Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2008

histoire d'une photo : Un ange at the Sin-é

 
 
 
 
jeff buckley at the sin-é.jpg

Les quelques rares clients assis  dans ce café desert  se souviennent ils  de ce jeune homme seul avec sa guitare habité par une foi musicale quasi religieuse et qui  tout les lundi vers 21h00 venait  chanter devant un public qui l'écoutait d'une oreille distraite en lisant  le journal en sirotant  une bière ou en se réchauffant  autour d'un café ?. Le Sin-é qui depuis est  entré dans la légende n'était qu'un bar parmi tant d'autre situé  dans le Lower East Side, un quartier branché de Manhattan. Le destin tragique d'un artiste hors du commun a transformé ce petit bistrot irlandais minuscule en un lieu désormais mythique

A partir de 1992 chaque lundi et dans une indifférence glaciale un certain Jeff Buckley jouera dans ce petit bar et c'est la qu'il construira les fondations de sa future légende.  Shane Doyle, le patron du bar ne se doutait certainement pas que le jeune musicien qu'il a déniché deviendrait bientôt un artiste culte et une référence mondiale.Grâce a un bouche a oreille fulgurant qui va se répandre dans New York Buckley va se tailler une solide réputation et très vite chaque lundi soir le sin-é va afficher  complet. C'est dans ce minuscule  café que Jeff Buckley sera découvert par les maisons de disque alertées du phénomène et c'est Sony (pour le label Columbia)et par l'intermédiaire de steve Berkowitz qui va décrocher le gros lot et signer puis permettre au jeune artiste d'enregistrer avec une totale liberté artistique son premier album . Ce sera le live at the sin-é(enregistré le 17 aout et sorti le 23 novembre 1993)

Cette photo signée Merri Cyr  est a la fois terrible et  pathétique mais elle est aussi chargée  d'une  incroyable poésie  , on y voit Jeff seul dans son coin et on l'imagine chanter "Eternal life " " mojo - pin " ou reprendre une chanson d'une de ses  idoles Van Morrison , Piaf ou encore Dylan  .C 'est Merri Cyr une  jeune photographe alors  inconnue qui a pris ce magnifique cliché en noir et blanc  ,   un cliché qui  sera    choisi pour illustrer la pochette du ' mini album  ' Live at the siné   La même Merri Cyr fera quelque temps plus tard la pochette devenue célèbre  de 'Grace ' le premier ( et unique album paru de son vivant ) de Jeff Buckley qui va époustoufler toute la planète et faire du jeune garçon timide une icône absolue . L'album 'Grace' sortira en Aout 1994 et va connaître un succès planétaire.

le 29 mai 1997 alors qu'il prépare son second album " Sketches For My Sweetheart The Drunk" Jeff Buckley se noie a Memphis dans le Mississippi ,le jeune  artiste surdoué  disparaît a l'âge de  30 ans en pleine gloire ;  son album inachevé  sortira  en mai 1998.

 

 Jeff Buckley - j'n'en connais pas la fin

 


podcast

 

 

 

 

 

 

05:32 Publié dans Culture, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jeff buckley

Les commentaires sont fermés.