Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/11/2010

Top 100 - 100/76 God (John Lennon 1970)

En 1970 Lennon sort un album qui  va ébahir  tout le monde , a cette occasion il s'est entouré d'un groupe qu'il va  baptiser The Plastic Ono Band  une formation roupe axée autour delui bien entendu mais aussi  l'encombrante Yoko Ono ,au sein de ce groupe on  retrouve son vieux copain batteur des Beatles Ringo Star mais aussi billy preston (piano) et Klaus Voorman ( basse)

Pour ce véritable premier album post Beatles (après le Live at Toronto et deux disques expérimentaux) Lennon a choisi de s'appuyer sur Phil Spector pour l'aider a produire ce disque que l'on peut qualifier aujourd'hui  d' historique et qui porte le nom tout simple de  John Lennon/Plastic Ono band

Sur la pochette magnifique on voit le couple Lennon -Yoko adossé a un arbre en pleine campagne sous une douce lumière du matin mais ne nous y trompons pas ce disque est tout sauf un disque bucolique car Lennon qui a terminé récemment  une thérapie avec le célèbre professeur Yanov va profiter de cet album pour  se livrer  a coeur ouvert et faire un bilan de sa vie

Tout les titres ou presque de ce disque fabuleux auraient pu figurer dans ce Top 100 ("mother" -"workin class hero" " isolation "- "love " ) mais c'est sur la plage 10 de cet album (qui en compte 13) que Lennon va  offrir  a son public ce qui reste pour moi l'une de ses plus grandes  chansons

God est un titre fulgurant ou  John Lennon détruit tous les mythes, y compris celui des Beatles, , il dresse la liste de toutes les choses auxquelles il ne croit pas: la Bible, la magie, Hitler, Jesus, John F. Kennedy, Elvis Presley, Bob Dylan (qu'il nomme ici par son vrai nom Zimmerman) et enfin et surtout les Beatles. il précise aussi que désormais il ne croit qu’en lui-même, et en Yoko puis  termine la chanson en expliquant pourquoi il n’y a plus et n’y aura plus jamais de Beatles

 la phrase The dream is over, "Le rêve est fini" vient ponctuer d’un point final tous les rêves des fans désireux de voir la magie Lennon/McCartney renaître de ses cendres.

 

John Lennon - God


podcast

 

 

 

Paroles

God is a concept,
By which we can measure,
Our pain,
I'll say it again,
God is a concept,
By which we can measure,
Our pain,
I don't believe in magic,
I don't believe in I-ching,
I don't believe in bible,
I don't believe in tarot,
I don't believe in Hitler,
I don't believe in Jesus,
I don't believe in Kennedy,
I don't believe in Buddha,
I don't believe in mantra,
I don't believe in Gita,
I don't believe in yoga,
I don't believe in kings,
I don't believe in Elvis,
I don't believe in Zimmerman,
I don't believe in Beatles,
I just believe in me,
Yoko and me,
And that's reality.
The dream is over,
What can I say?
The dream is over,
Yesterday,
I was dreamweaver,
But now I'm reborn,
I was the walrus,
But now I'm John,
And so dear friends,
You just have to carry on,
The dream is over

 

 

 

31/10/2010

Top 100 - 100/77 - Alone again or (Love 1967)

C'est une des chansons qui me procure a chaque écoute , c'est a dire regulièrement une émotion toujours renouvellée et toujours intacte.

'Alone again or ' titre qui figure sur Forever Changes (voir chronique de l'album sur ce blog) album mythique et maudit du groupe Love est une pure merveille ,une pépite absolue

l'album figure d'ailleurs sur toutes les listes des disques essentiels ,Philippe manoeuvre le classant même en 2005  a la 9 ème place  'de la discothèque idéale -les 101 disques qui ont changé la face du rock '

Sur ce titre magique (comme sur l'essentiel de l'album) la voix unique de Arthur Lee  ,les arrangements somptueux , les trouvailles musicales ,tout ici relève de l'exceptionnel ,l'alchimie  est parfaite et le résultat tient du miracle

A noter que l'excellent groupe de Tucson Calexico a proposé une très belle cover sur son EP 'Convict pool ' paru en 2004

 

chronique de Forever changes sur jimboland

http://jimboland.hautetfort.com/archive/2008/04/08/foreve...

 

Love - alone again or


podcast

 

 

Paroles

Yeah, said it's all right
I won't forget
All the times I've waited patiently for you
And you'll do just what you choose to do
And I will be alone again tonight my dear

Yeah, I heard a funny thing
Somebody said to me
You know that I could be in love with almost everyone
I think that people are
The greatest fun
And I will be alone again tonight my dear

 

La version de Calexico  -alone again or

 


podcast

 

Top 100 - 100/78 - Wild horses (The Rolling Stones 1971)

Sans doute l'une de mes chansons préférées des Stones ;Wild Horses est issue d'un album majeur du groupe a savoir le célèbre 'Sticky fingers ' avec sa pochette dessinée par Warhol ( le fameux  jean noir avec la braguette zippée)

'Cette chanson était à l'origine une  écrite par Keith Richards en 1969 à l'occasion de la naissance de son fils, Marlon. Mick Jagger aurait réécrit les paroles pour parler de sa relation avec Marianne Faithfull qui était en train de s'effondrer totalement  dépendante a l'heroine

D'après une légende, le refrain "Wild Horses couldn't drag me away" ("des chevaux sauvages ne pourraient pas m'arracher d'ici") serait la première phrase qu'aurait prononcé Marianne Faithfull après être sortie d'un coma suite à une overdose en 1969.

Curieusement la chanson ne sortira qu'en 1971 sur 'Sticky fingers ' et entre temps un autre groupe emmené par Gram Parson ' The flying burrito brothers'  .Keith Richards ami intime de Parsons avait autorisé ce dernier a utiliser le titre pour le second album  du groupe 'Burrito de luxe '  paru en avril 1970

Sorti comme leur second single réservé au départ aux Etats-Unis en juin 1971, "Wild Horses" atteignit la 28e place du Billboard Hot 100.  "Wild Horses" est ressortie dans une version acoustique 'en 1995, sur l'album Stripped.

