Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2016

Nevermind (Nirvana 1991)

 C'est un album que l'on peut aisément qualifier d'universel, le Sgt. Pepper's lonely hearts club band ou le Nevermind The Bollocks des années 90 .
C'est aussi, n'en déplaise aux puristes, l'album emblématique et définitif du mouvement grunge.

Utilisant parfaitement le support vidéo clip (MTV en tête), la vague nirvanienne va déferler sur toute la planète, et Kurt Cobain, à l'image d'un Lennon, d'un Hendrix, d'un Sid Vicious ou d'un Marley, va devenir instantannément l'icône de toute une génération garçon et filles confondus.

Son destin tragique achevera de construire le mythe


Nevermind contient des chansons ("Come As You Are, "Lithium" et surtout "Smells Like Teen Spirit" hymne grunge définitif) qui vont faire du petit groupe de Seattle un phénomène de société a tel point que, Cobain lui-même déjà très affecté et très perturbé psychologiquement, va déraper totalement et s'enfoncer davantage encore dans la terrible spirale narcotique qui aura sa peau

 

Nirvana - smells like teen spirit


podcast

18:59 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

23/10/2016

R.I.P Scotty Moore ( 1931-2016)

 

Scotty_Moore_ES-295.jpgLa formule n 'est pas de moi mais elle  est trop belle pour ne pas la reprendre .

On la doit a Olivier Cachin  critique rock de rock & folk  qui titrait  a propos de Scotty Moore  disparu a l été 2016 a l 'âge de 84 ans

'il était l 'homme derrière     l 'homme '

C'est évidemment et parfaitement  juste Scotty Moore   est celui qui va avec son jeu de guitare inoubliable façonner la marque  Elvis Presley

 Pour le plaisir  rapellons  cette journée  désormais historique

Nous sommes le  4 juillet 1954, Elvis se rend chez Scotty Moore pour une audition, Elvis chante et joue devant Bill Black, le bassiste des Starlite Wranglers. Bien qu'il ne connaisse pas toutes les paroles par cœur, le jeune Elvis connaît déjà la structure et les accords de toutes les chansons que le groupe travaille alors à ce moment-là.

 Scotty Moore décide de téléphoner à Sam Philips. Ce dernier accepte de les 'enregistrer

Le lendemain, le groupe se rend aux studios Sun et commence à enregistrer mais ça ne donne pas grand chose.

Sam Phillips n'est pas vraiment impressionné… En fin de session, Elvis entame pour le 'fun ' un titre dont il se souvient bien et qu'il avait déjà chanté au Club Handy quelques mois plus tôt, ce titre c’est "That's Allright Mama". Comme la porte du studio est ouverte, le son de "that's allright  Mama!" arrive aux oreilles de Sam Phillips , médusé ,pétrifié . Le reste appartient depuis  a l 'histoire du rock

Oui Scotty Moore  était  la  des le  debout ; des les premières  notes , des les  balbutiements  du jeune   rockeur camionneur de 19 ans appelé a devenir Le ' King '

Scotty sera  très vite de tout les chefs d'oeuvres  qui vont  construire  la légende  Elvis ( Hound dog  ' ''heartbreak hotel ' ' don't be cruel '  ' mystery train ' 'jailhouse rock ' 'blue suede shoes ')et  de tout les albums  mythiques de 1954 a 1968

Tout ceux qui vont l 'entendre et le voir jouer vont en rester marqués et s'en inspirer  , de Johnny Winter a Michael Bloomfield   de Jeff Beck  a  Keith Richards et un jeune  black  qui vient le voir  jouer a Seattle et qui s'appelle Jimi Hendrix 

il sera  également a  ses  cotés  et pour la dernière  fois avec lui lors  de l'émission 'the Elvis 68 comeback" enregistré  en  décembre 1968 pour la  tv américaine et qui sera le premier show 'unplugged '  de l'histoire

Scotty Moore  'l'homme  derriere l 'homme' s'en est allé discrètement a 84 ans  sur  sa terre natale du  Tennessee , mort a Memphis  (pouvait il mourir ailleurs  ?) et si la guitare  de Woody Guthrie " tuait les  fascistes"   celle de  Scooty Moore   a  sa manière  a 'changé le monde '

 

 

scotty-moore-la-guitare-d-elvis-s-eteint,M352273.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

68comeback.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elvis Presley  & Scotty Moore 

