Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2011

Top 100 -100/40 The balad of Lucy Jordan (Marianne Faithfull 1979)

 

 

Marianne faithfull - the  ballad of Lucy Jordan


podcast

 

C'est une chanson que j'ai longtemps crue écrite par Marianne Faithfull en personne   ce n'est pourtant pas  le cas , cette magnifique chanson chargée d'émotion 'est une reprise  d'un titre  composé en 1972 par Shel Silverstein (1930-1999)  poète compositeur et scénariste américain  pour le groupe Docteur Hook & The medicine show

Le titre ne rencontra aucun écho et la chanson aurait pu tomber dans l'oubli si l'égerie des Rolling Stones n'avait décidé de la reprendre sur son plus abouti des albums 'broken english '

En 1981 la version de faithfull illustrera le film de Dusan Makevejev 'les fantasmes de Md Jordan ,plus tard Ridley Scott la choisira également pour la bande- son du magnifique Thelma et Louise ( 1991)

Présente dans le fantastique album 'Broken english '(1979) chroniqué sur ce blog (voir lien ci dessous) , ce titre  me plonge a chaque écoute dans une inexplicable mélancolie.  Est ce  la voix grave  et unique de Faithfull ? , est ce le parcours chaotique de cette artiste atypique  ( par ailleurs  fille de la baronne Erisso et d'un espion de la couronne britannique mais aussi petite- nièce du baron Léopold Von Sacher-Masoch, instigateur du masochisme)? j'ai depuis des années une profonde affection et un profond respect pour marianne faithfull , égérie,  star incontestable dont la vie entre paillettes et poubelles m'a toujours fascinée  

Je ne suis pas vraiment capable de fournir d'explications aux vibrations et aux émotions que  provoque cette chanson  chez moi   ,je constate tout simplement  que 'the  ballad of lucy Jordan ' revient dans mes play-lists régulièrement et inlassablement sa place dans mon top 100 est par conséquent  totalement indiscutable

 

a noter que 'the ballad of Lucy Jordan ' n'est pas  la seule cover de ce merveilleux album , precipitez vous pour découvrir la reprise habitée et sublime du "working class hero ' de John lennon, frissons garantis

 

 

chronique de 'Broken english'

http://jimboland.hautetfort.com/archive/2004/12/18/marian...

 

Paroles

 

Paroles
The morning sun touched lightly on
the eyes of Lucy Jordan

In a white suburban bedroom
in a white suburban town

And she lay there neath the covers
dreaming of a thousand lovers
til the world turned to orange
and the room went spinning round

At the age of 37
she realized she'd never ride
through Paris in a sports car
with the warm wind in her hair
So she let the phone keep ringing
as she sat there softly singing
pretty nursery rhymes she'd memorized
in her Daddy's easy chair

Her husband he's off to work
and the kids are off to school
and there were oh so many ways
for her to spend her days

She could clean the house for hours
or rearrange the flowers
or run naked through the shady street
screaming all the way

At the age of 37
she realized she'd never ride
through Paris in a sports car
with the warm wind in her hair
So she let the phone keep ringing
as she sat there softly singing
pretty nursery rhymes she'd memorized
in her Daddy's easy chair

The evening sun touched gently on
the eyes of Lucy Jordan
on the rooftop where she climbed
when all the laughter grew too loud

And she bowed and curtsied to the man
who reached and offered her his hand
and he led her down to the long white car
that waited past the crowd

At the age of 37
she knew she'd found forever
as she rode along through Paris
with the warm wind in her hair

Exposition Jean-Michel Basquiat -Musée Art Moderne de Paris 2010-2011

 

Il s'en est fallu de peu que me fasse piéger et que je loupe cette exposition incontournable ,c'est donc l'avant dernière journée de cette exposition que  bravant un froid glacial , je faisais la queue pour obtenir le sésame me permettant de passer un incroyable  moment

