite time of year 
A time 4 lovers holding hands in the rain 
Now springtime only reminds me of Tracy's tears 
Always cry 4 love, never cry 4 pain 
He used 2 say so strong, “Oh, I'm not afraid 2 die” 
Unafraid of the death that left me hypnotized 
U know, staring at his picture I realize 
No one could cry the way my Tracy cried 

Sometimes it snows in April 
Sometimes I feel so bad, yeah 
Sometimes, sometimes I wish that life was never ending 
But all good things, they say, never last 

I often dream of heaven and I know that Tracy's there 
I know that he has found another friend 
Maybe he's found the answer 2 all the April snow 
Maybe one day I'll see my Tracy again 

Sometimes it snows in April 
Sometimes I feel so bad, so bad 
Sometimes I wish that life was never ending 
But all good things, they say, never last 
But all good things, they say, never last 
And love, it isn't love until it's past

 

29/07/2011

Top100 - 100/ 19 I Want You (Bob Dylan 1966)

 

Bob Dylan - I  Want  you 


podcast

 

Même si les puristes et les spécialistes de Dylan seront d'accord pour affirmer que ce titre n'est pas l'une de ses plus grandes compositions 'I Want  you ' reste pour moi un incontournable car c'est a l'ecoute de 'single (paru sur 'blonde on blonde ' en 1966) que je suis entré en Dylanie

J'avais découvert le titre non pas  sur 'blonde on blonde ' le fantastique double  album (que je prendrais 'en pleine face ' plus tard ) mais sur un"  Bob Dylan 's greatest hits  vol 1 " (1967) un disque dont je ne sortirai jamais totalement indemne

le thème de la chanson ( l'amour impossible à obtenir , la volonté de pouvoir exprimer son amour sans détour, ) font de ce titre mélancolique l'une des plus belles chansons d'amour du répertoire de Dylan , alors  cette époque au sommet de son esprit créatif

La voix unique et nasillarde du zim ,le refrain entetant et accrocheur  qui ne vous lache plus , et voila comment  'I Want  you ' penetre l'inconscient collectif pour y laisser une trace indélébile

" I Want  you " sera reprise par Cher très peu de temps après la sortie de l'original (1966) puis par en 1968  The Hollies sur l'album  Hollies Sing Dylan (1968).

Plus proche de nous James Blunt  en proposera une version plutôt réussie  sur '  Listen to Bob Dylan: A Tribute (2005) On retiendra aussi la 'cover '  des surprenants canadiens de Rock Central Plaza 

 

Paroles

The guilty undertaker sighs,
The lonesome organ grinder cries,
The silver saxophones say I should refuse you.
The cracked bells and washed-out horns
Blow into my face with scorn,
But it's not that way,
I wasn't born to lose you.
I want you, I want you,
I want you so bad, 
Honey, I want you

The drunken politician leaps

Upon the street where mothers weep

And the saviors who are fast asleep

They wait for you.
And I wait for them to interrupt
Me drinkin' from my broken cup
And ask me to 
Open up the gate for you.
I want you, I want you,
I want you so bad,
Honey, I want you
 
Now all my fathers, they've gone down
True love they've been without it.
But all their daughters put me down
'Cause I don't think about it
Well, I return to the Queen of Spades
And talk with my chambermaid.
She knows that I'm not afraid
To look at her.
She is good to me
And there's nothing she doesn't see.
She knows where I'd like to be
But it doesn't matter. 
I want you, I want you,
I want you so bad,
Honey, I want you.
ow your dancing child with his Chinese suit,
He spoke to me, I took his flute.
No, I wasn't very cute to him,
Was I?
But I did it, though, because he lied
Because he took you for a ride
And because time was on his side
And because I . . . 
I want you, I want you,
I want you so bad,
Honey, I want you.

 

 Rock central plaza - I want  you


podcast

 

 

james Blunt  -  I Want  you 

podcast

 

 

 

 

Johnny Hallyday, une vie brûlée par l'argent

 

 Une fois n'est pas coutume je poste sur Jimboland un article relevé dans un magazine a savoir 'Les inrockuptibles "de Mai 2011

 

 

Une vie brûlée par l'argent

les inrockuptibles 04 Mai 2011(par Marc Beaugé)

 

Cinquante ans de carrière, des millions de disques vendus et aujourd'hui, Johnny vit à crédit.