Enfin signalons parmi la multitude de reprises de tout niveaux ,que 'Wild Horses ' est présente sur le premier album de l'atypique Susan Boyle ,célebre depuis l'émission de télé réalité brittanique 'brittains got talent" en 2009 ,a 47 ans cette femme chomeuse surgie de nulle part et a total contre-courant des artistes présentés habituellement   a enchanté les télévisions du monde entier grâce a sa voix sublime et  il faut reconnaître que si  sa version certes pas très rock  de ce titre des Stones est vraiment  toute beauté

 

The Rolling Stones - Wild horses


podcast

  

 

La version des Flying burrito brothers - Wild  horses


podcast

 

La version de Susan Boyle-  wild horses




podcast



 

 

Paroles

 

   
Childhood living
Is easy to do
The things that you wanted
I bought them for you

Graceless lady
You know who I am
You know I can't let you
Just slide through my hands

Wild horses
Couldn't drag me away
Wild horses
Couldn't drag me away

I watched you suffer
A dull aching pain
And now you decided
Just to show me the same

No sweeping exits
Or off-stage lines
Can make me feel bitter
Or treat you unkind

Wild horses
Couldn't drag me away
Wild wild horses
Couldn't drag me away

Faith has been broken
Tears must be cried
Let's do some living
After we died

Wild horses
Couldn't drag me away
Wild wild horses
Couldn't drag me away
Wild horses
We'll ride them someday
Wild wild horses
We'll ride them someday

 

 

 

Top 100 - 100/79 I heard it through the grapevine (Marvin Gaye 1968)

I_Heard_It_Through_The_Grapevine.jpg

 

Beaucoup l'ignorent mais ce titre fulgurant l'une des plus grandes chansons enregistrées par la célèbre Motown est a l'origine un titre de Gladys Knight and the pips (1967)

tres vite Marvin Gaye,  alors le poulain fétiche de Berry Gordy patron du label Motown(il a épousé Anna ,  la fille de Gordy )reprendra cette magnifique  chanson qui parle d'infidelité et de trahison au sein d'un couple et en fera un numéro 1 dans les Charts

Ce titre qui va devenir un incontournable tant du répertoire de l'immense Marvin Gaye que de l'histoire de la musique "Soul" sera a nouveau repris par Creedence Clearwater Revival  quelques années plus tard dans une incroyable version de plus de 11 ' sur l'album ' Cosmo factory (1970)

l'album sur lequel se trouve ce titre sublime s'appellera d'abord 'in the groove '(1968) avant d'être rebaptisé du nom  même de la chanson 'I heard it through the grapevine en 1969

 

Paroles

Ooh, I bet you're wond'rin' how I knew
'bout your plans to make me blue
With some other guy you knew before
Between the two of us guys you know I love you more
It took me by surprise I must say
When I found out yesterday
Dontcha know that I

Heard it through the grapevine
Not much longer would you be mine
Oh I heard it through the grapevine
Oh I'm just about to lose my mind
Honey, honey yeah
(Heard it through the grapevine)
(Not much longer would you be my baby, ooh, ooh, ooh)

I know a man ain't supposed to cry
But these tears I can't hold inside
Losin' you would end my life you see
'cause you mean that much to me
You could have told me yourself
That you love someone else
Instead I

Heard it through the grapevine
Not much longer would you be mine
Oh I heard it through the grapevine
And I'm just about to lose my mind
Honey, honey yeah
(Heard it through the grapevine)
(Not much longer would you be my baby, ooh, ooh, ooh, ooh, ooh)

People say believe half of what you see
Son, and none of what you hear
But I can't help bein' confused
If it's true please tell me dear
Do you plan to let me go
For the other guy you loved before?
Dontcha know I

Heard it through the grapevine
Not much longer would you be mine
Baby I heard it through the grapevine
Ooh I'm just about to lose my mind
Honey, honey yeah
(Heard it through the grapevine)
(Not much longer would you be my baby, yeah, yeah, yeah, yeah)

Honey, honey, I know
That you're lettin' me go
Said I heard it through the grapevine

 

Marvin gaye - I heard it through the grapevine


podcast

 

-L'original de Gladys Knight & the Pips -  I heard it through the grapevine

 
podcast

 

 

 

 

 

28/10/2010

Top 100 100/80 These days ( Nico 1967)

nico_woodstock.jpg

 

Nico est  incontestablement une artiste tout a fait a part , sa voix  lugubre et bouleversante  aura exercée une influence considérable dans le monde du rock , son personnage mystérieux a la beauté sidérante  son attitude de reine décadente ,son univers lunaire et glacé fascinent  aujourd'hui encore des milliers de fans qui l'a considère  a juste titre comme l'une des plus grandes artistes du rock.

 

 

C'est en gravitant autour des Rolling Stones et de brian Jones qu'elle passe a la chanson  avec " I'm not saying "une reprise de Gordon lighfoot .Elle rencontre Jimmy Page  puis Bob Dylan et décide  de s'installer a New York ou elle  prend ses quartiers au mythique Chelsea Hotel .Warhol la fait tourner dans le film 'Chelsea Girls ' puis la présente a un groupe qu'il a décidé de 'sponsoriser et qui va devenir l'un des plus grands groupes de tout les temps sous le nom du Velvet underground . Malgré les réticences de Lou Reed l'âme du Velvet , Warhol impose la chanteuse sur 3 titres de ce qui va devenir un disque culte absolu 'the velvet underground &  Nico . On connait la suite ,les trois titres (All tomorrow's parties - I'll be your mirror  et femme fatale ) vont se réveler 3 merveilles incontournables qui font désormais partie de la légende . Son premier  album solo "Chelsea Girls' paraitra en 1967 . Ce disque magnifique contient dix chansons toutes sublimes dont plusieurs furent  composées par un Dylan fou amoureux tandis que les autres sont des chansons non retenues par le velvet et mises a sa disposition par Lou Reed et John Cale  .Parmi  tout les titres bouleversants de Chelsea Girls  These days écrite pour elle par jackson Browne ( qui en proposera aussi une très jolie version En 1973 sur ' For everyman'  son  deuxième album ) est un véritable diamant brut et noir qui lui ressemble a tout jamais

La carriere de Nico sera marquée par une inexorable décadence en partie causée par une dépendance  a l'heroine  .Elle vit quelques mois durant une grande histoire d'amour avec Jim Morisson et sera bouleversée par la mort tragique du leader des Doors.  Entre disques profondéments marqués par une morbidité presque palpable mais néammoins fascinants  (the marble index, Desertshore) et cinéma underground  notamment avec son compagnon Philippe Garrel elle va évoluer dans un monde interlope , entre paillettes et bas fonds  , pour mourir a Ibiza en juillet 88  seule et désespérée  ; rongée par la dope et les excés victime lors d'une promenade a vélo  d'une hémorragie cérébrale . Mi déesse - mi fée carabosse,  la mort et la destruction l'auront toujours hantée   , nihiliste , droguée , décadente mais  toujours sublime   , Nico visionnaire ne cessait de dire 'Je suis sure que quand je serais partie d'ici mes disques se vendront bien mieux " une triste prédiction qui s'est révélée totalement vraie ,la belle Nico  celle qui fusillait les hommes d'un regard est devenue désormais une icône  sa voix unique et inoubliable; ses chansons tristes  et mélancoliques font a jamais partie de ma vie.

