Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/03/2011

Top 100 100/33 I'm waiting for the man (The Velvet Underground 1967)

C'est un titre qui fait partie intégrante de ma vie et de ma mémoire musicale ,  non pas a cause de la décadence et du mode de vie du héros mais plutôt par les émotions ressenties  a chaque écoute de ce titre lumineux , l'intensité ,la noirceur ,l'ambiance urbaine et sombre que cette chanson fait transparaître la classe pour moi parmi les titres essentiels de l'histoire du pop-rock

écrite et composée par Lou Reed. Elle apparaît sur leur premier album, The Velvet Underground and Nico, sorti en 1967. On sait que le Velvet n'a jamais rencontré de succès  (même si il est a ce jour l'un des groupes les plus influents de tout  les temps)  mais on peut affirmer que 'I'm waiting for the man' est l'un des titres les plus connus (l'un des plus accessible aussi) du groupe.

la sonorité hypnotique du piano avec notamment cette hallucinante intro totalement envoûtante font de ce titre un chef d'oeuvre absolu

D'une manière générale tant avec le Velvet Underground qu'en solo Lou Reedmodifiera le titre transformant pratiquement a chaque fois " I'm Waiting for THE man " en  "  I'm Waiting for MY man ' 

Ce titre qui va devenir l'un des hymne définitif  a la décadence sera repris par de nombreux  artistes (Bauhaus , David Bowie ,Orchestral Manoeuvres in the dark)  mais egalement par quelques filles a commencer par  Maureen Tucker  batteur légendaire du groupe mythique de Lou Reed & John Cale n'oublions pas la vénéneuse  Nico  liée  a tout jamais au groupe et qui en proposera une version apocalyptique ajoutant davantage encore de noirceur et de profondeur au titre d'origine , Vanessa Paradis enfin en  proposera également  une version tout a fait honorable sur son album éponyme (écrit pour elle par Lenny Kravitz) en 1992

"I'm waiting for the man" est une des nombreuses chansons du Velvet Underground qui ont pour sujet la consommation de drogues.En 2004, le magazine Rolling Stone la classe en 156e position sur sa liste des 500 meilleurs chansons de tous les temps , en ce qui me concerne elle occupe une place de choix dans ce top 100.

The Velvet Underground - I'm waiting for the man


podcast

 

Paroles

I'm waiting for my man
Got 26 dollars in my hand
Up to Lexington 125
feelin' sick and dirty
for a day and a life
Huh, I'm waiting for my man

Hey white boy, what you doin' uptown
Hey white boy, you chasin' my women around
Pardon me sir, it's furthest from my mind
I'm just waitin' for a dear-dear friend of mine
I'm waiting for my man, come on

Here he comes, he's all dressed in black
PR shoes and a big straw hat
He's never early, he's always late
first thing you learn is that you always gotta wait
I'm waiting for my man

Up to a brownstone, up three flights of stairs
Everybody's pinned you and nobody cares
He's got the works, gives you sweet taste
then you gotta split because you got no time to waste
I'm waiting for my man

Hey baby, don't you holler, don't you ball and shout
I'm feeling good, I'm gonna work it on out
I'm feeling good, feeling so fine
until tomorrow, but that's just some other time
I'm waiting for my man
I'm waiting for my man
I'm waiting for my man
man-man-man-man-man-man-man

 

 

18/03/2011

Top 100 -100/34 God Only Knows (The Beach Boys 1966))

 

 

 

 The Beach Boys  - god only knows


podcast

Paul Mc Cartney dit de cette merveille absolue qu'elle est 'La plus grande chanson d'amour jamais écrite

'Elle fut enregistrée en mars 1966 avec les musiciens de Phil Spector, par les Beach Boys qui voulait avec ce disque abouti apporter une réponse au la succession de  chefs d'oeuvre signés de l'autre coté de L'Atlantique par les Beatles

'Pets Sounds'  l'album mythique sur lequel figure ce chef d'oeuvre regorge de merveilles qui années après années continue d'émerveiller a la fois tant  ceux qui les découvrent que ceux comme moi qui les ré-écoutent regulièrement .le groupe emmené par Brian Wilson s'éloigne définitivement du cliché de 'groupe de la cote ouest et de la musique pour 'surfers' Avec 'Pets Sound ' en général et 'God only Knows ' en particulier les Beach Boys touchent le ciel 

Le niveau atteint par les compositions des frères Wilson sur 'Pets sound'  est tel que le groupe se disloquera sur ,leur projet suivant 'Smile 'un projet artistique qui  n'aboutira jamais en raison de ce  souçi de surpasser 'pets  sound ' un problème que le groupe ne résoudra jamais

Sur 'God only knows c'est Carl Wilson (décédé d'un cancer du poumon en 1998) qui pose sa voix unique , son frère Brian, dernier des trois frères encore vivant ,Dennis s'étant noyé en 1983,chante au final la fameuse  phrase 'God only knows what I'd be without you '

Sublime et intemporel cete chanson sera évidemment reprise par une grande quantité d'artistes de Bowie a P P Arnold 

 

Paroles

I may not always love you
But long as there are stars above you
You never need to doubt it
I'll make you so sure about it

God only knows what I'd be without you

If you should ever leave me
Though life would still go on believe me
The world could show nothing to me
So what good would living do me

God only knows what I'd be without you

(God only knows what I'd be without you)

If you should ever leave me well life would still go on believe me
The world could show nothing to me
So what good would living do me

God only knows what I'd be without you
(God only knows what I'd be without you)

God only knows
God only knows what I'd be without you
God only knows what I'd be without you

God only knows
God only knows what I'd be without you
God only knows what I'd be without you

God only knows
God only knows what I'd be without you


David Bowie  - God Only knows


podcast

 

 

 

 

1 Mars 1978 Grace Jones inaugure le Palace

 

 

 

 

entrer des mots clefs

 

Durant de nombreuses années je suis passé au 8 rue du faubourg Montmartre dans le 9ème arrondissement parisien  avec un brin de nostalgie et un curieux sentiment d'amertume. C'est en effet a cette adresse que se situe pour moi l'un des symboles a jamais perdu d'une époque bénie,  celle des années 80 , de l'insouciance  folle d'une période pas encore muselée par les interdits et  qui  bousculait les conventions  et le bon ordre établi 

a l'heure d'un  Paris qui n'est plus celui des nuits et des noctambules ,j'aime me se souvenir du Palace que j'ai connu et fréquenté  alors qu'il vivait ses derniers sursauts de gloire et les souvenirs qui me reviennent en mémoire sont nombreux

Les années folles du Palace, de 1978 à 1983, auront suffi à imprégner à jamais d'une odeur de soufre cet établissement du Faubourg-Montmartre.

Cinq années seulement, pendant lesquelles le Tout-Paris a réinventé la fête et le dandysme,  le gourou de ces soirées déguisées, qui attiraient couturiers (Yves Saint Laurent, Karl Lagerfeld), artistes (Andy Warhol, Mick Jagger…) et autres princesses, s'appelait Fabrice Emaer.  À sa disparition, tous furent orphelins et inévitablement  le Palace changea de mains.

Repris d'abord par Régine puis par le couple  Guetta, le Palace, périodiquement au bord de la faillite, ferme ses portes en 1996. Pendant dix ans, le rideau restera fermé, l'entrée sera même murée.

Dans les années qui suivent, le Palace, désaffecté et insalubre  est devenu un squat.

En novembre 2006, les frères Alil et Hazis Vardar, des Belges d'origine albanaise déjà propriétaires de nombreux théâtres en Belgique et en France rachètent la salle .