"Love  me  ' ( ' Elvis Comeback  68 Special  ' (  ici )

 

19/10/2016

Watertown (Frank Sinatra 1970)



 

 maxresdefault.jpg

 

De Frank  Sinatra monstre sacré (ou  sacré monstre  ca  marche  dans les  deux sens) on en connaît toutes les multiples facettes

Comédien a la filmographie  irrégulière  mais ponctué de  vrais  chefs d'oeuvres  ( ' Tant qu 'il y  aura des hommes"  -" L 'homme au bras d'or" - "le détective "- " comme un torrent  "

Crooner  éternel au sourire carnassier et la  voix  sans  egal presentant  une discographie  gargantuesque  avec des  albums lumineux et irremplaçables  au cours  des  décennies étalés sur  près   de 55 ans et enregistrés  dans les  grandes  maisons de  disques de l'époque (Capitol , Reprise , Columbia)

On connaît évidemment  l' homme a femmes , les relations troubles avec la Mafia et avec  le clan Kennedy ,mais aussi  l 'animateur  TV , les  duos mémorables et les enregistrements avec  ses  potes Dean Martin et Sammy Davis Jr (le fameux Rat Pack) oui on connaît  bien  tout cela mais  il existe un autre  Sinatra plus  secret  , plus sombre un Sinatra  presque mystérieux  a des années lumières  du crooner prestigieux 

En 1970 celui qu'on surnomme "the Voice " enregistre (chez Reprise) 'Watertown " un album concept  intime et mélancolique    autour du couple ,  des  déboires  et des aléas  de la vie   , de  sa vie.

Curieusement  pour  ce  disque  a part  dans sa  discographie  Sinatra   va tourner le dos au jazz et aux mélodies habituels qui ont construit sa légende

Watertown étonne par un  ton pop , détaché presque  crépusculaire et c'est vraisemblablement  ce virage a 180°  qui va  déplaire a  son (large) public et ce disque bien qu'étant un des favoris de Sinatra en personne  sera  un  retentissant  échec public.

C'est aujourd'hui devenu un disque  rare , de  ceux  qu'on  s'échangent entre  connaisseurs  , entre  découvreurs  ,entre  curieux.

Planqué derrière une  hideuse pochette sépia se  cache  une vraie  découverte , un  grand et beau disque inattendu et  touchant

 

 

 

Frank Sinatra  -  what's now in now


podcast

 

 

Frank Sinatra  - I  Would be in love anyway


podcast

 

 

Frank Sinatra  -   for  a  while


podcast

 

13:38 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

14/10/2016

Histoire d'une Photo ( Party Music - The Coup 2001 )

the-coup-party-music.jpg

 

 

 

Evidemment cette pochette a première  vue peut sembler cynique voire  totalement  scandaleuse pourtant il faut  tenir compte des dates et de la chronologie des évenements.

La date sinistre du mardi 11 septembre 2001 restera a jamais dans l'ADN de l 'histoire d'un monde  déjà  traumatisée par la guerre  du golfe. Cette date fait désormais partie des repères  culturels contemporains de l 'histoire de l 'humanité

la photo illustrant l 'album ' Party music ' du groupe de rap  'the Coup ' originaire d'Oakland  est ce qu'on peut appeler une photo prémonitoire , en effet le disque enregistré  entre 2000 et 2001 était finalisé avec une sortie prévue le 6 novembre 2001

la photo représentant les  deux membres  du groupe avait été prise  en juin 2001

elle représentait Boots Riley et Pam the Funkstress détruisant les tours jumelles du World Trade Center en utilisant un  détonateur.

le disque sortira avec retard sous une pochette évidemment revisitée

 Pourtant même si 'The Coup ' n'est (heureusement) pas un groupe majeur de la scène US la polémique  pris des proportions hystériques et démesurées

On pointe  le  logo du groupe  (une femme du tiers monde  tenant une mitraillette sur fond d'Etoile rouge) , on  rappelle  que le père de l'un des membres  du groupe  fut un avocat  des blacks panthers , on évoque le nom meme du  groupe  (Coup d 'Etat)

la polémique fait rage  bientôt relayée par les propos de Boots Riley  dans la presse américaine " mon cœur  saigne  pour les familles des  victimes mais il a deja saigné pour d'autres victimes , d'autres attentats  ou mon pays etait de l 'autre coté de la gâchette"