 

Paroles

I've been out walking
I don't do too much talking
These days, these days.
These days I seem to think a lot
About the things that I forgot to do
And all the times I had the chance to.

I've stopped my rambling,
I don't do too much gambling
These days, these days.
These days I seem to think about
How all the changes came about my ways
And I wonder if I'll see another highway.

I had a lover,
I don't think I'll risk another
These days, these days.
And if I seem to be afraid
To live the life that I have made in song
It's just that I've been losing so long.
La la la la la, la la.

I've stopped my dreaming,
I won't do too much scheming
These days, these days.
These days I sit on corner stones

And count the time in quarter tones to ten.
Please don't confront me with my failures

I had not forgotten there

  

 

 

 Nico -these days


podcast

 

 

Jackson Browne - these days

 
podcast

 

 

25/10/2010

Top 100 100/81 -La balade de Melody Nelson (Serge Gainsbourg - 1971)

Petite chanson de quelques dizaines de secondes  et chef d'oeuvre absolu 'La balade de Melody Nelson ' est l' l' un des nombreux trésors de l'album 'l'histoire de melody nelson ' disque concept totalement révolutionnaire et fulgurant paru en 1971 et qui boudé a sa sortie jouit aujourd'hui d'un statut d' album culte et majeur

Gainsbourg abandonne globalement le chant pour une narration où le  ton et l'orchestration millimétrée transcendent les textes pour y plonger l'auditeur.comme dans un roman musical

L'influence de cet album sera déterminant et a l'image de ce titre sublime Serge Gainsbourg va se poser pour toute une génération comme une référence incontournable

benjamin Biolay et Christophe Miossec  2 artistes de la nouvelle géneration  se réclamant de l 'heritage Gainsbourg vont proposer  leur version de cette chanson avec toutefois beaucoup de pudeur et de retenue.

De même Placebo proposera sur l'album hommage' Mr Gainsbourg revisited 'paru en 2006  une version beaucoup plus dispensable

 

Paroles

Ça c'est l'histoire
De Melody Nelson
Qu'à part moi-même personne
N'a jamais pris dans ses bras
Ça vous étonne
Mais c'est comme ça

Elle avait de l'amour
Pauvre Melody Nelson
Ouais, elle en avait des tonnes
Mais ses jours étaient comptés
Quatorze automnes
Et quinze étés

Un petit animal
Que cette Melody Nelson
Une adorable garçonne
Et si délicieuse enfant
Que je n'ai con-
Nue qu'un instant.

Oh ! Ma Melody
Ma Melody Nelson
Aimable petite conne
Tu étais la condition
Sine qua non
De ma raison

 

Serge Gainsbourg - La balade de Melody Nelson 


podcast

 

 

Miossec - la balade de Melody Nelson


podcast

 

 

Benjamin Biolay - la balade de Melody Nelson


podcast

 

 

23/10/2010

Top 100 - 100/82 - Please, Please, Please Let Me Get What I Want (The Smiths -1984)

 

C'est une face B et pourtant c'est a mon sens un titre majeur du répertoire des Smiths . Ecrite en 1984 elle est la face B  de  "William, It Was Really Nothing" On retrouve aussi ce  titre  sur les  deux compilations du groupe   Hatful of Hollow (1984) and Louder Than Bombs (1987)

Sur ce titre court mais riche emotionnellement la voix de Morissey fait une fois de plus merveille , chanson sublime souvent reprise par différents groupes ( Muse  - The deftones - Kate Walsh - The dream academy -She and Him - -franz Ferdinand ,pour ne citer que quelques exemples) on l'a retrouve également sur la bande son de plusieurs films ( la folle journée de ferris Bueller , Pretty in pink  deux films de 1986 et plus récemment 500 jours ensemble sorti en 2009 )

 

The Smiths - please please please let me get  what  I want

 

  
podcast

  

 

Paroles

Good times for a change
See the luck I've had
Would make a good man turn bad

So please, please, please
Let me get what I want
Lord knows it would be the first time

Haven't had a dream in a long time
See the life i've had
Would make a good man bad

So for once in my life
Let me get what I want
Lord knows it would be the last time
Lord knows it would be the first time

 

22/10/2010

Top 100 - 100/83 Love will tear us apart - (Joy Division 1979)

 

9653a44f65d1d3acffd1daaf5420bd1a.jpg

Attention chanson culte !  Love will tear us apart  est un incontournable qui ne sortira uniquement qu'en single  et se classera 13ème dans les charts britanniques devenant ainsi le seul "tube" jamais enregistré par Joy Division. Cette chanson torturée  et chantée d'une voix lasse dans un  style totalement unique  fut  certainement inspirée par les difficultés conjugales entre Ian Curtis et sa compagne  Deborrah ;elle  sera élue plus grande chanson rock de tout les temps par le magazine New Musical Express  . Love will tear us apart que l'on peut traduire par 'l'amour nous déchirera 'sera l'épithaphe inscrit sur la pierre tombale de Ian Curtis  enterré dans sa ville de Manchester en mai 1980.  enregistrée en Novembre 1979 dans les studios de la B.B.C Love will tear us apart  sort finalement en Avril 1980 soit  un mois a peine avant le suicide de son auteur Ian curtis leader malade et dépréssif d'un groupe en phase de devenir LE groupe culte de ce qu'on appellera la cold Wave.L'influence de Joy Division sur  toute la musique produite au cours des anées 80 est immense  et  le groupe ne survivra pas au décès  de son chanteur et préférera former New order qui deviendra a son tour et très vite un groupe essentiel et influent

 

 

 

Joy Division -Love will tear us apart

 
podcast

 

Paroles

When routine bites hard,
And ambitions are low,
And resentment rides high,
But emotions won't grow,
And we're changing our ways,
Taking different roads.

Then love, love will tear us apart again.
Love, love will tear us apart again.

Why is the bedroom so cold?
You've turned away on your side.
Is my timing that flawed?
Our respect runs so dry.
Yet there's still this appeal
That we've kept through our lives.

But love, love will tear us apart again.
Love, love will tear us apart again.

