Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/11/2008

Ou on va Papa?

30794830_p.jpg

C 'est le hasard qui vous conduit parfois dans une librairie a saisir un livre plutôt qu'un autre , Dans le cas du livre de Jean Louis Fournier ce n'est pas la jaquette signifiant prix femina 2008 qui m'a attiré  , Non c'est plutôt le titre en forme d'interrogation qui a attisé ma curiosité pour ce petit livre  qui m'a bouleversé et que j'ai dévoré en 1 heure 30.

le sujet est  terrifiant et pourra paraître tabou puisque Fournier parle de lui et de ses deux garçons handicapés mentaux et moteurs  mais son approche en forme de confession est totalement inédite et sans aucune concession .

On passe ainsi du rire aux larmes en quelques lignes en lisant les petits chapitres au vitriol de ce  livre qui devrait absolument  etre lu par tous car il est a la fois une bouffée d'oxygène et une reflexion intelligente sur le regard des autres et le droit a la différence.

 Je  vous livre ici l'introduction de ce livre pas vraiment  " comme les autres "   a découvrir de toute urgence

 

Cher Mathieu , Cher Thomas

Quand vous étiez petit j'ai eu quelquefois la tentation de vous offrir , a Noel par exemple un livre , pourquoi pas Tintin , je connais bien Tintin je les ai tous lu plusieurs fois. Je ne l'ai jamais fait , ce n'était pas la peine  vous ne saviez pas lire ,  vous ne saurez jamais lire , jusqu'a la fin vos cadeaux de Noël seront des cubes ou des petites voitures.

Maintenant que Mathieu est parti chercher son ballon dans un endroit ou on ne pourra plus l'aider a le récupérer ,maintenant que Thomas  toujours sur la Terre a la tête de plus en plus dans les nuages je vais quand même vous offrir un livre ,un livre que j'ai écrit pour vous pour que l'on ne vous oublie pas et que vous ne soyez pas seulement une photo sur une carte d'invalidité  et Peut-être aussi  pour dire mes remords.

Je n'ai pas été un très bon père , souvent, je ne vous supportez pas , vous étiez difficile a aimer ,  avec vous  il fallait une patience d'ange, et je ne suis pas un ange. je voudrais vous dire que je regrette qu'on ait pas pu être heureux ensemble  et peut être aussi vous demander pardon de vous avoir loupés. On n'a pas eu de chance vous et moi ,c'est tombé du ciel  , ça s'appelle une tuile

Quand on parle des enfants handicapés on prend un air de circonstance comme quand on parle d'une catastrophe  aussi pour une fois je voudrais  parler de vous avec le sourire , vous m'avez fait rire et pas toujours involontairement ,grâce a vous j'ai eu des avantages sur les parents d'enfants normaux je n'ai pas eu de souçis avec vos études ni avec votre orientation professionnelle ,nous n'avons pas eu a hésiter entre filière scientifique et filière littéraire ,pas a nous  inquiéter de ce que vous feriez plus tard on a su rapidement que ce serait :Rien

Et surtout, pendant de nombreuses années, j'ai bénéficié d'une vignette automobile gratuite. Grâce à vous, j'ai pu rouler dans des grosses voitures américaines.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.