" Malgré mon chagrin je n'oublie pas que mon pays a semé  la mort dans le monde  entier, nous finançons les uns, assassinons les autres , l 'Amérique finance depuis  toujours des groupuscules  terroristes partout sur la planète comme les commandos de la mort  en Haïti"

'il ne faut pas oublier que Ben Laden a travaillé pour les USA et que les méthodes atroces qu'il a utilisées a New York et  Washington lui ont étés apprises par les américains afin d'aider l 'économies américaines "

'personne  aux états unis n 'était  scandalisé  que Ben Laden assassine avec la même brutalité  d'autres innocents "

L'apaisement  viendra  avec un communiqué  accompagnant le retrait  de la pochette d'origine Boots Riley  s'exprimant en ces  termes

  ' je suis désolé que ma pochette ait put  choquer , je comprends  la colère et je précise qu'avec  mon groupe nous prônons l'unité et pas la guérilla

La révolution par l'action directe et de manière violente est  évidemment impossible "

la  pochette de  substitution

The_Coup_Party_Music.jpg

 

11/10/2016

standing in the way of control (Gossip -2006)

 

 

 

gossip,standing in the way of control,beth ditto

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gossip -   Fire with Fire 


podcast

 

Gossip -  eyes  open


podcast

 

Standing in the way of control " 3ème album de Gossip  est le genre d'objet sonore qui vous explose a la gueule.

Au delà de l'extravagante personnalité de beth Ditto (voir La une du magazine NME) , chanteuse obèse et lesbienne  (et engagée a juste titre contre la dictature de la maigreur ) 

ce disque est une véritable bombe de soul rock .

La voix de Beth fait des merveilles ,le tempo irrésistible mené par les 2 autres membres du groupe :  Brace Payne  (guitare) et Hannah Blillie ( batterie) nous  donne le tournis . Machine infernale ( composée de 2 filles , 1 garçon)  dopée au groove funky  nappée d'une sauce punk rock  Gossip est a mon sens l'un des groupes incontournables des années 2005-2010.

il n'est jamais trop tard pour découvrir 'standing in the way of control ' disque furieux gorgé et de bons titres qui vont mettre le feu a votre cerveau eta coup sur  des fourmis dans vos pieds car ne boudons pas notre plaisir   'listen up! "  ' fire with fire " ou encore ' jealous girls " sont de purs  bijoux .

la voix unique de  Beth rappelle par moments janis Joplin une autre chanteuse  ronde et dévergondée qui a su en son temps décomplexer les jeunes filles américaines.  

 

La couv' du NME 

 550fca68e7a8564fe2cb12e2744de1c6.jpg

 

 

 

 

 

 

 La même couv' repris en France par les Inrocks

dabc578e1a85e35c9bfd2b2df15b5f3a.jpg

 
 

Des Nouvelles du bon Dieu (Didier le Pecheur 1996)

Des-Nouvelles-Du-Bon-Dieu.jpg

 

 

 

C'est un curieux petit film totalement inclassable et qu'on peut qualifier d''underground ' 

Des nouvelles du bon dieu ' (quel  beau titre!) est  réalisé  en 1996 par Didier Le Pécheur  ( qui adapte son propre roman)

Entre humour noir étaphysique  et "déjante caustique le film aussi attachant que curieux aborde un sujet que l'on peut résumer  ainsi

 la vie est-elle un roman ? Ou plutôt le contraire  ?

qui tire les ficelles ? Les écrivains ?  Le scénariste du film ? Dieu lui même?

Autour de ce scénario irracontable  et bourré  de scènes  droles  et subtiles les comédiens s'en donnent tous  a cœur joie

Répondant a  des patronymes littéraires  Karenine , Jivago , Nord , Evangile ils sont les anti-héros de cette histoire follement  originale et surréaliste.

Ne boudons pas notre plaisir  de  revoir la sublime Marie Trintignant   (évangile) tornade   hallucinée accompagnée ici le temps de  ce vagabondage cinématographique par Maria de Medeiros (Karénine) qui semble sortie d'un film muet  des années 20 de Christian Charmetant (Nord) délicieusement  cinglé et de Michel Vuillermoz (Jivago)  irrésistible et  hilarant  en prêtre  défroqué

Autre (grand) disparu  que l'on retrouve avec tendresse  Jean Yanne  dans le rôle  du créateur 

Raconter  ce  film  relève de l 'exploit impossible et je ne m'y risquerai pas

Je me contenterai de  dire  qu'il  sera pour ceux qui aiment le cinéma  qui ose  sortir des sentiers  battus , le cinéma original non prétentieux , le cinéma intelligent  sans  chercher a  etre intellectuel ; a tous ceux la je leur conseille de  se  precipiter  en sceance  de rattrapage  sur cette perle 'meconnue du  cinéma français des  années  90.

un film surprenant ,osé et jubilatoire!