You cry out in your sleep,
All my failings exposed.
And there's a taste in my mouth,
As desperation takes hold.
Just that something so good
Just can't function no more.

But love, love will tear us apart again.
Love, love will tear us apart again.
Love, love will tear us apart again.
Love, love will tear us apart again

 

 

Tout les groupes (ou presque)se sont  ,un jour essayés a cette chanson ,la plupart des reprises proposées sont moyennes  , certaines ( Paul Young - PJ Proby -Moonswell ) carrément détestables  mais d'autres  sont  toutefois somptueuses et méritent vraiment le détour (Susanna and the magical orchestra - Prozak for  lovers - Hawksley Worksmann - Nouvelle vague ) pour ne survoler que le sujet. Ma cover favorite restant définitivement celle proposée par Calexico.

 

Calexico -love will tear us apart

 


podcast

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

19/10/2010

Top 100 - 100/84 My Sweet Lord ( George Harrison 1971)

1637700268.jpg

 

 

 

 

 

 

C'est une  inoubliable  chanson qui aura toutefois  soulevée quelques polémiques , en effet Harrison fut accusé de plagiat avec ' he's so fine ' un titre  signé en 1963 par le girl-group  the chiffons (je vous laisserai juge mais  c'est vrai qu'il y a des ressemblances troublantes dans le refrain)  Georges Harrison fut condamné a verser 587.000 livres  pour ce que l'on a poliment appelé un plagiat involontaire

Quoique l'on en dise   ce titre emblématique de la période hippie de l'ex beatles reste une pure merveille .Il est présent sur le triple album "all things must pass" sorti  en 1971 chez Apple records , un disque  produit par le génial et imprévisible phil Spector. On notera également la présence auprès de Harrison de Eric Clapton  ami intime depuis de nombreuses années  et celle de Ringo Starr  échappé  des fab Four et de l'étau artistique Lennon -Mc Cartney

My sweet Lord "fut  le premier titre numéro 1 des charts  enregistré par un ex beatles. Une version live époustouflante est également présente sur le double album 'concert for  Bangladesh" enregistré en août 1971 au Madison square garden de New York,un disque historique (le 1 er grand concert de charité) a l'initiative de Harrison et Ravi Shankar .Un disque mémorable sur lequel on retrouvait le grand maître  de la sitar et  les deux ex beatles mais également  Bob Dylan , Eric Clapton  Leon Russell ,ou encore  billy Preston.

 

 

 

 

George Harrison - my sweet lord


podcast

 

 

Paroles

My sweet lord
Hm, my lord
Hm, my lord

I really want to see you
Really want to be with you
Really want to see you, lord
But it takes so long, my lord

My sweet lord
Hm, my lord
Hm, my lord

I really want to know you
Really want to go with you
Really want to show you lord
That it won't take long, my lord (hallelujah)

My sweet lord (hallelujah)
Hm, my lord (hallelujah)
My sweet lord (hallelujah)


I really want to see you
Really want to see you
Really want to see you, lord
Really want to see you, lord
But it takes so long, my lord (hallelujah)

My sweet lord (hallelujah)
Hm, my lord (hallelujah)
My, my, my lord (hallelujah)

I really want to know you (hallelujah)
Really want to go with you (hallelujah)
Really want to show you lord (ahhh...)
That it won't take long, my lord (hallelujah)

Hmmm... (hallelujah)
My sweet lord (hallelujah)
My, my lord (hallelujah)

Hm, my lord (hare krishna)
My, my, my lord (hare krishna)
Oh hm, my sweet lord (krishna, krishna)
Oh-uuh-uh (hare hare)

Now, I really want to see you (hare rama)
Really want to be with you (hare rama)
Really want to see you lord (aaah)
But it takes so long, my lord (hallelujah)

Hm, my lord (hallelujah)
My, my, my lord (hare krishna)
My sweet lord (hare krishna)
My sweet lord (krishna krishna)
My lord (hare hare)
Hm, hm (Gurur Brahma)
Hm, hm (Gurur Vishnu)
Hm, hm (Gurur Devo)
Hm, hm (Maheshwara)
My sweet lord (Gurur Sakshaat)
My sweet lord (Parabrahma)
My, my, my lord (Tasmayi Shree)
My, my, my, my lord (Guruve Namah)
My sweet lord (Hare Rama)
My sweet lord (hare krishna)
My sweet lord (krishna krishna)
My lord (hare hare)

 





le titre enregistré par The Chiffons en 1963 et sujet a polemique

 

The Chiffons -he 's so fine

 

podcast

 



18/10/2010

Top 100 - 100/85 Smells like teen spirit ( Nirvana 1991)

 

Nirvana  - smells like teen spirit 

 


podcast

Nirvana_Smells-Like-Teen-Spirit.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Elue plus grande chanson pop des 20 dernières années par le magazine musical Q ; arrivée en tête du classement des 120 plus grands singles ' de tout les temps pour le magazine Rock & Folk - ,également classée 9ème dans le classement des 500 plus grands titres de tout les temps par le magazine Rolling stones cette chanson mythique est sans aucun doute l'hymne absolu et définitif du mouvement 'Grunge ' .

Illustrée par une vidéo hallucinante que MTV va abondamment diffuser elle va révéler le groupe Nirvana et faire de son leader le chanteur Kurt Cobain l'une des plus grandes icônes musicales de ces 50 dernières années. Pour la petite histoire le titre de la chanson faisait bêtement référence a un tag que la fiançée de Kurt avait laissé sur le mur de sa chambre ,ayant écrit 'Kurt smells like teen spirit '(teen spirit étant une marque de déodorant) Cobain ayant trouvé cette phrase poétique il en aurait selon la légende conservé l'idée pour un titre de chanson.Ce titre est extrait de 'nevermind ' album mythique a la désormais célebrissime pochette bleue paru en 1991

La mort tragique de Cobain quelques années plus tard va offrir a Nirvana un statut de groupe culte et faire du groupe de Seattle la référence absolue du rock des années 90

 

 

 

Paroles

Load up on guns and bring your friends
It's fun to lose and to pretend
She's over bored and self assured
Oh no, I know a dirty word
Hello, hello, hello, how low?
Hello, hello, hello, how low?
Hello, hello, hello, how low?
Hello, hello, hello

With the lights out it's less dangerous
Here we are now, entertain us
I feel stupid and contagious
Here we are now, entertain us

A mulatto
An albino
A mosquito
My Libido
Yeah

I'm worse at what I do best
And for this gift I feel blessed
Our little group has always been
And always will until the end

Hello, hello, hello, how low?
Hello, hello, hello, how low?
Hello, hello, hello, how low?
Hello, hello, hello