Fan de Basquiat (je lui ai consacré un article sur ce blog) je ne peut résister a vous faire partager une pensée de l'artiste  affichée sur l'un des murs de cette exposition

"Mon travail n'a rien a voir avec les graffitis , c'est de la peinture , ca l'a toujours été bien avant que la peinture ne soit a la mode"

Car Basquiat , génie surdoué , artiste météorite inclassable visionnaire torturé  du monde de l'art  est bien l'un des plus  grands peintres de cette fin de siècle. N'en déplaise aux puristes qui n'ont vu en lui qu'un 'graffeur' venu de la rue et plébiscité par un mouvement ' de mode ' celui que l'on surnomme le Rimbaud de la peinture est bien devenu au fil des ans un  incontournable du monde artistique.

 

lien vers article consacré a Jean Michel basquiat

http://jimboland.hautetfort.com/archive/2009/01/17/jean-m...

 

Quelques tableaux exposés au Musée d'art Moderne de Paris

Alba's breakfeast (on y apercoit Warhol ,Clemente et Basquiat )

albas ' breakfeast.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

  

  

Self-portrait with Suzanne

 

Jean-Michel Basquiat Self-Portrait with Suzanne,.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Untitled (1981)

Jean-Michel Basquiat, « Untitled », 1981..jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hollywood africans

basquiat_hollywood_africans.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

discography 2

discography 2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Discography 1

JMB-Discography-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

17:57 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

23/01/2011

Top 100 100/41 True colours ( Cindy Lauper 1986)

 

True Colors

 

Extraite du second album de Cindy Lauper 'True colours ' est a mon avis l'une des plus belles chansons de la pétulante Cindy.Sorti sur l'album 'true colours 'en 1986 chez Epic records il fût cependant le seul 'single ' de cet album e décoller vraiment . 3 ans auparavant la  chanteuse avait frappée un grand coup avec 'she's so unusual' son premier album qui comprenait outre  trois  singles ' girl just wanna have fun , ' she bop ' et  'time after time'' qui rencontrèrent un énorme succès un peu  partout sur la planète et furent classés numero 1dans de nombreux pays .'C' est une chanson qui va s'imposer comme   un standard absolu du répertoire de Cindy Lauper ; elle  a été composée par bill Steinberg et tom Kelly  et  qui va  devenir l'une des chansons emblématiques des communautés 'gays ' et lesbiennes aux États -unis 

Née a New York en 1953 Cynthia Ann Stephanie Lauper Thornton Cindy Lauper fut une icône des années 80 qui sut largement profiter de l'explosion du vidéo-clip et de M.T.V pour promouvoir une carrière dont l'apogée se situe entre 1983 et 1989.La carrière de Cindy Lauper marquera nettement le pas au début des années 90 , une période ou elle se marie avec David Thornton rencontré sur le tournage du film 'off and running ' ou elle interprète un petit rôle. A partir de cette date elle va choisir de mettre sa carrière au second plan  ,elle va  toutefois participer au gigantesque projet 'the wall' in berlin (1990) un immense concert  organisé par roger Watersautour de la symbolique du mur de berlin et de l'album 'the Wall ' de Pink Floyd  , elle y  est invitée a  reprendre 'another brick in the wall' le titre majeur de ce celèbre disque.

Depuis  bientôt trois décennies , mis a part ' at last '(2003) un disque de reprises assez inégal ( Piaf - nina Simone - brel )  elle n'a plus enregistré  de disque qui merite d'etre signalé.