Révélations sur un flambeur et surtout un peu pigeon

 

C'est l'histoire d'une star française qui voulait vivre comme une star américaine et refusait obstinément d'entendre raison, Depuis la signature de son premier contrat, sur le label Vogue le 16 janvier 1960, Johnny flambe, Johnny vit au-dessus de ses moyens. S'il lui arrive de s'intéresser à l'argent qui rentre, il ne compte jamais celui qui sort. Il laisse ça à d'autres. Ces cinquante dernières années, une armée d'avocats, d'agents, de conseillers fiscaux, de potes ou de beaux-pères ont mis les mains dans ses finances mais aucun d'entre eux ne l'a jamais mis complètement à l'abri.

Aujourd'hui, à 67 ans, Johnny Hallyday est un faux riche, Il n'a pas de trésorerie conséquente et son patrimoine immobilier s'avère moins solide qu'il n'y paraît. Coûte que coûte, il continue donc à trimer, Il défend actuellement Jamais seul, son quarante septième album studio, et répète la pièce Le Paradis sur Terre programmée au Théâtre Edouard VII du 6 septembre 2011 au 22 janvier 2012, Puis viendra l'heure d'une grande tournée, Jusqu'au bout, il faudra faire rentrer l'argent. Jusqu'au bout, il faudra assurer ce train de vie démentiel qu'un ancien conseiller fiscal, éléments à l'appui, situe "entre 200000 et 400 000 euros mensuels", "Et encore, précise-t-i l, ce chiffre ne comprend pas Le remboursement des maisons. IL couvre simplement Les frais d'entretien, de personnel, Les voitures, Les déplacements en jet et Les dépenses quotidiennes, ..

Car Johnny est un flambeur, un immense flambeur, Gamin sans le sou, élevé par sa tante et trimbalé dès son plus jeune âge sur les tournées de ses cousines, danseuses acrobatiques, il n'a jamais cherché à accumuler bourgeoisement les richesses, Il a toujours voulu jouir dans l'instant, frénétiquement. "Je suis complètement détaché des valeurs matérielles qui pourrissent et empoisonnent Les individus, expliqua-t'il un jour, Mon argent me sert surtout à être Libre et à vivre comme je veux." A un conseiller financier qui l'implorait de surveiller ses dépenses, Johnny avait ainsi pris l'habitude de balancer; "Je ne vais quand même pas vivre comme un comptable . Depuis le début, les dépenses font partie de son système médiatique. Voitures de luxe, yacht, moto ect....

beaucoup de passion pour un seul homme et dans l'entourage du chanteur, on raconte de folles histoires . Un matin, au début des années 90, Johnny voit débouler un copain dans une Ferrari Testa Rossa. Jaloux, il s'achète la même l'après-midi. Un autre jour, Johnny est en avance à un rendez-vous chez un médecin, à Neuilly, Il part faire un petit tour et, tiens, s'achète une Rolls-Royce décapotable, Rien n' est trop beau. "Médiatiquement, Johnny s'est construit en dépensant son argent, analyse un proche, Les premières années, dès qu'il achetait une voiture, il faisait la une des magazines, Il a conservé cette vision à l'ancienne de la rock-star. Il croit qu'il doit dépenser pour être Johnny. Et il est convaincu que que son image passe par là, ..

 

comment l'empêcher de dépenser?

Dans ces conditions, comment freiner ses pulsions d'achat? Comment contrôler la star? Au début des années 60, Johnny Stark, le premier imprésario d' Hallyday, se balade avec un chéquier et du liquide dans une mallette, Il distille l'argent à petites doses.

Jean Pons, son successeur, bluffe, il répéte régulièrement à Johnny qu'il n'y a plus rien sur le compte. Tous les moyens sont bons. Au milieu des années 2000, le système est rodé, perfectionné. Sociétaire de la Banque De Baecque Beau, aujourd'hui sous le contrôle de HSBC, Johnny ne s'occupe presque de rien. Quand il fait une dépense conséquente, c'est Pierric Le Perdriel, son fondé de pouvoir qui se charge de l'intendance, Il demande au créancier d'adresser une facture à ses bureaux de Vaucresson, Puis la facture est vérifiée et envoyée à De Baecque Beau,Dominique Lambert, en charge du compte Johnny, veille au grain, Si les feux sont au vert, le chèque est alors rédigé, avant d'être amené par porteur à Le Perdriel, qui se chargera de le faire parvenir au créancier.

Cette gymnastique permet d'éviter quelques déconvenues. Ainsi, en 2006, Johnny part quelques jours au Canada. A son retour, surprise, il annonce qu'il a acheté un ranch de 500 hectares. Le Perdriel est catastrophé par cette nouvelle dépense, Laeticia s'énerve, Heureusement, Johnny n'a encore rien payé.

La promesse d'achat est donc dénoncée et les vendeurs reçoivent une compensation de près de 100000 euros. C'est un moindre mal mais au fond le problème reste le même. "Quand Johnny veut vraiment quelque chose, il finit toujours par l'obtenir, dit un ancien conseiller fiscal. A ce niveau-là, personne ne peut lui tenir tête bien longtemps. Ceux qui ont essayé se sont toujours fait écarter."