Le nouveau palace est doté de 970 places ;il est inauguré le 5 novembre 2008 avec le spectacle de Valérie Lemercier

 

Revenons sur cette période inouie ou le sens de la fête , du jeu et d'une certaine forme de démesure semblait atteindre un point culminant ,l'inauguration d'abord avec le concert mémorable de l'incroyable Grace Jones  dans une  salle ou  les serveurs  sont tous vêtus de  rouge et or ( une création  signée Thierry Mugler ) Le DJ historique est Guy Cuevas (au fil des ans viendront se révéler aux platines Martin Solveig  puis  Laurent Garnier).

Tout ce que Paris (et le reste du monde) comporte de gens  branchés seront tôt ou tard  des fidèles du Palace (Thierry Le Luron ,Régine, Yves Mourousi , Thierry Ardisson , Coluche ,Amanda Lear , Philippe Manoeuvre , Frédéric Mitterrand ,Alain Pacadis , )

les artistes viendront y donner des concerts  mémorables (Prince , Serge Gainsbourg) qui bâtiront la légende du lieu qui va devenir au fil des ans l'emblème absolu des  soirées et du 'nightclubbing ' ainsi que l'un des lieux 'cultes' du mouvement 'gay '

entrer des mots clefs

03/03/2011

Top 100 - 100/35 Great balls of fire (jerry Lee Lewis 1957)

 

r

 

les décennies n'entament pas la puissance de ce monument du rock 'n roll un titre flamboyant véritable bombe incendiaire que les années ont bonifiés comme un grand crû

Au départ c'est une chanson  de Jack Hammer et Otis Blackwell écrite en 1957 et qui sera popularisée par un fondu connu sous le nom de Jerry Lee Lewis.

Celui-ci chante et joue du piano, uniquement accompagné à la batterie par J.M. Van Eaton. Editée en single par Sun Records avec en face B une reprise d'Hank Williams, la chanson grimpe à la deuxième place des charts pop en décembre 1957. Plus d'un million d'exemplaires sont vendus en une dizaine de jours

standard absolu d'une époque bénie 'great balls of fire ' conserveplus d'un demi siècle après sa sortie  une phénoménale puissance , une espèce de folie (une caractéristique  propre a beaucoup de titres de son interprète). Le film consacré a jerry Lee Lewis et réalisé par Jim Mac Bride (1989) portera d'ailleurs le nom de cette chanson ,  ,un titre intemporel énorme missile rock'n roll dévastateur qui  révolutionna son époque et appartient désormais a l'histoire. 

 

Jerry Lee Lewis - great balls of fire


podcast


Paroles

You shake my nerves and you rattle my brain
Too much love drives a man insane
You broke my will
But what a thrill
Goodness gracious great balls of fire!

I laughed at love cause I thought it was funny
You came along and moooooved me honey
I've changed my mind
This love is fine
Goodness gracious great balls of fire!

Kiss me baby....mmmmm...feels good
Hold me baby
Wellll I want to love you like a lover should
You're fine, so kind
Got to tell this world that you're mine mine mine mine

I chew my nails and I twiddle my thumbs
I'm real nervous but it sure is fun
C'mon baby, you drive me crazy
Goodness gracious great balls of fire!

Wellll kiss me baby...mmmmm...feels good
Hold me baby
Wellll I want to love you like a lover should
You're fine, so kind
Got to tell this world that you're mine mine mine mine

I chew my nails and I twiddle my thumbs
I'm real nervous but it sure is fun
C'mon baby, you drive me crazy
Goodness gracious great balls of fire!

 

15:10 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

01/03/2011

Odessey and Oracle (The Zombies -1968)

 

Ce disque rentre" pile poil " dans la catégorie de ce que j'aime appeler 'les trésors cachés '. Son écoute , sa découverte que je recommande au plus grand nombre vous laissera  totalement émerveillé et immédiatememnt sous le charme .

Le rapprochement est bien sûr  inévitable avec les  chefs d'oeuvre millésimé 68 que sont 'pet sounds ' (The beach boys) et bien évidemment 'Sergent peppers lonely hearts club bands' (The Beatles) mais surtout n'allez pas croire que "Odessey and Oracle"  est un album 'sous influence' même si le travail autour des deux monuments pré-cités a laissé pour plusieurs générations des traces indélébiles

Lorsque le groupe enregistre  cet album  en 1968 dans les studios AbbeyRoad (tiens tiens!!!) le fantôme du   'Sergeant Pepper ' est partout car les Beatles viennent d'achever leur album mythique et tout le matériel  utilisé par les 4 de Liverpool est a leur disposition . Et le miracle va se produire car The Zombies groupe précurseur de la vague pop des années 63- 66  n'est  a ce moment qu'un groupe a 'singles ' dont la carrière semble deja sur le déclin

Quelques 45 tours ont toutefois  rencontrés un grand succès notamment 'She's not there ' numéro 2 des charts en 1964 ou encore 'tell her no ' (toujours en 1964) mais le groupe emmené par Colin Blumstone ne semble pas suffisamment armé pour résister au raz de marée des Beatles et des Stones alors en marche vers l'histoire

Ce disque sera donc a la fois leur apogée mais aussi leur testament ,  il sera aussi leur seul véritable album ,un disque marqué par l'incroyable coquille du titre le dessinateur étourdi (ou défonçé) de la pochette orthographiant mal "Odissey 'et  remplaçant la lettre  I par un E.

Cet album devenu mythique est sans aucun doute un disque 'maudit ' et ,lorsqu'il parait le groupe n'existe deja plus.Le choix des deux premiers 'singles ' s'avèrera hasardeux car ni l'excellent  'friends of mine ' ni 'Beechwood park ' ne rencontrent le moindre écho auprès du public .

La sortie compliquée aux U.S.A et minée par une bataille juridique  achève le groupe ,le leader jette l'éponge et s'en retourne bosser dans une compagnie d'assurance ,le groupe explose et disparait dans l"anonymat le plus total

Fin 69 Columbia publie un album qui regroupe plusieurs groupes ,le disque s'apelle 'Pop music révolution ' et  présente  un catalogue quasi complet des nouveaux prodiges de la firme . Aux cotés de Dylan , des Byrds ou encore de Spirit ,  Columbia a la lumineuse idée d'exhumer 'Time of the season ' un titre sublime perdu  plage 12 en toute fin d'Odyssey and Oracle ' un album alors deja oublié et c'est le jackpot  le titre ressuscité devient instantannément un énorme tube (N° 1 en grande bretagne ,N° 3 aux U.S.A) le lent chemin de la réhabilitation commence mais le  groupe ne produira plus rien d'autre exploitant leur unique creation artisitique jusqu'a la corde (reformations en 1997 puis en 2007 concentrées autour de ce disque essentiel)

Disque unique d'un groupe au parcours atypique mais disque indispensable Oddesey and Oracle a été classé par le magazine Rolling Stones à la 80e place dans sa liste des 500 plus grands albums de tous les temps.