 

12:09 Publié dans cinéma | Lien permanent | Commentaires (0)

08/10/2016

La triste fin tragique et mystérieuse de Jean Seberg

jean seberg,romain gary

 

 Le 8 septembre 1979 on retrouve a l’arrière d’une Renault  5 blanche sous un plaid, le corps sans vie de la comédienne jean Seberg, disparue depuis plusieurs jours de son domicile parisien , l’actrice qui semblait dépressive et malade s’est semble t’il suicidée aux barbituriques et a l’alcool (plus de 8 gr dans son sang  révéleront les analyses) ,cependant de nombreux doutes autour de ce suicide  peuvent permettre de penser que toute la lumière n’a pas été faite sur cette tragédie .

 Découverte par le metteur en scène Otto Preminger qui cherchait une inconnue pour le rôle principal de Jeanne d’arc, ( le film sera un échec) , c’est avec le mythique A bout de souffle de jean –Luc Godard que Seberg sera immortalisée a jamais , en incarnant  le personnage de la petite marchande de journaux américaine  elle entre dans la légende cinématographique

Pourtant déjà a cette époque elle semble ne s’intéresser que modérément a sa carrière préférant les engagements sociaux et politiques .Sa vie sentimentale semble être un échec   , son mariage avec le dandy François Moreuil tourne court quand elle rencontre  un homme d’un tout autre calibre en la personne de Romain Gary , célèbre  écrivain international il vivent ensemble  une belle histoire d’amour et après la naissance de leur premier enfant Diego ils se marient le 16 octobre 1963.

Tout en continuant a tourner des films inégaux Jean intensifie ses actions et ses engagements notamment en faveur des Black panthers , elle soutient également la cause des indiens d’Amérique victimes selon elle d'un pays qui s'enfonce dans le capitalisme en  oubliant  ses racines.

mise a l’index par l’industrie du cinéma  c’est bientôt le F.B.I qui décide de surveiller de très près la jeune militante ,filatures ,intimidations , écoutes téléphoniques , rien ne lui est épargnée ,le comble semble atteint lorsque enceinte de son second enfant la rumeur pretend  que le bébé est le fruit de ses amours avec un leader des Black panthers’ .

Cette fois Seberg craque, déstabilisée elle tombe gravement  malade et accouche d’un bébé prématuré, une petite fille qui ne survit que quelques heures. Scandalisée jean décide de porter son enfant en terre dans un cercueil de verre transparent pour que les photographes puissent voir la couleur blanche de la peau de son enfant

Apres cette terrible  tragédie  les choses ne seront plus les mêmes pour l’actrice qui sombre dans une grave dépression, ses amis s’éloignent et même ceux qu’elles a soutenus ne la suivent plus, on l’a juge encombrante, gênante, son couple ne survit pas  et malgré les liens forts qui l’unissent a Romain Gary le couple divorce.

Elle se console auprès du réalisateur  Dennis Berry fils du comédien jack Berry  qui dut quitter les États –unis victime du maccarthysme  et se réfugia en France pour continuer une carrière sans grand intérêt.

Bientôt une nouvelle rumeur se répand a nouveau  on murmure que jean Seberg sympathisante  des officiels algériens du F.L.N a une liaison avec Aziz Bouteflika actuel président algérien alors premier ministre ,le gouvernement algérien décide alors de prendre ses distances avec l’actrice et elle est interdite de séjour en Algérie .

Si cette rumeur n’a jamais pu être confirmée une chose est sure  jean Seberg   quitte Dennis Berry pour s’installer en compagnie d’un individu plutôt louche Ahmed Asni, que la police française soupçonne de trafic international de stupéfiants, l’homme est violent  et intolérant et bat Jean a de nombreuses reprises, de plus il décide de diriger la carrière et les choix de la comédienne qui vit un cauchemar auprès de cet homme qui l’exploite et la vole,

le 29 Août elle téléphone a ses proches , paniquée elle raconte qu'elle est en danger  et  mêlée a un trafic international  de drogue ,personne ne la prend au sérieux et on pense (a tort) qu'elle délire   pourtant c'est le lendemain qu'elle disparaît de son domicile du 125 rue de Longchamp ,son corps sera retrouvé onze jours plus tard

Ahmed Asni ’ayant  signalé a la police qu'elle était partie nue sous  son manteau une bouteille d'eau a la main , cette menace était -elle réelle ? on est en droit aujourd'hui de le penser.