Avec l'argent, Johnny se veut un prince et seigneur. ,Un jour, il annonce à un ami qu'il va lui offrir un Warhol à 700000 francs. Celui-ci doit le raisonner pour qu'il renonce à cet extravagant cadeau. Johnny lui offre a la place un juxe-box de musée, Une autre fois, le chanteur découvre les écrans plasma, Bluffé, il décide d'en acheter pour tous ses potes. Johnny ne pinaille pas Alors évidemment tout le monde en profite, L'installateur d'alarme de la maison de Marnes-la-Coquette s'arrange pour que le système tombe régulièrement en panne , Ses factures sont faramineuses. Celles du décorateur ne sont pas plus raisonnables. Mais Johnny paie et rembarre ceux qui tentent de l'alerter: "Si je les écoute_je vais me fâcher avec tout le monde , dit-il a chaque fois.

Il y a toujours des vautours autour d'une star mais avec Johnny c'est pire que ça, Puisqu'il laisse faire, un système s'installe, "Quand il fréquentait Saint-Tropez c'était souvent le même scénario, raconte une amie, Il arrivait au restaurant avec quatre potes le midi puis, tout au long de la journée, des gens venaient squatter, commandaient des bouteilles de champagne et tres vite il pouvait y en avoir pour 75000 euros en fin de journée

Johnny peu regardant et relativemment confiant s'avère au fond l'associé idéal. Il est donc régulièrement sollicité pour monter des affaires. En fin d'année dernière, avec son ami Jean-Claude Darmon, richissime homme d'affaires et ancien argentier du football français, il a acheté un terrain adjacent à sa maison de Saint-Barth dans l'idée de faire un coup: le terrain a été revendu ensuite avec une belle plus-value. "Les choses vont bien"plaisante Darmon Après tout ce ne serait pas la première fois que la chance sourit à Johnny, déjà avec le Rue Balzac, restaurant parisien revendu en 2009, . il avait déjà réussi une belle culbute, Mais dans l'entourage du chanteur, on recense plus ses mauvais que de bons investissements, On se rappelle de l'achat, il y a quelques années, d'un petit avion à part égale avec un pilote de Formule 1 belge.

Et on se souvient surtout d'un yacht acheté 6,4 millions d'euros au milieu des années 2000. Gigantesque et ultra luxueux , l'engin était surtout très mal conçu et devait au premier vent sérieux  rester au port. Ou même ammaré il coûtait très cher car les caractéristiques techniques du bateau imposaient la présence permanente à bord d'un capitaine de la marine marchande d'un capitaine en second et d'un ingénieur pour les moteurs, Comme tout cet équipage tous était embauché à l'année  au final la facture mensuelle s'élevait à près de 30000 euros, beaucoup ,oui beaucoup d'argent pour un yacht dont Johnny ne se servait quasiment jamais.

L' 'argent, Johnny ne sait pas ce que c'est, dit un jour Jean Pons, son ancien imprésario, Il est l'un des rares hommes de spectacle à se comporter aussi peu en homme d'affaires.

Depuis le départ, Johnny se fait donc trimbaler, manipuler.,balader

Au début des années 60, Johnny Starck prend 50% de tous les revenus du gamin mais . néglige de régler le fisc comme c'était convenu. Ensuite les comptables de la star oublient quatre millions de francs sur les déclarations de revenus des années 1971 et 1972. Une broutille qui vaudra à Johnny, outre la désagréable comparution devant la 11e chambre :: correctionnelle de Paris le 1 er avril 1977, dix mois de prison avec sursis et 20000 francs d'amende.

 

'mais au rayon fiscal, le pire est à venir. Au tout début ces années 90, la menace d'un avis à tiers détenteur pèse sur Johnny. Si la procédure se concrétise, ses revenus seront bloqués par le fisc et il n'aura plus que 3000 francs par mois pour vivre, Rendez-vous est donc un matin avec Michel Charasse, alors ministre du budget , Johnny, accompagné de son comptable, Joël Devouges et il est inquiet quand il arrive à Bercy car il sait que sa situation est extrêmement compliquée , La Lorada, sa maison de Ramatuelle est à peine terminée et il vient de perdre plusieurs millions dans des investissements périlleux à La Réunion. Il a aussi fait trois chèques en bois au fisc, pour un moment total de 9 millions, Au total, ses dettes s'élèvent à 30 millions de francs, La position de Charasse aussi est délicate."II n'était pas question de faire une fleur à Johnny, mais le mettre à la rue n'était pas souhaitable non plus", se souvient-il. Les trois hommes mettent donc sur pied un plan d'apurement. Johnny paiera tout ce qu'il doit et s'il respecte l'échéancier, les pénalités lui seront épargnées, Entre Johnny et les impôts, l'histoire est compliquée, mouvementée et à la hauteur des sommes en jeu.