 

 

 

13:14 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

20/02/2011

Top 100 100/36 - Tu ne me dois rien (Stephan Eicher 1991)

 

Cette chanson au titre énigmatique a toujours été ma favorite dans le répertoire de Stephan Eicher , les paroles et la musique de ce titre présent sur 'Engelberg ' un album  sorti en 1991  qui non seulement révéla l'artiste  mais lui aura surtout permis de conquérir un très large public  on toujours trouvés chez moi un écho et une résonnance particulière

Récemment lors d'une émission TV consacrée a l'indispensable Antoine De Caunes j'ai pu  voir une séquence mémorable et bouleversante d'émotion , ce soir la ,  Philippe Djian  l'un de mes écrivains cultes  ( devenu indissociable des textes de chansons d' Eicher depuis deja plus de 20 ans ) est venu chanter en duo avec Stephan Eicher ce titre sublime ( c'est aussi  l'une  des chansons favorites d'Antoine de Caunes)

Djian si il sait merveilleusement écrire ,  ne sait pas (du tout) chanter pourtant le duo  autour de cette  magnifique chanson fonctionnait parfaitement

Beaucoup d'émotion donc en découvrant cette inédite version de  'tu ne me dois rien'  de la bouche même de l'auteur qui a composé ce  texte bouleversant de justesse et de pudeur 

Ce titre figure depuis longtemps dans mon "panthéon" des chansons françaises incontournables  , écoute après écoute la chanson  semble se  bonifier , s'arrondir  pour prendre une dimension nouvelle portée  par la voix unique d'Eicher et le texte merveilleux de Philippe Djian

'Tu ne me dois rien ' est une chanson rare , une chanson a  part , une chanson qui fait indiscutablement partie de ma vie , bref c'est une chanson définitive de mon  top 100

 

Stephan Eicher - tu ne me dois rien -


podcast

 

 

 

 

Paroles

Je ne t'entend pas très bien
Il y a si longtemps
D'où m'appelles-tu? d'où vient
Ce besoin si pressant
De m'écouter soudain?
Les poules auraient-elles des dents?

Ma voix t'a-t-elle manque
Après bientôt un an?
Ce serait une belle journée
Et il n'y en a pas tant
Je sais me contenter
De petites choses a présent

On enterre ce qui meurt
On garde les bon moments
J'ai eu quelque fois peur
Que tu m'oublie vraiment
Tu as sur mon humeur
Encore des effets gênants

Mais tu ne me dois rien
J'ai eu un mal de chien
A me faire a cette idée
A l'accepter enfin
Est-ce qu'au moins tu m'en sais gré?
Chacun poursuit son chemin
Avec ce qu'on lui a donne
Mais toi tu ne me dois rien

Tu ne m'as pas dérange
Je vis seul pour l'instant
Mais je ne suis pas presse
Tu sais je prend mon temps
Tout est si complique
Tout me parait si diffèrent

On ne refait pas sa vie
On continue seulement
On dort moins bien la nuit
On écoute patiemment
De la maison les bruits
Du dehors l'effondrement

Je vais bien cela dit
Appelle moi plus souvent
Si tu en a envie
Si tu as un moment
Mais il n'y a rien d'écrit
Et rien ne t'y oblige vraiment

18/02/2011

Top 100 100/37 - The Girl from Ipanema (Astrud & Joao Gilberto 1963)

 

The girl from Ipanema  chanson véritablement universelle , c'est une création de l'immense Antonio Carlos Jobim ,et  l'un des titres emblématiques de la bossa-nova brésilienne.

 Le titre en était d'abord Menina que Passa (Fille qui passe), Elle avait été composée pour une comédie musicale, Dirigível (Blimp), sur laquelle Tom Jobim  et Vinícius de Moraes travaillaient ensemble .

Le texte définitif de la chanson a été inspiré par une jeune fille de 19 ans, Heloisa Pinheiro, qui vivait à Ipanema, quartier chic de Rio de Janeiro. Elle passait chaque jour pour aller à la plage devant le bar Veloso dont Tom Jobim et Vinícius de Moraes étaient habitués.

Il en existe des centaines de versions mais celle du couple Astrud & Joao Gilberto enregistrée avec le saxophoniste Stan Getz reste le 'must' absolu le couple chante les refrains tour a tour en anglais (Astrud) et en portugais (Joao)

le titre sera également repris par Bebel Gilberto qui est  non seulement  la fille de Joao Gilberto emais aussi la nièce de Chico Buarque ,c'est dire si elle a depuis son enfance baignée dans les rythmes envoûtants  de la bossa nova. Elle explosera en 2000 avec 'Tanto Tempo ' un premier album sensuel et lumineux. Sa reprise de 'the girl from Ipanema ' est bien évidemment  d'une grande classe

Quant a l'immense  Franck Sinatra  il  s'est offert lui  aussi  sa  version  du  célèbre standard brésilien évidemment c'est absolument sublime et totalement indispensable. On peut  retrouver ce joyau sur l'album 'Francis Albert Sinatra & Antonio Carlos Jobim   sorti en 1967

 

Astrud et Joao Gilberto -the girl from Ipanema


podcast

 

 

Paroles ( english)

Tall and tan and young and lovely
The girl from Ipanema goes walking
And when she passes
Each one she passes goes - aah

When she walks, she's like a samba
That swings so cool and sways so gentle
That when she passes
Each one she passes goes - ooh

(Ooh) But I watch her so sadly
How can I tell her I love her
Yes I would give my heart gladly
But each day, when she walks to the sea
She looks straight ahead, not at me

Tall, (and) tan, (and) young, (and) lovely
The girl from Ipanema goes walking
And when she passes, I smile
But she doesn't see (doesn't see)
(She just doesn't see, she never sees me, ...)

 

Paroles (portuguese)


Olha que coisa mais linda
mais cheia de graça
É ela menina que vem e que passa
nun doce balanço, caminho do mar...

Moça do corpo dourado, do sol de Ipanema
O seu balançado é mais que un poema
é a coisa mais linda
que eu já vi passar...

Ah! Porque estou tão sozinho
Ah! Porque tudo é tão triste
Ah! A beleza que existe

A beleza que não é só minha
que também passa sozinha

Ah! Se ela soubesse
que quando ela passa
o mundo sorrindo
se enche de graça
e fica mais lindo
por causa do amor
por causa do amor
por causa do amor



Frank Sinatra  - the  girl  from Ipanema


podcast

 

Bebel Gilberto  -the  girl from Ipanema


podcast


 

07/02/2011

Top 100 100/38 My Way ( Sid Vicious 1979)

 

C’est le 23 avril 1978 à l’Olympia de Paris que fût filmé la fameuse scène légendaire de Sid Vicious dans son interprétation de la célèbre chanson My Way que  Sinatra avait popularisée quelques années auparavant et qui assura   au bellâtre Claude François une rente a vie plus que confortable
Enregistrée pour The Great Rock'n Roll Swindle (" La plus grande escroquerie du rock'n roll"), caprice cinématographique de Malcolm McLaren et réalisé par Julien Temple  cette reprise de My Way est avant  tout un doigt d'honneur notamment pour le public bourgeois, que les Sex Pistols prenaient un malin plaisir à provoquer depuis leur première apparition télévisée.La version personnelle de cette chanson fût jugée si puissante et si convaincante que  Malcolm Mac Laren ,manager -requin des Sex Pistols décida de l’éditer et c'est ainsi que le 45 t sortit en Juin avec le titre ‘ no one is innocent  ‘ (avec sur la face B un titre  interprété par Ronald Biggs, le célèbre truand de l’attaque du train postal Glasgow Londres.)
Ce sulfureux 45 tours atteignit le top-10 britannique dès sa sortie. , l'interpréatation décadente , délirante de Sid Vicious est absolument géniale :il dynamite totalement ce standard sacralisé et le démolit pour en faire un titre inoui ,apocalyptique une reprise incroyable  qui fait le grand écart entre l'opéra  et le "punk"  a mi chemin entre Klaus Nomi et Johnny Thunders
A noter que l'on  retrouve également cette interprétation   sur l’album posthume de Sid Vicious "Sid sings" paru en 1979

