Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2011

1 Mars 1978 Grace Jones inaugure le Palace

 

 

 

 

entrer des mots clefs

 

Durant de nombreuses années je suis passé au 8 rue du faubourg Montmartre dans le 9ème arrondissement parisien  avec un brin de nostalgie et un curieux sentiment d'amertume. C'est en effet a cette adresse que se situe pour moi l'un des symboles a jamais perdu d'une époque bénie,  celle des années 80 , de l'insouciance  folle d'une période pas encore muselée par les interdits et  qui  bousculait les conventions  et le bon ordre établi 

a l'heure d'un  Paris qui n'est plus celui des nuits et des noctambules ,j'aime me se souvenir du Palace que j'ai connu et fréquenté  alors qu'il vivait ses derniers sursauts de gloire et les souvenirs qui me reviennent en mémoire sont nombreux

Les années folles du Palace, de 1978 à 1983, auront suffi à imprégner à jamais d'une odeur de soufre cet établissement du Faubourg-Montmartre.

Cinq années seulement, pendant lesquelles le Tout-Paris a réinventé la fête et le dandysme,  le gourou de ces soirées déguisées, qui attiraient couturiers (Yves Saint Laurent, Karl Lagerfeld), artistes (Andy Warhol, Mick Jagger…) et autres princesses, s'appelait Fabrice Emaer.  À sa disparition, tous furent orphelins et inévitablement  le Palace changea de mains.

Repris d'abord par Régine puis par le couple  Guetta, le Palace, périodiquement au bord de la faillite, ferme ses portes en 1996. Pendant dix ans, le rideau restera fermé, l'entrée sera même murée.

Dans les années qui suivent, le Palace, désaffecté et insalubre  est devenu un squat.

En novembre 2006, les frères Alil et Hazis Vardar, des Belges d'origine albanaise déjà propriétaires de nombreux théâtres en Belgique et en France rachètent la salle .

Le nouveau palace est doté de 970 places ;il est inauguré le 5 novembre 2008 avec le spectacle de Valérie Lemercier

 

Revenons sur cette période inouie ou le sens de la fête , du jeu et d'une certaine forme de démesure semblait atteindre un point culminant ,l'inauguration d'abord avec le concert mémorable de l'incroyable Grace Jones  dans une  salle ou  les serveurs  sont tous vêtus de  rouge et or ( une création  signée Thierry Mugler ) Le DJ historique est Guy Cuevas (au fil des ans viendront se révéler aux platines Martin Solveig  puis  Laurent Garnier).

Tout ce que Paris (et le reste du monde) comporte de gens  branchés seront tôt ou tard  des fidèles du Palace (Thierry Le Luron ,Régine, Yves Mourousi , Thierry Ardisson , Coluche ,Amanda Lear , Philippe Manoeuvre , Frédéric Mitterrand ,Alain Pacadis , )

les artistes viendront y donner des concerts  mémorables (Prince , Serge Gainsbourg) qui bâtiront la légende du lieu qui va devenir au fil des ans l'emblème absolu des  soirées et du 'nightclubbing ' ainsi que l'un des lieux 'cultes' du mouvement 'gay '

entrer des mots clefs

Les commentaires sont fermés.