With the lights out it's less dangerous
Here we are now, entertain us
I feel stupid and contagious
Here we are now, entertain us

A mulatto
An albino
A mosquito
My Libido
Yeah

And I forget just why I taste
Oh yeah, I guess it makes me smile
I found it hard, it's hard to find
Oh well, whatever, nevermind

Hello, hello, hello, how low?
Hello, hello, hello, how low?
Hello, hello, hello, how low?
hello, hello, hello

With the lights out it's less dangerous
Here we are now, entertain us
I feel stupid and contagious
Here we are now, entertain us

A mulatto
An albino
A mosquito
My Libido
A denial x9

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Top 100 - 100/86 Requiem pour un con (Serge Gainsbourg 1968)

cover_le_pacha.gif

 

Beaucoup l'ont découverte au début des années 90 lorsque Serge Gainsbourg a sorti un remix de ce titre inouï

C'est bien pourtant en 1968 que l'artiste offre cette chanson pour la bande originale du film 'le Pacha ' réalisé  par  Georges  Lautner  un film qui verra l'unique collaboration entre Lautner et Jean Gabin

Pour ce film ou les dialogues de Michel Audiard font mouche Gainsbourg signe un petit  bijou qui passera longtemps inaperçu Dans le film on aperçoit Gainsbourg en personne en train d'enregistrer cette chanson en studio

Plus de 20 ans  plus tard Gainsbourg proposera un remix de ce titre et cette fois  le succés sera au rendez vous.

Bien évidemment l'original reste indépassable mais je vous poste toutefois les deux versions millésimées 1968 et 1991

 

Serge gainsbourg -  requiem pour un con (bande originale du film 'le pacha')

 

 

podcast

 

Serge gainsbourg-requiem pour un con (remix 91)

 


podcast

 

114179448.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Paroles

 

Ecoute les orgues
Elles jouent pour toi
Il est terrible cet air là
J'espère que tu aimes
C'est assez beau non
C'est le requiem pour un con

Je l'ai composé spécialement pour toi
A ta mémoire de scélérat
C'est un joli thème
Tu ne trouves pas
Semblable à toi même
Pauvre con

Voici les orgues
Qui remettent ça
Faut qu't'apprennes par cœur cet air là
Que tu n'aies pas même
Une hésitation
Sur le requiem pour un con

Quoi tu me regardes
Tu n'apprécies pas
Mais qu'est-ce qu'y a là dedans
Qui t'plaît pas
Pour moi c'est idem
Que ça t'plaise ou non
J'te l'rejoue quand même
Pauvre con

Ecoute les orgues
Elles jouent pour toi
Il est terrible cet air là
J'espère que tu aimes
C'est assez beau non
C'est le requiem pour un con

Je l'ai composé spécialement pour toi
A ta mémoire de scélérat
Sur ta figure blême
Aux murs des prisons
J'inscrirai moi-même : "Pauvre con

 

17/10/2010

Top 100 - 100/87 Bang - Bang - ( Cher 1966)

1112717702.jpg

 

 

Beaucoup l'ignorent mais ""bang bang" avant de devenir le tube que l'on sait immortalisé  par nancy Sinatra  est une chanson de Cher écrite par son compagnon Sonny Bono en 1966 et distribuée chez Imperial records . Rendons  donc a Cher ce qui lui appartient a savoir d'avoir été la toute première a chanter cette fabuleuse chanson  qui va traverser les époques en se bonifiant années après années avant d'obtenir une ultime et définitive réhabilitation en 2003 lorsque Quentin Tarantino va choisir ce titre (version nancy Sinatra) pour figurer sur la fabuleuse bande son de Kill Bill  vol.1. Notons que Cher ressortira 'bang bang '  en single plus de 20 ans plus tard  sur l'album 'Cher' (1987) la version originale etant  presente sur l'album 'the other side of Cher'(1966)  le second album de la chanteuse alors agée de 21 ans.

 

Cher  -bang-bang

 


podcast

 

La version de Nancy Sinatra  -



Nancy Sinatra - Bang-Bang




podcast

 

Paroles

I was five and you were six
We rode on horses made of sticks
I wore black, you wore white
You would always win the fight

Bang bang, you shot me down
Bang bang, i hit the ground
Bang bang, that awful sound
Bang bang, my baby shot me down

Seasons came and changed the time
I grew up, i called you mine
You would always laugh and say
Remember when we used to play

Bang bang, you shot me down
Bang bang, i hit the ground
Bang bang, that awful sound
Bang bang, my baby shot me down

Music played and people sang
Just for me the church bells rang
After echoes from a gun
We both vowed that we'd be one
Now you're gone i don't know why
Sometimes i cry
You didn't say goodbye
You didn't take the time to lie

Bang bang, you shot me down
Bang bang, i hit the ground
Bang bang, that awful sound
Bang bang, my baby shot me down

 

16/10/2010

Top 100 -100/88 -Redemption song - (Bob Marley & The Wailers - 1980)

 

En Juin 1980 parait 'Uprising ' l'ultime album de Bob Marley alors atteint  d'un cancer qui va l'emporter un an plus tard (le 11 mai 1981).Cet album paru chez Island sera le 15 ème album studio du plus célébre des artistes reggae et mettra  fin a une discographie débutée en 1965 chez Studio one

Comme pour nous laisser un témoignage ultime et même si Marley a déjà laissé a l'histoire de la musique des titres emblématiques ce disque se clôture avec une chanson qui va devenir universelle" Redemption song " "10 ème titre de 'uprising ' (le gros tube en sera ' could you be loved )  sonne comme le testament définitif  d'un Marley condamné  mais déjà élevé au rang d'artiste immortel  et de mythe éternel partout a travers la planète.

"Redemption song " va devenir par la portée  et la puissance du texte la chanson  qui dénonce l'esclavage et par la lutte des opprimés a travers la monde

Impossible de parler de Marley sans mentionner The Wailers fantastique formation musicale de Aston Barett ( basse, piano,guitare, percussions) , a  Carlton barret( drums, percussions) sans oublier le guitariste  Junior marvin, ils constituent l'ossature rythmique qui permet a la voix unique de Marley de s'envoler et de nous emporter avec elle

Rita Marley l'épouse de Bob (ils auront ensemble  3 enfants ) est présente ici avec les choeurs (the I Three) , elle est accompagnée de Marcia Griffith et Judy Mowatt. 

Le magazine 'Rolling stones' a classée ce titre a la 66 è place des 500 chansons esentielles de l'histoire de la musique.Sa place dans mon top 100 me semble plus qu'une évidence.