 

 

Sid Vicious - My Way


podcast

 Paroles (revisitées)

And now, the end is near
And so I face the final curtain
You cunt, I´m not a queer
I´ll state my case, of which I´m certain
I´ve lived a life that´s full
I've traveled each and every highway
And more, much more than this
I did it my way

Regrets, I´ve had a few
But then again, too few to mention
I did, what I had to do
And saw it through with out exemption
I planned each chartered course
Each careful step along the highway
And more, much more than this
I did it my way

There were times, I´m sure you knew
When there was fuck fuck fuck-all else to do
But through it all, when there was doubt
I shot it up or kicked it out
I faced the wall and the world
And did it my way

I've laughed and been a snake
I´ve had my fill, my share of losing
And now, the tears subside
I find it all so amusing
To think, I killed a cat
And may I say, not in a gay way
Oh no, oh no not me
I did it my way

For what is a brat, what has he got
When he wears hats and he cannot
Say the things he truly feels
But only the words, of one who kneels
The record shows, I fucked a bloke
And did it my way

 

Voir la video de Sid vicious -My Way

http://www.youtube.com/watch?v=rDyb_alTkMQ&playnext=1...

 

lire la chronique Sid Vicious dynamite my way sur Jimboland

http://jimboland.hautetfort.com/archive/2007/09/30/23-avr...

05/02/2011

Top 100 100/39 Bonnie and Clyde (Serge Gainsbourg et Brigitte Bardot 1968)

1968 est une année riche en évènements politiques et  musicaux pourtant serge gainsbourgn'est pas encore au sommet de son art ;il n'a pas encore composé ses albums cultes qui le feront entrer dans la légende mais  il a déjà derrière lui une importante discographie depuis  son premier album "du chant a la une en 1958.

cette année là il va trouver son inspiration a la fois dans la découverte de Londres mais aussi  dans sa rencontre amoureuse aussi intense qu'ephémère  avec Brigitte Bardot .  l'album qui sort cette année s'appellera donc "Initials B.B "portant  là  les initiales de la femme vers qui tous les regards de la planète sont tournés .Ce disque magnifique aux arrangements révolutionnaires (les anglais  david  Whitaker et Arthur Greensdale , pointures  du "Swinging London") contient outre l'une des plus bouleversantes chansons de Gainsbourg (Initials B.B) mais également  ford Mustang - Docteur jekyll & Mister Hyde " "Comic strip" - "Qui est "in qui est out ?" .Il contient aussi "Bonnie & Clyde "  merveille narrative  ou Gainsbourg un an après le réalisateur américain  Arthur Penn qui avait immortalisé le couple de gangsters le plus célèbre de tout les temps sous les traits de Warren Beatty et de la sublime Faye Dunaway  reprend a son compte les exploits  sanglants de Clyde Barrow et Bonnie Parker . Gainsbourg ecrit là une chanson inouïe  a la mélodie enivrante , obsédante et  au phrasé détaché .Et même si son véritable bijou 'je t'aime moi non plus' a du être écarté de l'album a la demande d'un Gunter Sachs cocu et furieux ce disque sera une réussite totale.

Des tas d'artistes français mais aussi internationaux  et de duos se sont essayés a cette reprise  , elle a été bien évidemment samplée ,revisitée a diverses sauces (pas toujours très digestes) la chanson qui fait désormais partie du patrimoine  de la chanson française fascine incontestablement génération après génération

C'est ce qu'on apelle communément 'un classique ' Serge aurait sans doute  dit a son propos c"'est un classique classieux '

 

Serge gainsbourg et brigitte Bardot - Bonnie and Clyde


podcast

 

Paroles

Vous avez lu l'histoire
De Jesse James
Comment il vécu
Comment il est mort
Ça vous a plus hein
Vous en d'mandez encore
Et bien
Ecoutez l'histoire
De Bonnie and Clyde

 

alors voilà
Clyde a une petite amie
Elle est belle et son prénom
C'est Bonnie
A eux deux ils forment
Le gang Barrow
Leurs noms
Bonnie Parker et Clyde Barrow

Bonnie and Clyde (2)

Moi lorsque j'ai connu Clyde
Autrefois
C'était un gars loyal
Honnête et droit
Il faut croire
Que c'est la société
Qui m'a définitivement abîmé

Bonnie and Clyde (2)
 
Qu'est-c' qu'on a pas écrit
Sur elle et moi
On prétend que nous tuons
De sang-froid
C'est pas drôl'
Mais on est bien obligé
De fair' tair'
Celui qui se met à gueuler

Bonnie and Clyde (2) 

Chaqu'fois qu'un polic'man
Se fait buter
Qu'un garage ou qu'un' banque
Se fait braquer
Pour la polic'
Ça ne fait d'myster
C'est signé Clyde Barrow
Bonnie Parker

Bonnie and Clyde (2)

Maint'nant chaqu'fois
Qu'on essaie d'se ranger
De s'installer tranquill's
Dans un meublé
Dans les trois jours
Voilà le tac tac tac
Des mitaillett's
Qui revienn't à l'attaqu'

Bonnie and Clyde (2)

Un de ces quatr'
Nous tomberons ensemble
Moi j'm'n fous
C'est pour Bonnie que je tremble
Quelle importanc'
Qu'ils me fassent la peau
Moi Bonnie
Je tremble pour Clyde Barrow

Bonnie and Clyde (2) 

D'tout'facon
Ils n'pouvaient plus s'en sortir
La seule solution
C'était mourir
Mais plus d'un les a suivis
En enfer
Quand sont morts
Barrow et Bonnie Parker

Bonnie and Clyde (2)

  

 

En bonus je vous propose quelques reprises de ce petit  bijou mais je ne pourrai évoquer les 'covers ' de Serge Gainsbourg sans evoquer Mick  Harvey , cas totalement a part , fan inconditionnel  de Serge Gainsbourg l'artiste  a enregistré deux albums ( en anglais )uniquements composés de reprises "Intoxicated man" (1995) et " Pink Elephants " (1997) . mick Harvey  est un ami d'enfance de Nick Cave avec qui il formera The birthday party en 1978  une formation intense qui deviendra apres sa séparation  Nick Cave & the bad seeds en 1983. Il est accompagné pour cette cover par Anita Lane  l'ex petite amie de Nick Cave  une chanteuse qui s'est toujours impliquée dans les groupes  formés par les deux musiciens

Mick Harvey & Anita Lane - Bonnie and clyde


podcast

 

 Luna - bonnie and clyde


podcast

 

Wayne Horvitz & Robin Holcomb - Bonnie and clyde


podcast

 

 The Walkabouts - - Bonnie and Clyde


podcast


 

 

Rumours (Fleetwood mac 1977)

 FMacRumours.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

on a tout dit et tout écrit sur ce disque énorme paru  en 1977  le second de la période américaine de Fleetwood Mac

On  a  évoqué le perfectionnisme du groupe , la dope ,la paranoia ,les séances d'enregistrements interminables , les tensions entre certains membres du groupe , les ventes colossales ( plus de 25 Millions de copies ce qui le classe parmi les albums les plus vendus de tout les temps ) mais au dela de tout la démesure autour de ce disque pop - rock il faut constater que 'rumours ' est une incroyable usine a tubes ,le disque aujourd'hui encore n'est nullement datée , il reste un regal pour les oreilles et la magie qu'il distille fonctionne encore parfaitement 
tournant définitivement la page du blues anglais des années 70 Mick Fleetwood épaulé par le couple John & Christine Mc Vie , et par Lindsay Buckingham et  stevie Nicks réussit a sortir avec 'rumours ' un disque qui bien que caricaturé tres injustement comme du rock FM va faire entrer le groupe dans la légende
Personnellement je trouve qu'au moins 7 titres sur les 11 que contient de ce disque sublime sont des bijoux absolus - "