En 2004 l'ex génésis Phil Collins en proposera une version sans grand interet sur 'love songs a compilation of old and news"

 

Paroles

 

You with the sad eyes
Don't be discouraged
Oh I realize
It's hard to take courage
In a world full of people
You can lose sight of it all
And the darkness, inside you
Can make you feel so small

But I see your true colors
Shining through

I see your true colors
And that's why I love you
So don't be afraid to let them show
Your true colors
True colors are beautiful,
Like a rainbow

Show me a smile then,
Don't be unhappy, can't remember
When I last saw you laughing
If this world makes you crazy
And you've taken all you can bear
You call me up
Because you know I'll be there

And I'll see your true colors

Shining through
I see your true colors
And that's why I love you
So don't be afraid to let them show
Your true colors
True colors are beautiful,
Like a rainbow


So sad eyes
Discouraged now
Realize

When this world makes you crazy
And you've taken all you can bear
You call me up
Because you know I'll be there

And I'll see your true colors
Shining through
I see your true colors
And that's why I love you
So don't be afraid to let them show
Your true colors
True colors, true colors


Cos there's a shining through
I see your true colors
And that's why I love you
So don't be afraid to let them show
Your true colors, true colors
True colors are beautiful,
Beautiful, like a rainbow

 

Cindy Lauper- true colours


podcast

 

 

 

Top 100 - 100/42 Surfin ' bird ( The Trashmen 1964)

 

 

 

Les drôles de zigotos qu'on peut voir sur la pochette de ce 45t s'apellent   The Trashmen ,le nom ne vous dira pas grand chose car ce groupe n'a jamais obtenu une grande notoriété ;ils sont issus de Minnéapolis et sont les précurseurs (avec une poignées d'autres dingues) du "surf rock "et du "rock -garage "

Leur notoriété est principalement due à Surfin'Bird (littéralement « l'oiseau qui surfe »), un 'single ' hallucinant  principalement basé sur les deux chansons Papa-Oom-Mow-Mow et The Bird's the Word d'une autre formation The Rivingtons.

Jubilatoire ,inclassable et totalement dingo 'surfin bird ' est une véritable tuerie,un pur moment de rock'n roll  qui me  laisse KO a chaque écoute . De nombreux artistes vont d'ailleurs reprendre  repris ce tube, notamment The Ramones, The Cramps, ou encore  The Beach Boys (excusez du peu ) heu ! vous avez dit  Culte ! vous avez bien raison

 

Paroles 

A-well-a everybody's heard about the bird
B-b-b-bird, bird, bird, b-bird's the word
A-well-a bird, bird, bird, the bird is the word
A-well-a bird, bird, bird, well the bird is the word
A-well-a bird, bird, bird, b-bird's the word
A-well-a bird, bird, bird, well the bird is the word
A-well-a bird, bird, b-bird's the word
A-well-a bird, bird, bird, b-bird's the word
A-well-a bird, bird, bird, well the bird is the word
A-well-a bird, bird, b-bird's the word
A-well-a don't you know about the bird?
Well, everybody knows that the bird is the word!
A-well-a bird, bird, b-bird's the word
A-well-a...

A-well-a everybody's heard about the bird
Bird, bird, bird, b-bird's the word
A-well-a bird, bird, bird, b-bird's the word
A-well-a bird, bird, bird, b-bird's the word
A-well-a bird, bird, b-bird's the word
A-well-a bird, bird, bird, b-bird's the word
A-well-a bird, bird, bird, b-bird's the word
A-well-a bird, bird, bird, b-bird's the word
A-well-a bird, bird, bird, b-bird's the word
A-well-a don't you know about the bird?
Well, everybody's talking about the bird!
A-well-a bird, bird, b-bird's the word
A-well-a bird...

Surfin' bird
Bbbbbbbbbbbbbbbbbb... [retching noises]... aaah!

Pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-
Pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-ooma-mow-mow
Papa-ooma-mow-mow

Papa-ooma-mow-mow, papa-ooma-mow-mow
Papa-ooma-mow-mow, papa-ooma-mow-mow
Ooma-mow-mow, papa-ooma-mow-mow
Papa-ooma-mow-mow, papa-ooma-mow-mow
Papa-ooma-mow-mow, papa-ooma-mow-mow
Oom-oom-oom-oom-ooma-mow-mow
Papa-ooma-mow-mow, papa-oom-oom-oom
Oom-ooma-mow-mow, papa-ooma-mow-mow
Ooma-mow-mow, papa-ooma-mow-mow
Papa-a-mow-mow, papa-ooma-mow-mow
Papa-ooma-mow-mow, ooma-mow-mow
Papa-ooma-mow-mow, ooma-mow-mow
Papa-oom-oom-oom-oom-ooma-mow-mow
Oom-oom-oom-oom-ooma-mow-mow
Ooma-mow-mow, papa-ooma-mow-mow
Papa-ooma-mow-mow, ooma-mow-mow
Well don't you know about the bird?
Well, everybody knows that the bird is the word!
A-well-a bird, bird, b-bird's the word

 

The trashmen - surfin' bird


podcast

 

16/01/2011

Top 100 - 100 /43 Where is my mind? (The Pixies 1988)

 

Originaire de Boston The Pixies fait partie des groupes phares de la scène alternative  américaine des années 80-90 .Le groupe formé de  Black Francis (né Charles Thompson)  Joey Santiago(guitare lead), Kim Deal (basse et chant) et David Lovering (batterie). Le groupe n'a rencontré qu'un succès limité  dans son pays d'origine, mais a été beaucoup mieux accueilli en Europe ou il acquis une grande notoriété

Ce titre est present sur l'album 'surfer rosa ' paru en 1988 premier véritable album du groupe sorti sous le label'  rough trade records ' et produit par Steve Albini  ;l'album ne rencontrera qu'un faible echo aupres du public et lors de sa sortie un seul 'single ' en sera extrait (gigantic)

On raconte qu'Albini utilisa des techniques d’enregistrement peu habituelles ,pour les chœurs de Kim Deal sur Where Is My Mind?,  il enregistra dans une salle de bain, afin d’obtenir un effet d’écho plus vrai que celui fabriqué en studio.

Ce disque préfigure 'Doolitle ' album sorti en 1989 qui va alors propulser la bande de Black Francis sur le chemin du succès  il sera souvent cité comme groupe référence notamment par Kurt Cobain et Radiohead

Deux autres albums suivront  'bossa nova ' (1990) et 'trompe le monde ' (1991) avant la séparation houleuse du groupe en 1993

Le titre " where is my mind ? ' largement utilisé au cinéma" (Fight club' 'janis and john') rencontrera  apres coup un immense succès auprès de la génération "post grunge" , ses paroles surréalistes lui apportent une teinte unique ,elle fait partie depuis de nombreuses années de mes chansons favorites.

Paroles

Oh - stop

With your feet in the air and your head on the ground
Try this trick and spin it, yeah
Your head will collapse
But there's nothing in it
And you'll ask yourself

Where is my mind [3x]

Way out in the water
See it swimmin'

I was swimmin' in the Caribbean
Animals were hiding behind the rocks
Except the little fish
But they told me, he swears
Tryin' to talk to me, coy koi.

Where is my mind [3x]

Way out in the water
See it swimmin' ?

With your feet in the air and your head on the ground
Try this trick and spin it, yeah
Your head will collapse
If there's nothing in it
And you'll ask yourself

Where is my mind [3x]

Oh
With your feet in the air and your head on the ground
Oh
Try this trick and spin it, yeah
Oh
Oh

 

The Pixies - where is my mind


podcast



12/01/2011

Top 100 - 100/44 California Dreamin (The Mamas and the Papas 1965)

The Mamas and The Papas  -california dreamin'


podcast

 

 C'est la chanson mélancolique d'un groupe pour  sa region La chanson a été écrite en 1963 par John et Michelle Phillips pendant qu'ils habitaient à New York, inspirée par le mal du pays ,ce titre va devenir un standard absolu de la période hippie de la fin des années 60