Une reprise bouleversante sera enregistrée en 2003 par Johnny Cash  et Joe Strummer ,présente sur le fabuleux coffret 'Unhearted '

 

Bob marlley and the Wailers - redemption song


podcast

 

 

 

Johnny Cash & Joe Strummer - redemption song


podcast

 

 

Paroles

Old pirates yes they rob I
Sold I to the merchant ships
Minutes after they took I from the bottom-less pit
But my hand was made strong
By the hand of the almighty
We forward in this generation triumphantly
Won't you help to sing these songs of freedom
Cause all I ever had redemption songs, redemption songs

Emancipate yourself from the mental slavery
None but ourselves can free our minds
Have no fear for atomic energy
Cause none a them can stop the time
How long shall they kill our prophets
While we stand aside and look
Some say it's just a part of it
We've got to fulfill the book
Won't you help to sing these songs of freedom
Cause all I ever had redemption songs, redemption songs

Emancipate yourselves from the mental slavery
None but ourselves can free our minds
Have no fear for atomic energy
Cause none a them can stop the time
How long shall they kill our prophets
While we stand aside and look
Yes some say it's just a part of it
We've got to fulfill the book
Won't you help to sing these songs of freedom
Cause all I ever had redemption songs
All I ever had, redemption songs
These songs of freedom, songs of freedom

14/10/2010

Top 100 -(100/89 There is a light that never goes out -The Smiths -1986)

C'est l'une des deux ou trois plus grandes chansons des Smiths et l'une des mélodies les plus représentatives de la pop anglaise des années 80 There is a light that never goes out est extraite d'un album fondamental et essentiel 'The Queen is dead' paru en 1986 et qui caracole toujours dans le peloton de tête des plus grands disques de ces dernières décennies. La chanson illustre avec justesse une certaine mélancolie et le mal de vivre d'une jeunesse en rupture avec un tissu social ou familial. Un chef d'oeuvre porté par la voix unique de Morissey et la rythmique époustouflante du guitariste Johnny Marr.

 

Mis a part le fait d’être l’une de mes chansons préférées de tout les temps ‘there is a light that never goes out ‘ est LA chanson qu'aurait aimé composer n'importe quel songwriter né entre 1960 et 1980. Tout ce que représente la musique de ce groupe majeur dont l'influence reste considérable et inégalée est condensé dans les quelques minutes de ce titre foudroyant et flamboyant, à la fois beau et triste à pleurer

Ce titre somptueux a été repris par une grande quantité d'artistes avec plus ou moins de réussite ,signalons cependant la très  belle 'cover' de The Divine Comedy, une reprise a l'initiative du magazine 'les Inrockuptibles en 1996 pour commémorer les 10 ans de l'album des Smiths 'the Queen is dead ' un album élu par le magazine 'meilleur  album des années 80

 

 

 

 

 

 

 

The Smiths -  There is a light that never goes out


podcast

 

 The Divine comedy -there is a light that never goes out

  


podcast



Paroles



Take me out tonight
Where there's music and there's people
And they're young and alive
Driving in your car
I never never want to go home
Because I haven't got one
Anymore

Take me out tonight
Because I want to see people and I
Want to see life
Driving in your car
Oh, please don't drop me home
Because it's not my home, it's their
Home, and I'm welcome no more

And if a double-decker bus
Crashes into us
To die by your side
Is such a heavenly way to die
And if a ten-ton truck
Kills the both of us
To die by your side
Well, the pleasure - the privilege is mine

Take me out tonight
Take me anywhere, I don't care
I don't care, I don't care
And in the darkened underpass
I thought Oh God, my chance has come at last
(But then a strange fear gripped me and I
Just couldn't ask)

Take me out tonight
Oh, take me anywhere, I don't care
I don't care, I don't care
Driving in your car
I never never want to go home
Because I haven't got one, da ...
Oh, I haven't got one

Oh, There Is A Light And It Never Goes Out
There Is A Light And It Never Goes Out
There Is A Light And It Never Goes Out

 

 



07/10/2010

Top 100 - 100/90- Loser ( Beck 1994)

 

Quand ‘loser’ OVNI musical total débarque sur la planète au milieu des années 90 tout le monde découvre derrière cet incroyable morceau phénoménal Beck , musicien californien surdoué de 24 ans qui a déjà enregistré 4 albums grace a des labels indépendants .L’album ‘mellow gold ‘ sur lequel figure ce titre insensé va sortir chez Geffen et va propulser Beck au sommet du jour au lendemain .

Bien épaulé par MTV qui diffuse le titre en boucle le jeune américain va instantannément acquérir un statut d’artiste culte

Et il y a bien evidemment de quoi car ‘Loser’ est vraiment une tuerie absolue ,un titre hallucinant de trouvailles folles, un mélange bric a brac aux influences multiples .Tout a la fois pop, rock hip hop, country , folk. , ce titre inouï est un ‘ single ‘ époustouflant signé par un chanteur qui avec son physique d'éternel adolescent, sa gueule d'ange et sa désinvolture va vite se tailler à part dans l'histoire de la musique

 

Paroles  :

In the time of
chimpanzees I was a monkey
butane in my veins and I'm out to cut the junkie
with the plastic eyeballs, spray-paint the vegetables
dog food stalls with the beefcake pantyhose
kill the headlights and put it in neutral
stock car flamin' with a loser and the cruise control
baby's in Reno with the vitamin D
got a couple of couches, sleep on the love-seat
someone came in sayin' I'm insane to complain
about a shotgun wedding and a stain on my shirt
don't believe everything that you breathe
you get a parking violation and a maggot on your sleeve
so shave your face with some mace in the dark
savin' all your food stamps and burnin' down the trailer park
yo cut it
Soy un perdedor

I'm a loser baby, so why don't you kill me?
double-barrel buckshy
Soy un perdedor
I'm a loser baby, so why don't you kill me?
Forces of evil on a bozo nightmare

ban all the music with a phony gas chamber
'cuz one's got a weasel and the other's got a flag
one's on the pole, shove the other in a bag
with the rerun shows and the cocaine nose-job
the daytime crap of the folksinger slob
he hung himself with a guitar string
a slab of turkey-neck and it's hangin' from a pigeon wing
you can't write if you can't relate
trade the cash for the beef for the body for the hate
and my time is a piece of wax fallin' on a termite
that's chokin' on the splinters
Soy un perdedor

I'm a loser baby, so why don't you kill me?
get crazy with the cheeze whiz
Soy un perdedor
I'm a loser baby, so why don't you kill me?
drive-by body-pierce
yo bring it on down
soooooooyy....
(chorus backwards)
I'm a driver, I'm the winner
things are gonna change I can feel it
Soy un perdedor

I'm a loser baby, so why don't you kill me?
I can't believe you
Soy un perdedor
I'm a loser baby, so why don't you kill me?
Soy un perdedor
I'm a loser baby, so why don't you kill me?
Sprechen sie Deutch, baby
Soy un perdedor
I'm a loser baby, so why don't you kill me?
Know what I'm sayin'?