 

Fleetwood mac - You make loving fun

 
podcast 

 

14:51 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

03/02/2011

R.I.P John Barry (1933-2011)



551681-le-mythique-john-barry-est-decede-le-637x0-2.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le triomphe que lui a réservé le public du Royal Albert Hall lors de son unique concert londonien, en avril dernier  avait de quoi surprendre.  on se serait presque cru à un concert des Black eyes peas ou  d'Oasis. les places vendues en moins d'une journée  ont atteint des sommes record au marché noir. Et, ce soir-là, la « standing ovation » était de rigueur : vingt minutes à la fin du concert pour les heureux élus, et près de deux heures pour la foule qui attendait sous la pluie juste pour entrevoir la légende

 

  

Né en 1933 à York, en Angleterre, John Barry Prendergast de son vrai nom avait écrit le thème de onze James Bond: James Bond contre Dr No (1962), Bons baisers de Russie (1963), Goldfinger (1964), Opération Tonnerre (1965), On ne vit que deux fois (1967), Au service secret de sa majesté (1969), L'homme au pistolet d'or (1974), Moonraker (1979), Octopussy (1983), Dangereusement votre (1985) et Tuer n'est pas jouer (1987).

Il avait aussi remanié une musique composée par Monty Norman, pour en faire le thème principal de James Bond la série mythique, devenu l'un des thèmes musicaux plus connus au monde.

Il avait également composé le thème de la série Amicalement vôtre. un générique devenu célébrissime

 

Pour le cinéma Outre sa large collaboration autour de 007  John Barry avait  composé la musique de Out of Africa ou encore celle de  Danse avec les Loups.

Le compositeur avait remporté cinq Oscars pour son travail: deux pour Vivre Libre (meilleure chanson et meilleure bande-originale, 1966), un pour Le Lion en hiver (meilleure bande-originale en 1968), un pour Out of Africa (meilleure bande originale en 1986), un pour Danse avec les loups (meilleure bande originale en 1991).

Marié depuis 35 ans il avait auparavant (en 1965)  été l'epoux de jane Birkin et  avait eu avec la future compagne de Serge Gainsbourg , une fille (Kate , née en 1967)

 

 

Pillée par le trip-hop, pastichée par le techno-rock des Propellerheads, son oeuvre a même, récemment, fait l'objet d'un album de reprises où s'illustre un échantillon éclectique de la scène rock anglo-saxonne (Pulp, Iggy Pop, Mac Almont, Leftfield, ou encore la chanteuse des Pretenders, Chrissie Hynde) .

Le génie de John barry aura paisiblement traversé les décennies et influençé des générations de musiciens

 

Shirley Bassey  - Diamonds Are Forever (Main Title) [Original Soundtrack Version]

 
podcast

 

John Barry  Thème  from 'The Persuaders '

podcast

 

 

John Barry - thème from James Bond


podcast

 

 

John Barry  - Midnight Cowboy (theme from  Film 'midnight cow boy')


podcast

 

 

 

 

 




 

30/01/2011

Top 100 -100/40 The balad of Lucy Jordan (Marianne Faithfull 1979)

 

 

Marianne faithfull - the  ballad of Lucy Jordan


podcast

 

C'est une chanson que j'ai longtemps crue écrite par Marianne Faithfull en personne   ce n'est pourtant pas  le cas , cette magnifique chanson chargée d'émotion 'est une reprise  d'un titre  composé en 1972 par Shel Silverstein (1930-1999)  poète compositeur et scénariste américain  pour le groupe Docteur Hook & The medicine show

Le titre ne rencontra aucun écho et la chanson aurait pu tomber dans l'oubli si l'égerie des Rolling Stones n'avait décidé de la reprendre sur son plus abouti des albums 'broken english '

En 1981 la version de faithfull illustrera le film de Dusan Makevejev 'les fantasmes de Md Jordan ,plus tard Ridley Scott la choisira également pour la bande- son du magnifique Thelma et Louise ( 1991)

Présente dans le fantastique album 'Broken english '(1979) chroniqué sur ce blog (voir lien ci dessous) , ce titre  me plonge a chaque écoute dans une inexplicable mélancolie.  Est ce  la voix grave  et unique de Faithfull ? , est ce le parcours chaotique de cette artiste atypique  ( par ailleurs  fille de la baronne Erisso et d'un espion de la couronne britannique mais aussi petite- nièce du baron Léopold Von Sacher-Masoch, instigateur du masochisme)? j'ai depuis des années une profonde affection et un profond respect pour marianne faithfull , égérie,  star incontestable dont la vie entre paillettes et poubelles m'a toujours fascinée  

Je ne suis pas vraiment capable de fournir d'explications aux vibrations et aux émotions que  provoque cette chanson  chez moi   ,je constate tout simplement  que 'the  ballad of lucy Jordan ' revient dans mes play-lists régulièrement et inlassablement sa place dans mon top 100 est par conséquent  totalement indiscutable

 

a noter que 'the ballad of Lucy Jordan ' n'est pas  la seule cover de ce merveilleux album , precipitez vous pour découvrir la reprise habitée et sublime du "working class hero ' de John lennon, frissons garantis

 

 

chronique de 'Broken english'

http://jimboland.hautetfort.com/archive/2004/12/18/marian...

 

Paroles

 

Paroles
The morning sun touched lightly on
the eyes of Lucy Jordan

In a white suburban bedroom
in a white suburban town

And she lay there neath the covers
dreaming of a thousand lovers
til the world turned to orange
and the room went spinning round

At the age of 37
she realized she'd never ride
through Paris in a sports car
with the warm wind in her hair
So she let the phone keep ringing
as she sat there softly singing
pretty nursery rhymes she'd memorized
in her Daddy's easy chair

Her husband he's off to work
and the kids are off to school
and there were oh so many ways
for her to spend her days

She could clean the house for hours
or rearrange the flowers
or run naked through the shady street
screaming all the way

At the age of 37
she realized she'd never ride
through Paris in a sports car
with the warm wind in her hair
So she let the phone keep ringing
as she sat there softly singing
pretty nursery rhymes she'd memorized
in her Daddy's easy chair

The evening sun touched gently on
the eyes of Lucy Jordan
on the rooftop where she climbed
when all the laughter grew too loud

And she bowed and curtsied to the man
who reached and offered her his hand
and he led her down to the long white car
that waited past the crowd

At the age of 37
she knew she'd found forever
as she rode along through Paris
with the warm wind in her hair

23/01/2011

Top 100 100/41 True colours ( Cindy Lauper 1986)

 

True Colors

 

Extraite du second album de Cindy Lauper 'True colours ' est a mon avis l'une des plus belles chansons de la pétulante Cindy.Sorti sur l'album 'true colours 'en 1986 chez Epic records il fût cependant le seul 'single ' de cet album e décoller vraiment . 3 ans auparavant la  chanteuse avait frappée un grand coup avec 'she's so unusual' son premier album qui comprenait outre  trois  singles ' girl just wanna have fun , ' she bop ' et  'time after time'' qui rencontrèrent un énorme succès un peu  partout sur la planète et furent classés numero 1dans de nombreux pays .'C' est une chanson qui va s'imposer comme   un standard absolu du répertoire de Cindy Lauper ; elle  a été composée par bill Steinberg et tom Kelly  et  qui va  devenir l'une des chansons emblématiques des communautés 'gays ' et lesbiennes aux États -unis 

Née a New York en 1953 Cynthia Ann Stephanie Lauper Thornton Cindy Lauper fut une icône des années 80 qui sut largement profiter de l'explosion du vidéo-clip et de M.T.V pour promouvoir une carrière dont l'apogée se situe entre 1983 et 1989.La carrière de Cindy Lauper marquera nettement le pas au début des années 90 , une période ou elle se marie avec David Thornton rencontré sur le tournage du film 'off and running ' ou elle interprète un petit rôle. A partir de cette date elle va choisir de mettre sa carrière au second plan  ,elle va  toutefois participer au gigantesque projet 'the wall' in berlin (1990) un immense concert  organisé par roger Watersautour de la symbolique du mur de berlin et de l'album 'the Wall ' de Pink Floyd  , elle y  est invitée a  reprendre 'another brick in the wall' le titre majeur de ce celèbre disque.

