Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/10/2008

Parlez moi de la pluie (Agnès Jaoui 2008)

3350.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est donc le troisième long métrage signé  Agnès Jaoui après l'inoubliable 'le gout des autres ' et le dispensable  'comme une image'

Le tandem Jaoui-Bacri  est evidemment reconduit (c'est encore un scénario écrit a quatre mains par le couple) accompagné ici par  Djamel Debouzze dans un rôle  qui aurait pu  le positionner en qualité de véritable acteur , " " son vrai premier rôle d'adulte au cinéma selon ses propres termes (il oublie 'indigènes' apparemment ) pourtant malgré quelques belles scènes et quelques jolis moment de grâce le film nous laisse un curieux sentiment d'inabouti , d'inachevé  voire d'indifference.

Même si j'aime beaucoup l'approche du cinéma d'agnès Jaoui et si je trouve que Bacri est un excellent comedien  'parlez moi de la pluie ne nous emballle a aucun moment  et ne décolle pas, Bacri se contente une fois de plus de faire " du bacri  "et a force de se répéter a l'infini dans le même personnage il ne nous surprend plus .

Comparativement  Djamel Debouzze lui ,s'en sort plutôt pas mal sauf quand Jaoui lui retire sa légéreté naturelle (celle de son personnage ) pour le transformer en moralisateur (on aurait pu eviter la leçon de morale sur"  l"humiliation ordinaire " ) c'etait pas vraiment nécéssaire et  quelque peu hors sujet .

Le sujet du film est relativement simple ,on sait que le cinéma français sait faire passer l'emotion sur des sujets simples et les exemples ne manquent pas ; mais ce n'est pas le cas ici , Parlez moi de la pluie " tourne un peu en rond , s'enlise et ne raconte finalement pas grand chose , le film  d'agnes Jaoui est  a l'image du documentaire que doit réaliser Michel Ronsard  (jean pierre Bacri) dans le film  il n'aboutit pas a force de ne pas trop y croire .

Certaines  séquences sont  parfois un peu faciles et surtout peu crédibles  - le trio égaré dans le Luberon au milieu des moutons pour une hypothétique interview ratée - la scène du pétard ou , le couple improbable  Michel (Bacri) Agathe (Jaoui)  passablement défonçés s'émerveille   face a une  fourmi (apres avoir partagé un malheureux petit pétard )

Quelques belles surprises toutefois , notamment Florence Loiret (Aurelie) tout en dynamisme et en pudeur retenue et surtout Mimouna Hadji (la mere de Djamel dans le film) une  comedienne non professionelle qui nous donne sans forcer une belle leçon d'humilité et de courage.

Au final 'parlez moi de la pluie ' nous laisse sur notre faim  il me semble nettement que le tandem  Bacri -Jaoui est un peu dans une impasse,  Le film est a peine moyen et si il se laisse regarder d'un air détaché et distrait ; on est en droit d'attendre bien davantage d'un couple  capable d'ecrire et d'interpréter des choses (le gout des autres - smoking -no smoking - un air de famille) d'un niveau bien plus élévé.

00:48 Publié dans cinéma | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bacri, jamel, jaoui

Les commentaires sont fermés.