 

 

 

 

Beck    Loser


podcast

03/10/2010

Top 100 - 100 /91 - A Change is gonna come (Sam Cooke - 1964)

shakechange7.jpg

 

 

 

 

 

 

Sur la face B de Shake  chanson  frénétique que reprendra a son compte un certain Otis Redding  il y une petite chanson qui va  devenir immortelle.
Bien plus qu’une chanson  ce titre va un hymne visionnaire a l’image du   ‘blowin in the wind de Bob Dylan ou du ‘Dancing in the street’  de Martha & the Vandellas
Cette chanson  éternelle s’appelle ‘A change is gonna come ’et elle va devenir LA chanson emblématique de la libération du peuple noir des ghettos .
Plus que toute autre chanson ‘A change is gonna come ‘ va synthétiser  la prise de conscience politique et sociale du peuple noir américain

C'est non seulement  un titre historique et clairement  politique mais également une chanson fabuleuse aux harmonies soignées et sur laquelle Sam Cooke pose sa voix unique et bouleversante. Le titre figure sur le 16e album du chanteur, Ain't that Good News.

La chanson sera reprise par les plus prestigieux des artistes noirs (Aaron Neville, Aretha Franklin , George benson , Otis redding ). Plus proche  de nous en 2008  Seal pour 'Soul '   son disque de reprises  la reprendra a son tour

 

 

sam Cooke - a change  is gonna come


podcast

 

 

 Paroles

I was born by the river
In a little tent
And just like the river
I've been running ever since

It's been a long, long time coming
But I know a change gonna come
Oh, yes it is

It's been too hard living
But I'm afraid to die
I don't know what's up there beyond the sky

It's been a long, long time coming
But I know a change gonna come
Oh yes it will

Then I go to my brother
I say brother help me please
But he winds up knocking me
Back down on my knees

There's been times that I thought
I wouldn't last for long
But now I think I'm able to carry on
It's been a long, long time coming
But I know a change is gonna come
Oh, yes it will

 

 

George Benson  -  a  change is gonna  come


podcast

 

 

 

 

Top 100 - 100/92-Hey Joe (Jimi hendrix 1967)

 

image.jpg

 

 

 

 

 

Hey Joe est une chanson composée par un quasi inconnu Billy Roberts en 1962 pour le groupe the Leaves mais cette chanson qui aurait pu rester inconnue de tous a croisée sur sa route un certain Jimi Hendrix qui la popularisée au point de se l'approprier totalement

C'est le premier enregistrement du Jimi Hendrix Experience. Le disque est autoproduit, et chose incroyable plusieurs compagnies le refusent jusqu'à ce que Polydor accepte finalement.

Le single sort en décembre 66 et coïncide avec les débuts du groupe dans la dernière d'une émission phare de la télévision anglaise "Ready Steady Go !". Le 5 janvier 1967, "Hey Joe" entre en 41ème position des charts anglais. Un mois plus tard il est numéro 6. C'est une version moins country à la radio, interprété par Tim Rose en 1965 qui inspira Jimi pour sa version devenue éternelle. Elle figure sur le premier album d'Hendrix 'are you exêrienced ' paru en 1967

Notre Johnny national y est allé de sa version (en français) puis c'est le regretté Alain Bashungqui en proposera une magnifique reprise (egalement en français) que l'on trouvera en bonus sur le ' live Tour 1985'

Ce titre trés populaire a aussi été enregistré par The Byrds , Deep Purple, Patti Smith ,Tina Turner  ou encore Willy De Ville pour n'en citer que quelques uns.

  

 Jimi Hendrix  : Hey Joe




podcast

 

Paroles

Hey Joe 

 

Hey Joe,
where you goin' with that gun in your hand?
Hey Joe,
I said where you goin' with that gun in your hand? Alright

I'm goin' down to shot my old lady
you know, I caught her messin' around with another man, yeah
I'm goin' down to shot my old lady
you know I caught her messin' around with another man,
Huh, and that ain't too cool

Hey Joe
I heard you shot your woman down, you shot her down, now
H-hey Joe
I said I heard you shot your old lady down,
you shot her down to the ground,... yeah

Yes I did, I shot her
You know I caught her messin' round, messin' round town
Uh-yes I did, I shot her
You know, I caught my old lady messin' around town
And I gave her the gun,
I shot her!


Ah...Hey Joe, alright
Shot her one more time again, baby

yeah, Ah, dig it Ah
Ah, ... Ooo, alright

Hey Joe, said now
uh-where you gonna run to now?
Where you gonna run to?
Hey Joe, I said
where you gonna run to now?
Where you, where you gonna go?
Well, dig it!

I'm goin' way down south,
way down to Mexico way
Alright! I'm goin' way down south,
way down where I can be free
Ain't no one gonna find me
Ain't no hangman gonna,
he ain't gonna put a rope around me
You better believe it right now!
I gotta go now

Hey, hey Joe,
you better run on down
Goodbye everybody, ow!
Hey, hey-hey Joe, uhh,
run on down

  

 l'original

The Leaves - hey  Joe


podcast

 

la version de Tim Rose qui inspira Jimi

Tim Rose - hey  Joe


podcast

 

 

01/10/2010

Top 100 - 100/93-Don't think twice it's alright (Bob Dylan -1963)

 

 

Extraite de 'the freewheelin Bob Dylan "don't think twice it's alright" date de 1963 et s'impose de toute évidence comme l'une des plus grandes chansons du répertoire de Bob Dylan

C'est une chanson que Dylan présenta comme « une affirmation selon laquelle on peut peut-être se dire à soi-même de mieux se sentir" Ce titre devenu emblématique fut l'un des premiers tubes commerciaux de Dylan , il y est clairement question de Suze Rotolo le premier grand amour de Bob (elle figure avec Bob bras dessous , bras dessous sur la pochette de " the freewhelin bob dylan" )