Au début des années 2000, un conseiller fiscal calcule que la star, imposée à près de 65 %, paie 120000 francs d'impôts par jour. Une question revient donc comme une obsession. Comment payer moins, sans finir en taule? Depuis le début de la carrière de Johnny, une dizaine de conseillers fiscaux ont étudié le dossier. Certains ont préféré assurer, travaillant en collaboration avec le fisc afin d'éviter une fâcheuse erreur au moment de remplir la déclaration de revenus, D'autres se sont montrés plus créatifs. Ainsi, en janvier 2006, on suggère à Johnny de demander la nationalité belge, dans l'idée de l'installer ensuite à Monaco. Johnny fonce, Mais la procédure s'avère longue, fastidieuse: Johnny se lasse, change de cap, Conseillé par son ami Daniel Hechter et cornaqué par Renaud Belnet, un avocat fiscaliste marseillais, il file vers la Suisse où l'attend un miraculeux forfait fiscal annuel de 607 000 euros.

"C'était une grosse connerie', dit un proche de la star. Aujourd'hui, Johnny est doublement imposé, en Suisse et en France puisque le cœur de son activité est ici. Quand on fait un concert en France, on paie des impôts en France, c'est aussi simple que ça." "Johnny estime qu'il n'a pas eu la carrière internationale qu'il méritait et, au fond, c'est bien le problème, complète un ancien avocat. S'il avait une carrière à l'étranger, il aurait eu de vraies solutions pour payer moins d'impôts... Là, il est coincé, il doit payer en France.

C'est absurde de croire que ses amitiés avec Sarkozy ou d'autres le protègent. Au contraire, il est encore plus surveillé qu'un contribuable lambda." Les perquisitions effectuées par le fisc et la police en décembre dernier chez Pierric Le Perdriel et Renaud Belnet nourrissent cette thèse.

 

 

Johnny Hallyday à force d'insouciance et d'inconséquences s'est enfermé tout au long de sa carrière dans une dépendance à sa maison de disques. Elle a besoin de lui pour vendre, il a surtout besoin d'elle pour payer ses factures, éponger ses ardoises ou concrétiser ses caprices. Quand Johnny négocie son avenir avec Charasse, Polygram est derrière là et se démène pour sa star.

Elle se porte garante auprès du fisc et accorde à Johnny un prêt de plusieurs millions de francs à des conditions imbattables. Elle rachète aussi ses deux maisons, à Paris et Ramatuelle, tout en lui en laissant l'usufruit. Johnny est sorti d'affaire mais il est prisonnier. Comment dire non, ou merde, à une maison de disques à laquelle on doit des millions?

Johnny s'en fiche, il a d'autres choses en tête.

Un matin, au cœur de l'hiver 1996, il fonce chez son avocat, Daniel Vaconsin. Assis dans le canapé en cuir du cabinet, Johnny a l'air soucieux. Il sait que sa situation financière est difficile, que ce n'est pas le bon moment, mais il veut un nouveau yacht et ce n'est pas un caprice passager. Impossible de demander une faveur supplémentaire à la banque, il faut donc retourner voir Polygram, en passe d'être absorbée par Universal. Johnny file chez le boss, Pascal Nègre, et lui demande 35 millions de francs. Nègre obtient le feu vert de New York et en profite pour faire signer à Johnny une prolongation de deux années de contrat. Il tient Hallyday et le tiendra comme ça jusqu'en 2003.

Dans la trajectoire de Johnny, cette année-là est charnière et annonce les changements à venir. Grâce au succès de ses derniers albums, Johnny a enfin réglé l'ardoise de 107 millions de francs contractée au cours des trente dernières années auprès de sa maison de disques. Avec Universal, le rapport de force évolue. L' entourage change aussi. Joël Devouges, le comptable a été écarté. Il avait notamment eu l'indélicatesse de se faire rembourser 200000 euros de notes de frais , Le fiscaliste de Johnny a lui aussi été congédié coupable d'avoir initié des investissements malheureux à Saint-Martin. Désormais, André Boudou, le père de Laeticia, est à la manœuvre.

Épaulé par son conseiller fiscal, Olivier Picot, Boudou embringue Johnny dans l'aventure de l'Amnesia, éphémère night-club de la tour Montparnasse.