Depuis  bientôt trois décennies , mis a part ' at last '(2003) un disque de reprises assez inégal ( Piaf - nina Simone - brel )  elle n'a plus enregistré  de disque qui merite d'etre signalé.

En 2004 l'ex génésis Phil Collins en proposera une version sans grand interet sur 'love songs a compilation of old and news"

 

Paroles

 

You with the sad eyes
Don't be discouraged
Oh I realize
It's hard to take courage
In a world full of people
You can lose sight of it all
And the darkness, inside you
Can make you feel so small

But I see your true colors
Shining through

I see your true colors
And that's why I love you
So don't be afraid to let them show
Your true colors
True colors are beautiful,
Like a rainbow

Show me a smile then,
Don't be unhappy, can't remember
When I last saw you laughing
If this world makes you crazy
And you've taken all you can bear
You call me up
Because you know I'll be there

And I'll see your true colors

Shining through
I see your true colors
And that's why I love you
So don't be afraid to let them show
Your true colors
True colors are beautiful,
Like a rainbow


So sad eyes
Discouraged now
Realize

When this world makes you crazy
And you've taken all you can bear
You call me up
Because you know I'll be there

And I'll see your true colors
Shining through
I see your true colors
And that's why I love you
So don't be afraid to let them show
Your true colors
True colors, true colors


Cos there's a shining through
I see your true colors
And that's why I love you
So don't be afraid to let them show
Your true colors, true colors
True colors are beautiful,
Beautiful, like a rainbow

 

Cindy Lauper- true colours


podcast

 

 

 

Top 100 - 100/42 Surfin ' bird ( The Trashmen 1964)

 

 

 

Les drôles de zigotos qu'on peut voir sur la pochette de ce 45t s'apellent   The Trashmen ,le nom ne vous dira pas grand chose car ce groupe n'a jamais obtenu une grande notoriété ;ils sont issus de Minnéapolis et sont les précurseurs (avec une poignées d'autres dingues) du "surf rock "et du "rock -garage "

Leur notoriété est principalement due à Surfin'Bird (littéralement « l'oiseau qui surfe »), un 'single ' hallucinant  principalement basé sur les deux chansons Papa-Oom-Mow-Mow et The Bird's the Word d'une autre formation The Rivingtons.

Jubilatoire ,inclassable et totalement dingo 'surfin bird ' est une véritable tuerie,un pur moment de rock'n roll  qui me  laisse KO a chaque écoute . De nombreux artistes vont d'ailleurs reprendre  repris ce tube, notamment The Ramones, The Cramps, ou encore  The Beach Boys (excusez du peu ) heu ! vous avez dit  Culte ! vous avez bien raison

 

Paroles 

A-well-a everybody's heard about the bird
B-b-b-bird, bird, bird, b-bird's the word
A-well-a bird, bird, bird, the bird is the word
A-well-a bird, bird, bird, well the bird is the word
A-well-a bird, bird, bird, b-bird's the word
A-well-a bird, bird, bird, well the bird is the word
A-well-a bird, bird, b-bird's the word
A-well-a bird, bird, bird, b-bird's the word
A-well-a bird, bird, bird, well the bird is the word
A-well-a bird, bird, b-bird's the word
A-well-a don't you know about the bird?
Well, everybody knows that the bird is the word!
A-well-a bird, bird, b-bird's the word
A-well-a...

A-well-a everybody's heard about the bird
Bird, bird, bird, b-bird's the word
A-well-a bird, bird, bird, b-bird's the word
A-well-a bird, bird, bird, b-bird's the word
A-well-a bird, bird, b-bird's the word
A-well-a bird, bird, bird, b-bird's the word
A-well-a bird, bird, bird, b-bird's the word
A-well-a bird, bird, bird, b-bird's the word
A-well-a bird, bird, bird, b-bird's the word
A-well-a don't you know about the bird?
Well, everybody's talking about the bird!
A-well-a bird, bird, b-bird's the word
A-well-a bird...

Surfin' bird
Bbbbbbbbbbbbbbbbbb... [retching noises]... aaah!

Pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-
Pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-ooma-mow-mow
Papa-ooma-mow-mow

Papa-ooma-mow-mow, papa-ooma-mow-mow
Papa-ooma-mow-mow, papa-ooma-mow-mow
Ooma-mow-mow, papa-ooma-mow-mow
Papa-ooma-mow-mow, papa-ooma-mow-mow
Papa-ooma-mow-mow, papa-ooma-mow-mow
Oom-oom-oom-oom-ooma-mow-mow
Papa-ooma-mow-mow, papa-oom-oom-oom
Oom-ooma-mow-mow, papa-ooma-mow-mow
Ooma-mow-mow, papa-ooma-mow-mow
Papa-a-mow-mow, papa-ooma-mow-mow
Papa-ooma-mow-mow, ooma-mow-mow
Papa-ooma-mow-mow, ooma-mow-mow
Papa-oom-oom-oom-oom-ooma-mow-mow
Oom-oom-oom-oom-ooma-mow-mow
Ooma-mow-mow, papa-ooma-mow-mow
Papa-ooma-mow-mow, ooma-mow-mow
Well don't you know about the bird?
Well, everybody knows that the bird is the word!
A-well-a bird, bird, b-bird's the word

 

The trashmen - surfin' bird


podcast

 

16/01/2011

Top 100 - 100 /43 Where is my mind? (The Pixies 1988)

 

Originaire de Boston The Pixies fait partie des groupes phares de la scène alternative  américaine des années 80-90 .Le groupe formé de  Black Francis (né Charles Thompson)  Joey Santiago(guitare lead), Kim Deal (basse et chant) et David Lovering (batterie). Le groupe n'a rencontré qu'un succès limité  dans son pays d'origine, mais a été beaucoup mieux accueilli en Europe ou il acquis une grande notoriété

Ce titre est present sur l'album 'surfer rosa ' paru en 1988 premier véritable album du groupe sorti sous le label'  rough trade records ' et produit par Steve Albini  ;l'album ne rencontrera qu'un faible echo aupres du public et lors de sa sortie un seul 'single ' en sera extrait (gigantic)

On raconte qu'Albini utilisa des techniques d’enregistrement peu habituelles ,pour les chœurs de Kim Deal sur Where Is My Mind?,  il enregistra dans une salle de bain, afin d’obtenir un effet d’écho plus vrai que celui fabriqué en studio.