Le solo de flûte est dû au saxophoniste, flûtiste de jazz Bud Shank il apporte au titre cette touche indéfinissable qui le caractérise. The Mamas and Papas reste un groupe marquant de son époque malgré une carrière assez éphémere (1965-1968) California dremin' est enregistrée sur leur premier album 'if you can believe your eyes and ears 'paru en Mars 1966 ;l'album contient un autre grand succès 'monday monday '

Quatre autres albums suivront puis un cinqui(me en 1971 lors d'une tentative  de reformation du groupe (dissout depuis 1968)

Cet immense tube sera repris par une grande quantité d'artistes ,citons (entre autres) José féliciano,(1968) , george Benson (1971) , the four Tops (1969) Mélanie (1978) ou encore Bobby Womack (1968)

En france l'inévitable Richard Anthony  n' a pas attendu longtemps après la sortie du titre pour en proposer une adaptation en français  dçs 1966 sous le titre 'la terre promise '

 

 

 

10/01/2011

Top 100 - 100/45 By Starlight (The Smashing Pumpkins -1995)

 

c'est une petite chanson extraite de 'mellon Collie and infinite sadness' un double album (chroniqué sur ce blog) des Smashing pumpkins groupe américain (Chicago) paru en 1995

Un double album qui bien qu'un peu trop chargé ( 28 morceaux) reste l'un des disque de pop-rock essentiel de ces deux dernières décennies

c'est sur le second CD presque a la fin de ce disque colossal , en plage 13 qu'on  trouvera cette  perle , une chanson qui m'a instantannément scotché par la pureté de la voix de Billy Corgan et par la charge émotionnelle qu'elle dégage.

Comme sortie d'un épais brouillard et apres une lente intro les premiers mots de cette chanson bouleversante surgissent ' by starlight i'll kiss you' le temps est comme suspendu puis les minutes suivantes vous emportent dans un univers sombre et envoûtant   , 'by starlight ' titre fétiche  du groupe  en ce qui me concerne est une immense chanson  qui bien que méconnue au regard des nombreux 'tubes ' de cet album reste indiscutablement ma favorite

Année après année la magie opére avec a  chaque fois davantage d'émotion et de mélancolie car en définitive 'by starlight ' n'est rien d'autre qu'une immense chanson triste et désenchantée,  un chef d'oeuvre qui me hante et me bouleverse a chaque nouvelle écoute. Sa place dans mon top  100 etant totalement non négociable

 

The Smahing pumpkins -  by starlight


podcast

 

 

Paroles

by starlight i'll kiss you
and promise to be your one and only
i'll make you feel happy
and leave you to be lost in mine
and where will we go, what will we do?
soon said i, will know
dead eyes, are you just like me?
cause her eyes were as vacant as the seas
dead eyes, are you just like me?
and all along, we knew we'd carry on
just to belong
by starlight i know you
as lovely as a wish granted true
my life has been empty, my life has been untrue
and does she really know, who i really am?
does she really know me at last
dead eyes, are you just like me?

03/01/2011

Top 100 - 100/46 Je suis un homme (Michel Polnareff 1970)

49132.jpg

 

Michel Polnareff - je suis un homme


podcast

 

Paroles

La société ayant renoncé
A me transformer
A me déguiser
Pour lui ressembler
Les gens qui me voient passer dans la rue
Me traitent de pédé
Mais les femmes qui le croient
N'ont qu'à m'essayer.

Je suis un homme
Je suis un homme
Quoi de plus naturel en somme
Au lit mon style correspond bien
A mon état civil
Je suis un homme
Je suis un homme
Comme on en voit dans les muséums
Un Jules, un vrai
Un boute-en-train, toujours prêt, toujours gai.