Il persuade aussi Johnny de s'opposer à sa maison cs disques, coupable d'avoir abaissé son pourcentage sur les ventes des anciens albums de 17 à 7%. A l'amiable ., ils demandent 10 millions d'euros. Bientôt, devant le juge, ils en réclament 60, plus la propriété de tout le catalogue actuel

Boudou voit grand, très grand. En juin 2004, un audit des affaires relève que dans la société crée pour la tournée 2003 Camus est impliqué au travers d'une société anonyme alors que Johnny est impliquée en son nom propre une véritable folie !car évidemment en cas de coup dur sur un concert, Johnny serait seul en première ligne et il pourrait tout perdre d'un coup. Évidemment le chanteur n'en savait rien, il n'avait jamais lu le moindre contrat. Remonté il écrit à Camus: "Tu ne peux pas me demander d'exposer mon patrimoine et tout ce que j'ai difficilement " acquis après quarante-cinq ans de travail alors que tu as la prudence de ne jamais le faire." Le dispositif sera modifié pour les tournées suivantes.

Aujourd'hui, le paysage n'est plus le même. au terme d'un combat homérique et finalement peu rentable, Johnny Hallyday a quitté Universal pour Warner Music. L' été dernier, il s'est également séparé de Jean-Claude Camus et a rejoint le producteur Gilbert Coullier. André Boudou a renoncé à mettre les mains dans le business de son gendre.

Mais la situation ne s'est pas améliorée et le patrimoine immobilier de Johnny, souvent considéré comme une garantie, peut paraître sujet à caution, Outre un pied-à-terre à Los Angeles dans lequel réside son chauffeur Patrick Roussel, la star possède cinq maisons, Mais toutes ne sont pas payées.

Selon nos informations, le chalet de Gstaad a par exemple été financé à hauteur de 3 millions [achat plus travaux) par deux emprunts de type in fine: pour le moment, Johnny ne rembourse que les intérêts des emprunts contractés. A terme, dans quelques années, il devra régler d'un coup la totalité du prêt.

Fragilisé financièrement par les frais d'entretien de ses maisons, Johnny doit donc jongler sur le marché immobilier. Sa propriété de Saint-Barth et son ancienne maison de Los Angeles, qu'il a quittée pour emménager dans sa nouvelle demeure de Pacific Palisades, sont actuellement louées. La maison de Marnes-la-Coquette, entièrement payée, est à vendre pour plus de 25 millions, A ce prix-là, elle aura du mal à trouver preneur. 'Le prix du marché, c'est 74 millions, dit un ancien conseil de Johnny. D'ailleurs, c'est ce que Bernard Tapie a offert récemment." Tapie se marre:

"Je ne suis absolument pas intéressé. Si quelqu'un fait courir cette rumeur, c'est que la maison a du mal à partir. Pour vendre une maison plus vite ou faire monter un prix, on dit toujours que Bernard Tapie est intéressé... " Depuis ses débuts, les revenus de Johnny varient de façon conséquente d'une année sur l'autre, en fonction des sorties d'album et des tournées. Maisons à louer, maisons à vendre, maisons achetées à crédit: Johnny jongle avec ses biens immobiliers

Les dépenses restent toujours les mêmes, les revenus varient. Une bonne année, Johnny gagne plus de 70 millions d'euros, une mauvaise, il tourne plutôt entre 7 et 2 millions." 2010 fut donc une mauvaise année car convalescent pendant de longs mois, Johnny n'a gagné que 1,2 million d'euros, soit 9 millions de moins que l'année précédente selon le classement du Figaro des chanteurs les mieux payés. En attendant une éventuelle indemnisation des assurances, Johnny doit aussi faire face au manque à gagner lié à l'interruption de la tournée 2009, dans laquelle il avait investi près de 10 millions d'euros. L' annulation de 24 concerts, pour raison de santé, l'a mis dans le rouge.

Au point que Johnny fut contraint, au cours du mois de février 2010, de réclamer plusieurs millions à Camus mais en vain le producteur, en passe d'être remercié, ne put aider Johnny qu'à hauteur de 80 0000 euros.

La tournée 2012 comme bouée de sauvetage on peut en douter car le train de vie du couple Hallyday n'a pas ralenti. A Pacific Palisades, les voisins s'appellent Steven Spielberg et Kate Hudson. Il faut en mettre plein la vue. Récemment, Johnny a acheté un jet privé à part égale avec son copain Tony Scotti, mari de Sylvie Vartan. Et Laeticia, de plus en plus consciente de son image suit désormais le rythme, "elle claque maintenant l' argent aussi bien que lui", disent les observateurs

Aujourd'hui, Johnny Hallyday semble récréer le schéma de dépendance financière dans lequel il a passé une grande partie de sa carrière, à une différence près: les disques se vendent moins bien, même les siens. Après avoir bien démarrées, les ventes de Jamais seul se sont effondrées en deuxième et troisième semaine. Warner ne peut donc lui offrir les mêmes facilités que Universal.

le nouveau producteur Gilbert Coullier a déjà versé 8 millions d'euros à Johnny pour la tournée 2012 Au terme de celle-ci Johnny il lui reversera 80 % des éventuels bénéfices. Johnny n'a pas le choix. Il est prisonnier il n'en a pas envie mais il doit y aller. .