Pour Romain Gary  (et ancien mari  de Jean Seberg )qui a donc  bien connu la jeune femme et a conservé avec elle jusqu'à la fin de sa vie des liens étroits la vérité est ailleurs  et pour lui clairement cette mort n’est pas un suicide, il accuse notamment le F.B.I d’avoir éliminée  jean Seberg supposée être un important support financier des Black panthers.

Bien des années après le mystère de cette tragique disparition reste entier et de nombreux doutes subsistent autour de l’enquête et de ses conclusions hâtives. 

Triste  fin  pour une jeune femme qui avait choisie de vivre dans la vie réelle  plutot qu'au cinéma des choses intenses et fortes et qui aura payé de sa vie ses convictions et ses choix .

jean seberg,romain gary

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07/10/2016

Elle (Paul Verhoeven 2016)

 ELLE.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J 'attendais sans  doute  beaucoup de l 'association Verhoeven -Huppert -Djian

sans doute trop  car ma déception  est disons le clairement a la hauteur de cette attente.

Elle , titre énigmatique du dernier film de Paul Verhoeven   réalisateur de certains blockbusters restés dans toutes les mémoires ('Robocop ' ' Basic Instinct '  'Total recall ') dirige ici la grande Isabelle Huppert dont chaque apparition au cinéma  est désormais synonyme d'évènement

Quant , en plus le vieil hollandais (78 ans) adapte un romancier  Français culte  (Philippe Djian) on peut raisonnablement penser que le cocktail  va fonctionner et que le  résultat  sera a la hauteur du talent  respectifs  de ces  trois  'monstres '

Et pourtant ici dans ce film difficile a classer ( ni polar , ni thriller hitchcockien , ni drame psychologique) le film deroute et déstabilise tant par son contenu que par son message.

Longtemps pressenti pour la palme d'or ( je rêve) 'Elle ' représentera la France aux oscars cette année  (je rêve encore)

Sexiste, malsain , truffé de personnages tous aussi tordus et parfois invraisemblables ( mentions spéciales a la mère interprétée par  Judith Magre) le film de Verhoeven dérange et pas forcement dans le bon sens et nous (me) pose  probleme  dans  le message (confus) qu'il veut  transmettre

Son héroïne a mi chemin entre la Sharon Stone de 'basic instinct " et une sorte de "Robocop" en jupe (pour  reprendre  deux personnages  filmés  par  Verhoeven) nous intrigue par son étrange passivité  restant tout au long de ce  film distante par rapport aux évènements autour d'elle mais également en rapport a  son passé  trouble et inquiétant  , elle s'affirme souvent imprévisible ,cruelle et  manipulatrice toujours sans état d'âmes ni compromis

"Elle  " est il un film profondément mysogine ?

Le  viol puisque c'est le sujet qui anime ce film qui suscitera a coup sur multiples débats  (le public et la  critique  sont de toute évidence  clairement  divisés) est il un acte qu'on peut banaliser ?

Sans hésiter un seul instant a truffer son film d'incohérences de base (de toutes évidences le personnage de Huppert est trop âgée  (pour le rôle) pour avoir  ses  règles ....par exemple) Verhoeven nous propose une galerie de personnages volontairement complexes tous  plus détestables les uns que les autres et qui évoluent dans un univers bourgeois ou les limites de la moralité semblent volontairement inexistantes.

 

Reste une incroyable Isabelle Huppert , monstrueuse  mante  religieuse  qui  dévore  tout  les autres  comédiens qui ne peuvent exister auprès de cette incroyable comédienne qui ,d'un geste, d'un regard illumine l'écran

Son  talent , son génie n'a ici d'égal que ma  déception  devant  ce film pseudo satire sociale  "chic et choc" qui se veut perturbant et qui en ce qui me concerne  rate totalement  sa cible .

13:44 Publié dans cinéma | Lien permanent | Commentaires (1)