Ce disque préfigure 'Doolitle ' album sorti en 1989 qui va alors propulser la bande de Black Francis sur le chemin du succès  il sera souvent cité comme groupe référence notamment par Kurt Cobain et Radiohead

Deux autres albums suivront  'bossa nova ' (1990) et 'trompe le monde ' (1991) avant la séparation houleuse du groupe en 1993

Le titre " where is my mind ? ' largement utilisé au cinéma" (Fight club' 'janis and john') rencontrera  apres coup un immense succès auprès de la génération "post grunge" , ses paroles surréalistes lui apportent une teinte unique ,elle fait partie depuis de nombreuses années de mes chansons favorites.

Paroles

Oh - stop

With your feet in the air and your head on the ground
Try this trick and spin it, yeah
Your head will collapse
But there's nothing in it
And you'll ask yourself

Where is my mind [3x]

Way out in the water
See it swimmin'

I was swimmin' in the Caribbean
Animals were hiding behind the rocks
Except the little fish
But they told me, he swears
Tryin' to talk to me, coy koi.

Where is my mind [3x]

Way out in the water
See it swimmin' ?

With your feet in the air and your head on the ground
Try this trick and spin it, yeah
Your head will collapse
If there's nothing in it
And you'll ask yourself

Where is my mind [3x]

Oh
With your feet in the air and your head on the ground
Oh
Try this trick and spin it, yeah
Oh
Oh

 

The Pixies - where is my mind


podcast



12/01/2011

Top 100 - 100/44 California Dreamin (The Mamas and the Papas 1965)

The Mamas and The Papas  -california dreamin'


podcast

 

 C'est la chanson mélancolique d'un groupe pour  sa region La chanson a été écrite en 1963 par John et Michelle Phillips pendant qu'ils habitaient à New York, inspirée par le mal du pays ,ce titre va devenir un standard absolu de la période hippie de la fin des années 60

Le solo de flûte est dû au saxophoniste, flûtiste de jazz Bud Shank il apporte au titre cette touche indéfinissable qui le caractérise. The Mamas and Papas reste un groupe marquant de son époque malgré une carrière assez éphémere (1965-1968) California dremin' est enregistrée sur leur premier album 'if you can believe your eyes and ears 'paru en Mars 1966 ;l'album contient un autre grand succès 'monday monday '

Quatre autres albums suivront puis un cinqui(me en 1971 lors d'une tentative  de reformation du groupe (dissout depuis 1968)

Cet immense tube sera repris par une grande quantité d'artistes ,citons (entre autres) José féliciano,(1968) , george Benson (1971) , the four Tops (1969) Mélanie (1978) ou encore Bobby Womack (1968)

En france l'inévitable Richard Anthony  n' a pas attendu longtemps après la sortie du titre pour en proposer une adaptation en français  dçs 1966 sous le titre 'la terre promise '

 

 

 

10/01/2011

Top 100 - 100/45 By Starlight (The Smashing Pumpkins -1995)

 

c'est une petite chanson extraite de 'mellon Collie and infinite sadness' un double album (chroniqué sur ce blog) des Smashing pumpkins groupe américain (Chicago) paru en 1995

Un double album qui bien qu'un peu trop chargé ( 28 morceaux) reste l'un des disque de pop-rock essentiel de ces deux dernières décennies

c'est sur le second CD presque a la fin de ce disque colossal , en plage 13 qu'on  trouvera cette  perle , une chanson qui m'a instantannément scotché par la pureté de la voix de Billy Corgan et par la charge émotionnelle qu'elle dégage.

Comme sortie d'un épais brouillard et apres une lente intro les premiers mots de cette chanson bouleversante surgissent ' by starlight i'll kiss you' le temps est comme suspendu puis les minutes suivantes vous emportent dans un univers sombre et envoûtant   , 'by starlight ' titre fétiche  du groupe  en ce qui me concerne est une immense chanson  qui bien que méconnue au regard des nombreux 'tubes ' de cet album reste indiscutablement ma favorite

Année après année la magie opére avec a  chaque fois davantage d'émotion et de mélancolie car en définitive 'by starlight ' n'est rien d'autre qu'une immense chanson triste et désenchantée,  un chef d'oeuvre qui me hante et me bouleverse a chaque nouvelle écoute. Sa place dans mon top  100 etant totalement non négociable

 

The Smahing pumpkins -  by starlight


podcast

 

 

Paroles

by starlight i'll kiss you
and promise to be your one and only
i'll make you feel happy
and leave you to be lost in mine
and where will we go, what will we do?
soon said i, will know
dead eyes, are you just like me?
cause her eyes were as vacant as the seas
dead eyes, are you just like me?
and all along, we knew we'd carry on
just to belong
by starlight i know you
as lovely as a wish granted true
my life has been empty, my life has been untrue
and does she really know, who i really am?
does she really know me at last
dead eyes, are you just like me?

03/01/2011

Top 100 - 100/46 Je suis un homme (Michel Polnareff 1970)

49132.jpg

 

Michel Polnareff - je suis un homme


podcast

 

Paroles

La société ayant renoncé
A me transformer
A me déguiser
Pour lui ressembler
Les gens qui me voient passer dans la rue
Me traitent de pédé
Mais les femmes qui le croient
N'ont qu'à m'essayer.

Je suis un homme
Je suis un homme
Quoi de plus naturel en somme
Au lit mon style correspond bien
A mon état civil
Je suis un homme
Je suis un homme
Comme on en voit dans les muséums
Un Jules, un vrai
Un boute-en-train, toujours prêt, toujours gai.

A mon procès
Moi, j'ai fait citer
Une foule de témoins
Toutes les filles du coin
Qui m' connaissaient bien
Quand le président m'a interrogé
J'ai prêté serment
J'ai pris ma plus belle voix
Et j'ai déclaré :

Je suis un homme
Je suis un homme
Quoi de plus naturel en somme
Au lit mon style correspond bien
A mon état civil
Je suis un homme
Je suis un homme
Pas besoin d'un référendum
Ni d'un expert pour constater
Qu'elles sont en nombre pair

En soixante dix il n'est pas question
Ce serait du vice
De marcher tout nu
Sur les avenues.
Mais c'est pour demain
Et un de ces jours
Quand je chanterai
Aussi nu qu'un tambour
Vous verrez bien que :

Je suis un homme
Je suis un homme
Et de là-haut
Sur mon podium
J'éblouirai le tout Paris
De mon anatomie
Je suis un homme
Je suis un homme
Quoi de plus naturel en somme
Au lit mon style
Correspond bien à mon état civil.

Je suis un homme
Je suis un homme
Et de là-haut
Sur mon podium
J'éblouirai le tout Paris
De mon anatomie
Je suis un homme
Je suis un homme
Quoi de plus naturel en somme
Au lit mon style
Correspond bien à mon état civil.

Je suis un homme, Je suis un homme La la la la la la la
Je suis un homme, Je suis un homme La la la la la la la
Je suis un homme, Je suis un homme La la la la la la la

 

Les cheveux longs ont toujours étés associés a la culture et aux tendances musicales , des bananes gominées des" fifties" aux "dreadlocks" des" rastas" , des coupes  aux bols des "Mods" aux crêtes des "Punks " des tignasses afro-américaines  a celles des hippies de la contre culture , les cheveux a l'image des looks vestimentaires ont toujours acoompagnés les courants musicaux des époques

Les cheveux longs ont également étés une façon de s'opposer au système  et a une certaine forme de conformisme.Il était courant que les garçons qui les portaient longs dans les années soixante - soixante dix se faisaient regulièrement taxer de tout les noms d'oiseaux classiques , de 'tapette" a "tantouze ", de 'pédale " a 'tarlouze" les superlatifs dégradants ne manquaient pas de fuser  a leurs oreilles , des mots prononçés ou pensés par des individus qui oubliaient que Jésus Christ  , Napoléon ou Beethoven les portait longs eux aussi

'Je suis un homme ' n'est certainement pas la plus connue des chansons de Michel Polnareff , son répertoire est par ailleurs  suffisamment riche pour prétendre figurer dans ce top 100 avec  bon nombre de titres (Lettre A France- Good bye Marilou - le bal des lazes) mais ma préférée par son audace et son culot  est sans aucun doute "je suis un homme' une chanson  qui remet les choses en place  et lui permet de régler ses comptes de la plus élégante des manières avec beaucoup d' humour et un brin de cynisme plutôt bien placé.