 

 

 

 

 

 

23/07/2011

top 100 - 100/20 Sympathy for the devil (The Rolling Stones 1968 )

En 1968 parait 'Beggar's banquet " un disque que beaucoup considèrent comme LE chef d'oeuvre des Stones .une chose est certaine ce disque sera essentiel dans la carrière du groupe et il fera couler beaucoup d'encre en raison notamment du désaccord sur la pochette Decca, la maison de disques, insiste pour une pochette blanche genre carton d'invitation alors que les Stones veulent une photo assez 'trash ' (graffitis sur les  murs de toilettes). Le désaccord retarde la sortie du disque de deux mois et c’est finalement la maison de disques qui l’emporte. Cependant lors de la réédition en CD la photo de toilettes, refait son apparition

Le disque contient plusieurs titres de légende 'no expectations ' 'street fighting man ' notamment  mais on trouvera surtout l'inoubliable 'sympathy for the devil ' rouleau compresseur rock ,un titre absolument fascinant

Les Stones créent (encore) la polémique avec ce titre (composition de Jagger) qui semble faire clairement référence au diable (on est dans une periode ou le satanisme est regulièrement assoçié au rock et au heavy métal) mais il sera établi que l'inspiration de cette chanson vint de la lecture du livre de Boulgakov 'le maître et Marguerite"

Les paroles font également référence à l'assassinat de John F. Kennedy et de son frère Robert Kennedy. Les Stones enregistraient le titre lorsque ce dernier fut tué, et les paroles de la chanson furent alors modifiées, passant de "Who killed Kennedy?" à "Who killed the Kennedys"?

C 'est Keith Richards  qui eut l'idée d'apporter la touche Salsa qui va immortaliser ce titre envoûtant et hypnotique ,un titre qui va a l'image de 'satisfaction ' devenir l'une des chansons emblématiques du groupe et jean Luc Godard immortalisera l'enregistrement  de ce titre dans son essai  One + One un film-  documentaire  autour des  sessions d'enregistrement de 'sympathy for the devil'

Je precise que j'ai découvert ce titre non pas dans sa version 'studio ' mais en écoutant le fabuleux live (leur meilleur a mon sens) 'Get's yer ya ya's out  ! "enregistré lors de leur tournée américaine  en 1970

Réguliérement reprises sous différentes formes notamment par Brian Ferry sur son premier album solo  en 1973 ou encore  par Gun's Roses pour la bande originale du film 'entretien avec un vampire' en 1994 , l'original des Stones reste un monument qui sera classé par le magazine Rolling Stones a la 32ème place des plus grandes chansons de tout les temps , elle figure inévitablement  dans mon top 100 en très bonne position (20)

 



Paroles

Please allow me to introduce myself 

I'm a man of wealth and taste 

I've been around for long, long years 

Stole many man's soul and faith 

And I was 'round when Jesus Christ 

Had his moment of doubt and pain 

Made damn sure that Pilate 

Washed his hands and sealed his fate 

Pleased to meet you 

Hope you guess my name 

But what's puzzling you 

Is the nature of my game 

I stuck around St. Petersburg 

When I saw it was a time for a change 

Killed the Czar and his ministers 

Anastasia screamed in vain 

I rode a tank 

Held a general's rank 

When the blitzkrieg raged 

And the bodies stank 

Pleased to meet you 

Hope you guess my name, oh yeah 

Ah, what's puzzling you 

Is the nature of my game, oh yeah 

(woo woo, woo woo) 

I watched with glee 

While your kings and queens 

Fought for ten decades 

For the gods they made 

(woo woo, woo woo

I shouted out, 

"Who killed the Kennedys?" 