Ce second album de Dylan comporte des chansons historiques a l 'image de blowin ' in the wind " ' masters of war ' the girl from north country' ou ' a hard rain 's gonna fall' titres présents sur ce disque indispensable ou le talent et le génie musical et poétique de Bob Dylan (alors agé de 22 ans !!!) explose littéralement a la face du monde

Un mot enfin sur cette P..... de voix unique qui donne le frisson a chaque écoute ( et dieu sait si des écoutes il y a eu quelques unes)

Précisons enfin que ce titre sublime a été repris par une grande quantité d'artistes venus de tout horizons , citons parmi les plus belles reprises Waylon Jennings , Susanna & the Magical orchestra , Indigo girls , Mélanie Safka sans oublier ma favotite celle de John Martyn parue en 1967 sur son premier album 'London conversation'

  

 Bob Dylan - don't think twice it's alright


podcast

  

 

 Paroles :

 

It ain't no use to sit and wonder why, babe
It don't matter, anyhow
An' it ain't no use to sit and wonder why, babe
If you don't know by now
When your rooster crows at the break of dawn
Look out your window and I'll be gone
You're the reason I'm trav'lin' on
Don't think twice, it's all right

It ain't no use in turnin' on your light, babe
That light I never knowed
An' it ain't no use in turnin' on your light, babe
I'm on the dark side of the road
Still I wish there was somethin' you would do or say
To try and make me change my mind and stay
We never did too much talkin' anyway
So don't think twice, it's all right

It ain't no use in callin' out my name, gal
Like you never did before
It ain't no use in callin' out my name, gal
I can't hear you any more
I'm a-thinkin' and a-wond'rin' all the way down the road
I once loved a woman, a child I'm told
I give her my heart but she wanted my soul
But don't think twice, it's all right

I'm walkin' down that long, lonesome road, babe
Where I'm bound, I can't tell
But goodbye's too good a word, gal
So I'll just say fare thee well
I ain't sayin' you treated me unkind
You could have done better but I don't mind
You just kinda wasted my precious time
But don't think twice, it's all right

 

 

 

 

20/09/2010

Top 100 - 100/94- Going to california ( Led Zeppelin - 1971)

 

Bien qu’etant devenu un groupe cultissime led Zeppelin  fut tout sauf ce qu’on pourrait appeller un groupe a ‘singles ‘ (même si ‘stairway to heaven est devenue l’une des chansons les plus connues au monde)  pourtant c’est avec ‘going california (tiré du même album IV) que tout le genie du Zep explose véritablement , une intro fabuleuse , et la voix de Robert Plant unique , qui monte et qui vient vous arracher les tripes pour nous emmener haut , tres haut

On a souvent (a raison d’ailleurs) focalisé sur Jimmy Page guitariste fantastique (le plus grand peut etre avec Hendrix) et sur John Bonham qui a totalement révolutionné la batterie mais ici c’est la plus grande voix masculine du blues blanc ; (l’équivalent de janis Joplin chez les femmes) qui transcende ce titre hallucinant et .... halluciné

indémodable et indispensable

 



Paroles

 Spent my days with a woman unkind,
Smoked my stuff and drank all my wine.
Made up my mind to make a new start,
Going to california with an aching in my heart.
Someone told me there's a girl out there
With love in her eyes and flowers in her hair.
Took my chances on a big jet plane,
Never let them tell you that they're all the same.
The sea was red and the sky was grey,
Wondered how tomorrow could ever follow today.
The mountains and the canyons started to tremble and shake
As the children of the sun began to awake.
Seems that the wrath of the gods
Got a punch on the nose and it started to flow;
I think I might be sinking.
Throw me a line if I reach it in time
I'll meet you up there where the path
Runs straight and high.
To find a queen without a king;
They say she plays guitar and cries and sings.
La la la la
Ride a white mare in the footsteps of dawn
Tryin' to find a woman who's never, never, never been born.
Standing on a hill in my mountain of dreams,
Telling myself it's not as hard, hard, hard as it seems.

 

 

Led Zeppelin - going  to california


podcast

 



16/09/2010

Top 100 - 100/95 - Space Oddity (david Bowie -1969)

Space oddity  ou quand Bowie avSpaceOddity.jpgant d'inventer Ziggy  est  deja en avance sur son temps et installe ce titre lumineux  et obsessionnel dans la mémoire collective avant  même que l'homme ne pose le premier pas sur la lune.

Une chanson sublimée par la fascination de Bowie pour l'espace , peu de temps après son groupe s'appellera 'the spiders from mars ' et l'une de ses plus belles compositions a venir sera 'Life on mars '

La chanson illustrera d'ailleurs  la retransmission par la BBC des images de l'alunissage d'Apollo 11, Space Oddity constitue également le premier succès de Bowie auprès du grand public (numéro 5 au Royaume-Uni, puis numéro 1 lors de sa réédition en 1975). Son titre, signifiant littéralement : bizarrerie de l'espace, renvoie à celui du film de Stanley Kubrick 2001: A Space Odyssey, sorti l'année précédente.

La chanson raconte l'histoire d'un jeune astronaute, nommé Major Tom, sous la forme d'un dialogue entre le contrôle au sol et l'astronaute. Le décollage se déroule à la perfection (« you've really made the grade »), mais après sa sortie dans l'espace, le Major Tom semble s'abandonner à son vaisseau (« I think my spaceship knows which way to go ») et à l'espace ; il ne répond plus malgré l'insistance du contrôle au sol (« Can you hear me, major Tom? »).

Défnitivement visionnaire ce titre apparaît sur le second album de Bowie 'space oddity ' en 1969

 

David Bowie -space oddity


podcast

 

 

Paroles :

Ground control to major Tom
Ground control to major Tom
Take your protein pills and put your helmet on
(Ten) Ground control (Nine) to major Tom (Eight)
(Seven, six) Commencing countdown (Five), engines on (Four)
(Three, two) Check ignition (One) and may gods (Blastoff) love be with you

This is ground control to major Tom, you've really made the grade
And the papers want to know whose shirts you wear
Now it's time to leave the capsule if you dare

This is major Tom to ground control, I'm stepping through the door
And I'm floating in a most peculiar way
And the stars look very different today
Here am I floatin' 'round my tin can far above the world
Planet Earth is blue and there's nothing I can do

Though I'm past one hundred thousand miles, I'm feeling very still
And I think my spaceship knows which way to go
Tell my wife I love her very much, she knows
Ground control to major Tom, your circuits dead, there's something wrong
Can you hear me, major Tom?
Can you hear me, major Tom?
Can you hear me, major Tom?
Can you...
Here am I sitting in my tin can far above the Moon
Planet Earth is blue and there's nothing I can do