 

26/12/2010

Top 100 - 100 /47 Aguas De Março (Antonio Carlos Jobim & Ellis Regina 1974)

'Aguas de Março ' est un titre célèbre composé en 1970, et  immortalisée par le duo Antonio Carlos Jobim et  Elis Regina .

la chanson , véritable patrimoine  de la culture musicale sud américaine nous parle de période de la fin de l’été brésilien réputée pour ses averses, ses trombes d 'eaux et  ses pluies diluviennes.

Selon la légende Antonio Carlos Jobim aurait écrit la chanson lors d'un séjour dans une maisonnette  au bord d’un chemin en construction. En se reposant et revassant il aurait commencé à chantonner "é pau, é pedra, é o fim do caminho"... plus tard, , il s’aperçut que ce thème lui plaisait et ecrivit sur  un morceau de papier qui protégeait le pain

il laissa  vagabonder son imagination et composa les paroles la chanson dans la journée

en 2001, "Águas de Março" a été élue "plus grande chanson brésilienne de tout les temps par un jury de journalistes et de musiciens brésiliens 

 le titre traduit chez nous 'Les eaux de Mars 'sera popularisé par Georges Moustaki figure incontournable de la chanson francaise , compagnon de route (et de lit) d'Edith Piaf  , ami intime de Barbara  dont La carrière musicale sera indissociable de sa découverte  du Brésil et de  la bossa-nova (grace a son ami ecrivain Jorge Amado)

Il proposera en 1973 une version d'Aguas do março "adaptée en Francais et l'enregistra sur son album  "declaration "  paru cette année la

 

 

Antonio carlos Jobim & Ellis Regina -Aguas do marco


podcast

 

 

Georges Moustaki - les eaux de Mars


podcast

Quelques  décennies  plus tard , C 'est Jil Caplan qui a son tour en proposera une très belle version  que l'on peut retrouver sur l'excellent tribute to Antonio Carlos Jobim sorti en 2000 chez XII Bis records ou quantités de groupes et d'artistes de tout horizons (Pizzicato Five  - the walkabouts -bertrand burgalat -Elli medeiros) réadaptent  des classiques du maestro brésilien

Sur la scène internationale la chanson baptisé 'Waters of march ' sera reprise par un grand nombre d'artistes , citons Basia ,Art garfunkel , Cassandra Wilson ou encore  Al Jarreau pour n'en citer que quelques uns 

 

 

Paroles

É pau, é pedra,
é o fim do caminho
É um resto de toco,
é um pouco sozinho

É um caco de vidro,
é a vida, é o sol
É a noite, é a morte,
é o laço, é o anzol

É peroba do campo,
é o nó da madeira
Caingá candeia,
é o matita-pereira

É madeira de vento,
tombo da ribanceira
É o mistério profundo,
é o queira ou não queira

É o vento ventando,
é o fim da ladeira
É a viga, é o vão,
festa da cumeeira

É a chuva chovendo,
é conversa ribeira
Das águas de março,
é o fim da canseira

É o pé, é o chão,
é a marcha estradeira
Passarinho na mão,
pedra de atiradeira

É uma ave no céu,
é uma ave no chão
É um regato, é uma fonte,
é um pedaço de pão

É o fundo do poço,
é o fim do caminho
No rosto o desgosto,
é um pouco sozinho

É um estrepe, é um prego,
é uma ponta, é um ponto
É um pingo pingando,
é uma conta, é um conto

É um peixe, é um gesto,
é uma prata brilhando
É a luz da manhã,
é o tijolo chegando

É a lenha, é o dia,
é o fim da picada
É a garrafa de cana,
o estilhaço na estrada

É o projeto da casa,
é o corpo na cama
É o carro enguiçado,
é a lama, é a lama

É um passo, é uma ponte,
é um sapo, é uma rã
É um resto de mato,
na luz da manhã

São as águas de março
fechando o verão
É a promessa de vida
no teu coração

É uma cobra, é um pau,
é João, é José
É um espinho na mão,
é um corte no pé

São as águas de março
fechando o verão
É a promessa de vida
no teu coração

É pau, é pedra,
é o fim do caminho
É um resto de toco,
é um pouco sozinho

É um passo, é uma ponte,
é um sapo, é uma rã
É um belo horizonte,
é uma febre terçã

São as águas de março
fechando o verão
É a promessa de vida
no teu coração

25/12/2010

Top 100 - 100/48 Mr tambourine man (The Byrds 1965)

En 1964 Dylan ecrit  Mr. Tambourine Man   une de ses plus celebres compositions  il rencontre les membres des Byrds et  leur fait écouter La chanson alors qu'elle n'est pas encore publiée, le groupe de Roger Mc Guin encore balbutiant a une idée fort simple mais étonnante  pour en faire un tube : l'électrifier.

Les choses auraient pu se borner à une simple reprise, mais les Byrds vont  inventer  un nouveau genre, le folk rock. Après le single, qui atteint le sommet des charts aux États-Unis et au Royaume-Uni, le premier album du groupe , Mr. Tambourine Man, sort au début de l'année 1965 (il contient par ailleurs 4 titres empruntés a Bob Dylan ce dernier restant comme la référence absolue du  groupe)

 La version psychédelique  proposée par The Byrds restera comme l'un des rares exemples de reprises qui rivalise voire qui surpasse l'original  ,Sortie  avant même celle   de Dylan (qui paraitra sur l'album 'bringing it all back home" en 1965), le titre bien qu'écourté atteignit la première place du Billboard Hot. La version de Dylan dure 5:29 et comprend quatre couplets, alors que celle des Byrds n'inclut que le second couplet et dure 2:30.

Bien entendu les Byrds ne seront pas les seuls a reprendre la chanson ecrite par Dylan et beaucoup l'ajouteront a leur répertoire. En france c'est Hugues Auffray qui en proposera une version traduite en français sinon signalons la merveilleuse reprise de Melanie , grande icone  du milieu hippie ou encore celle des Beau Brummels en 1966 sur l' album 'Beau Brummels 66 ' un  disque uniquement consacré a des covers (Beatles , Dylan , Stones ,ect....)

 

 The Byrds - Mister tambourine man


podcast

 

 Paroles

Hey! Mr. Tambourine Man, play a song for me
I'm not sleepy and there ain't no place I'm going to
Hey! Mr. Tambourine Man, play a song for me
In the jingle jangle morning, I'll come followin' you

Take me for a trip upon your magic swirling ship
All my senses have been stripped
My hands can't feel to grip
My toes too numb to step
Wait only for my bootheels to be wandering

I'm ready to go anywhere, I'm ready for to fade
Into my own parade
Cast your dancing spell my way
I promise to go under it

Hey! Mr. Tambourine Man, play a song for me
I'm not sleepy and there ain't no place I'm going to
Hey! Mr. Tambourine Man, play a song for me
In the jingle jangle morning, I'll come followin' you

 

 

 Mélanie - Mister tambourine man


podcast