A mon procès
Moi, j'ai fait citer
Une foule de témoins
Toutes les filles du coin
Qui m' connaissaient bien
Quand le président m'a interrogé
J'ai prêté serment
J'ai pris ma plus belle voix
Et j'ai déclaré :

Je suis un homme
Je suis un homme
Quoi de plus naturel en somme
Au lit mon style correspond bien
A mon état civil
Je suis un homme
Je suis un homme
Pas besoin d'un référendum
Ni d'un expert pour constater
Qu'elles sont en nombre pair

En soixante dix il n'est pas question
Ce serait du vice
De marcher tout nu
Sur les avenues.
Mais c'est pour demain
Et un de ces jours
Quand je chanterai
Aussi nu qu'un tambour
Vous verrez bien que :

Je suis un homme
Je suis un homme
Et de là-haut
Sur mon podium
J'éblouirai le tout Paris
De mon anatomie
Je suis un homme
Je suis un homme
Quoi de plus naturel en somme
Au lit mon style
Correspond bien à mon état civil.

Je suis un homme
Je suis un homme
Et de là-haut
Sur mon podium
J'éblouirai le tout Paris
De mon anatomie
Je suis un homme
Je suis un homme
Quoi de plus naturel en somme
Au lit mon style
Correspond bien à mon état civil.

Je suis un homme, Je suis un homme La la la la la la la
Je suis un homme, Je suis un homme La la la la la la la
Je suis un homme, Je suis un homme La la la la la la la

 

Les cheveux longs ont toujours étés associés a la culture et aux tendances musicales , des bananes gominées des" fifties" aux "dreadlocks" des" rastas" , des coupes  aux bols des "Mods" aux crêtes des "Punks " des tignasses afro-américaines  a celles des hippies de la contre culture , les cheveux a l'image des looks vestimentaires ont toujours acoompagnés les courants musicaux des époques

Les cheveux longs ont également étés une façon de s'opposer au système  et a une certaine forme de conformisme.Il était courant que les garçons qui les portaient longs dans les années soixante - soixante dix se faisaient regulièrement taxer de tout les noms d'oiseaux classiques , de 'tapette" a "tantouze ", de 'pédale " a 'tarlouze" les superlatifs dégradants ne manquaient pas de fuser  a leurs oreilles , des mots prononçés ou pensés par des individus qui oubliaient que Jésus Christ  , Napoléon ou Beethoven les portait longs eux aussi

'Je suis un homme ' n'est certainement pas la plus connue des chansons de Michel Polnareff , son répertoire est par ailleurs  suffisamment riche pour prétendre figurer dans ce top 100 avec  bon nombre de titres (Lettre A France- Good bye Marilou - le bal des lazes) mais ma préférée par son audace et son culot  est sans aucun doute "je suis un homme' une chanson  qui remet les choses en place  et lui permet de régler ses comptes de la plus élégante des manières avec beaucoup d' humour et un brin de cynisme plutôt bien placé.

 

Mariages ! ( Valerie Guignabodet 2003)

 18375522_jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20040317_124724.jpg

Encore un film dont j'aurais du me méfier , seule la présence de Miou Miou me semblait être une bonne raison de  passer un bon moment et j'avais tort car Mariages ! est un film raté  , et même complétement raté ,un navet intégral qui engloutit  tous les comédiens présents au générique dans un vaste naufrage cinématographique collectif .

Rien a sauver donc dans Ce film de Valérie Guignabodet , personnages stéreotypés et peu crédibles , scénario  prétentieux et mal écrit , dialogues confondants de bêtise et casting  peu inspiré .

C'est un ratage intégral et  total !

De Lio (définitivement la pire des chanteuses actrices) a Jean Dujardin (l'un de ses plus mauvais rôles assurément) sans oublier Mathilde Seigner (ici carrément insupportable ) c'est une catastrophe!

Du coté des mariés improbables de ce film ce n'est guère mieux Alexis Loret et Chloé Lambert sont insipides et hors sujet , Seule Miou Miou sauve un peu les meubles mais jamais ne parvient a faire exister son personnage égaré dans cette mièvrerie collective

Mariages ! qui se veut  caustique et drôle ne réussit en fait qu'a n'être que pathétique et ridicule.

A éviter!

 

12:16 Publié dans cinéma | Lien permanent | Commentaires (1)