When after all 

It was you and me 

(who who, who who) 

Let me please introduce myself 

I'm a man of wealth and taste 

And I laid traps for troubadours 

Who get killed before they reached Bombay 

(woo woo, who who) 

Pleased to meet you 

Hope you guessed my name, oh yeah 

(who who)

But what's puzzling you 

Is the nature of my game, oh yeah, get down, baby 

(who who, who who) 

Pleased to meet you 

Hope you guessed my name, oh yeah 

But what's confusing you 

Is just the nature of my game 

(woo woo, who who) 

Just as every cop is a criminal 

And all the sinners saints 

As heads is tails 

Just call me Lucifer 

'Cause I'm in need of some restraint 

(who who, who who) 

So if you meet me 

Have some courtesy 

Have some sympathy, and some taste 

(woo woo)

Use all your well-learned politesse 

Or I'll lay your soul to waste, um yeah 

(woo woo, woo woo) 

Pleased to meet you 

Hope you guessed my name, um yeah 

(who who)

But what's puzzling you 

Is the nature of my game, um mean it, get down 

(woo woo, woo woo) 

Woo, who 

Oh yeah, get on down 

Oh yeah 

Oh yeah

(woo woo) 

Tell me baby, what's my name 

Tell me honey, can ya guess my name 

Tell me baby, what's my name 

I tell you one time, you're to blame 

Oh, who 

woo, woo 

Woo, who 

Woo, woo 

Woo, who, who 

Woo, who, who 

Oh, yeah 

What's my name 

Tell me, baby, what's my name 

Tell me, sweetie, what's my name 

Woo, who, who 

Woo, who, who 

Woo, who, who 

Woo, who, who 

Woo, who, who 

Woo, who, who 

Oh, yeah 

Woo woo 

 

 

 The Rollings Stones  - sympathy for the devil


podcast

 

 Brian Ferry - sympathy for the devil (extrait de 'these foolish things " 1973)


podcast

Miles , L'autobiographie (Miles Davis et Quincy Troupe 2007)

livressur-milesdavis-2.jpg

 

D'abord paru en 1989 du vivant de Miles ,cette autobiographie indisponible depuis de nombreuses années a été rééditée en 2007 chez In-Folio, la traduction a été revue et corrigée et les amateurs de jazz et de musique tout court se régaleront de cette plongée dans l'univers totalement décalé , hors normes de ce génie absolu de notre siècle

Disparu en 1991 (on fétera les vingt ans de sa disparition le 28 septembre prochain) Miles Davis était une légende vivante et un personnage Totalement hors du commun.

l'autobiographie qu'il co-signe avec Quincy Troupe ami de longue date et originaire comme Miles de Saint-Louis (Missouri) est a la hauteur de la démesure du personnage

Sans état d'âme ni concession aucune avec lui -même ni encore moins avec son époque ou ses contemporains Miles Davis au fil des pages de ce livre époustouflant traverse les décennies en inventant a la fois une musique inoubliable qu'il nous a légué pour toujours mais aussi en créant un monde dans lequel il se protège jusqu'a en devenir inaccessible

De la découverte du jazz a son ascension et les rencontres avec tout ceux qui l'auront accompagné, aimé, trahi, ou soutenu,ce fils de la bourgeoisie noire du Missouri (son père était dentiste) se révèle ici comme l'un des génies les plus torturé de notre siécle

De sa découverte du jazz aux enregistrements mythiques ( 'Birth of the cool' - 'Kind of Blue' - "Bitches 's brew '),des musiciens de légende qu'il aura cotoyés ( Coltrane ,Monk ,Dizzie Gillepsie , Charlie Parker , Mingus ,Chet Baker  , Stan getz ,Art Blakey ,Bud Powell , Billie Holliday) , aux femmes de sa vie (Betty,Cecily ,Frances, Marguerite, jackie,Juliette (gréco ), irène ) des clubs de jazz légendaires et disparus aux festivals il sera l'un des pionniers pour faire sortir le jazz des clubs enfumés , de la drogue et de l'alcool qu'il aura consommé jusqu'a frôler la mort a de nombreuses occasions  de son amour des belles choses (maisons, voitures , vêtements)  aux problèmes de santé qui auront  paralysé sa carrière a plusieurs reprises , de son aversion au peuple blanc  a son perfectionnisme légendaire et constant  Miles était une énigme et un véritable mythe .

Ce livre passionnant de bout en bout nous dévoile une (petite) partie de l'iceberg Miles Davis

Une autobiographie qui ne bien entendu ne s'adresse pas uniquement aux amateurs du genre (le jazz) tant le personnage reste fascinant et démesuré .Monstre sacré et personnage incontournable de notre époque Miles Davis aura tout osé (le virage de l'éléctrique), il aura envers et contre tous bouleversé les codes et les genres lui qui affirmait pourtant a son ami John Coltrane autre génie et météorite de son temps" La véritable musique est le silence, les notes ne font qu'encadrer ce silence."

 

 

 Miles Davis - In a silent way ( extrait de l'album" in a silent way" 1969)


podcast

 

Miles Davis - Salt peanuts  (extrait de l'album "Steamin " 1956)


podcast

 

Miles Davis  -  round midnight (extrait de l'album 'Round about Midnight "1957)


podcast


 

05/07/2011

Top 100 100/21 Paper Planes (M.I.A 2007)

 

 

 

A l'image de Beck  surgi de nulle  part et qui avait dynamité les années 90 ( 1994) avec l'incroyable 'Loser ' M.I.A en 2007 jette sur toute la planète un titre en fusion mélange de hip hop  ; de ragga , de funk de rock et d'électro le tout  teinté de culture orientale  , ce titre véritable bombe musicale  absolue utilise largement un "sample" de  ' straight  to hell 'du groupe The Clash  (un titre de 1982)

Sorti sur le deuxiéme album de la  dynamique M.I.A (de son véritable nom  Mathangi  Maya  Arulpragasam)  jeune artiste londonnienne (née  en 1975) d'origine sri lankaise  et qui doit son incursion dans le monde musical (elle voulait etre artiste peintre) a sa rencontre avec la canadienne Peaches  , autre phénomène musical de tempérament

'Paper planes '  sera un enorme tube absolument incontournable et selon moi totalement en harmonie avec son époque , bref un véritable  petit miracle  musical qui vaut largement sa place dans l'élite de ce top 100

Rapellons que la chanson  sera utilisée pour la bande son de 'Slumdog millionnaire ' le formidable film de Danny Boyle sorti en 2008 et couronné d'oscars (8)

 

 

 

M.I.A -paper planes

 


podcast

 

Paroles

 

[x2]
I fly like paper, get high like planes
If you catch me at the border I got visas in my name
If you come around here, I make ‘em all day
I get one down in a second if you wait

[x2]
Sometimes I feel sitting on trains
Every stop I get to I'm clocking that game
Everyone's a winner now we're making that fame
Bonafide hustler making my name

[x4]
All I wanna do is (BANG BANG BANG BANG!)
And (KKKAAAA CHING!)
And take your money

[x2]
Pirate skulls and bones
Sticks and stones and weed and bombs
Running when we hit ‘em
Lethal poison through their system

[x2]
No one on the corner has swagger like us
Hit me on my banner prepaid wireless
We pack and deliver like UPS trucks
Already going hell just pumping that gas

[x4]
All I wanna do is (BANG BANG BANG BANG!)
And (KKKAAAA CHING!)
And take your money

M.I.A.
Third world democracy
Yeah, I got more records than the K.G.B.
So, uh, no funny business

Some some some I some I murder
Some I some I let go
Some some some I some I murder
Some I some I let go

 

 

 

 

 

 

 

03/07/2011

Top 100 100/22 Wild thing (The Troggs 1966)

 

 

Véritable tube du milieu des années Wild Thing aurait du être selon Jimi hendrix  l' hymne national américain , Jimi Hendrix vouait un  culte sans réserve a ce titre flamboyant  et le musicien  aura d'ailleurs revisité ce titre   rendu célèbre par The Troggs en 1966 mais qui pourtant "était déjà une reprise 

En effet c'est Chip Taylor qui enregistra 'wild thing ' en 1965 (pour la petite histoire derrière  le pseudo de Chip Taylor  se cache James Wesley Voigh  frère de l'acteur  Jon Voigh

C'est ensuite the Wild Ones qui des 1965 en proposeront  une version plus rock , celle dont s'inspireront The Troggs pour en faire un tube planétaire

Même si cette chanson est devenue un symbole du rock américain il convient de signaler que The Troggs viennent de grande Bretagne

Le groupe formé autour de Reg Presley ne rencontrera pas un énorme succès (mis a  part ' wild thing' ) mais sera pourtant un groupe reférence en matière de rock-garage et de  punk-rock

Leur version épique  de Wild thing est  incontestablement un des titres étendards de l'histoire du rock

 

du coté des reprises citons  la tres  belle reprise (totalement atmosphérique) du groupe français Kat Onoma quant au pire du pire impossible de ne pas se souvenir de la version ridicule (le mot est faible ) d'Amanda Lear en 1987 

 

Paroles

 

Wild thing
You make my heart sing
You make everything groovy
Wild thing 

Wild thing, I think I love you
But I wanna know for sure
Come on and hold me tight
I love you 

Wild thing
You make my heart sing
You make everything groovy
Wild thing 

Wild thing, I think you move me
But I wanna know for sure
So c'mon hold me tight
You move me 

Wild thing
You make my heart sing
You make everything groovy
Wild thing 

Wild thing
C'mon, c'mon, wild thing
Shake it, shake it, wild thing

 

 

 

The Troggs -  wild thing


podcast

 

Kat Onoma - wild thing

podcast

 

 

 

 

 

 

 

Jimi Hendrix - wild thing 


podcast