Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2016

Histoire d'une photo (Isaac Hayes - Los Angeles 10 Avril 1972)

qbmkfctf5t9bu4wvjy20.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur  cette  photo on voit  un  colosse   noir  qui  tient  dans  ses  mains  une  précieuse  statuette  que  vous  identifierez  vite  comme  un  Oscar

Nous  sommes  en   avril 1972 et pour  la  première  fois  (enfin!!!!) un  artiste  black remporte  l 'oscar de la meilleure  musique  de  film

Issac Hayes  surnommé  'the  black Moses  '  (le Moise  noir)  entre  a  jamais d ans  l 'histoire  avec  une   B.O qui va enflammer  la  planète

si le film Shaft   (bêtement  sous  titré  en  France  'les  nuits  rouges  de  Harlem) va devenir le  symbole  du cinéma "Blaxploitation " (des  films   réalisés  par  des   blacks  avec  des   blacks  et  POUR  le  public   black) la musique  qui l'accompagne  va  quant a  elle entrer  au panthéon   des musiques  de  film

Non content  de  décrocher  la  statuette  tant  convoitée la musique  de Shaft  rafle  au passage  deux  "grammys  awards" et   un   "golden  globe" (Merci d'être  passé !!!!)

L'artiste  originaire du Texas a  déjà  composé  des  chansons  devenues  des  standards  de  la musique  'soul'   ( Hold on I'm coming '  pour les  Four  tops   ou 'soul man  '  pour  Sam  & Dave  ) c 'était  lui  déjà

Avant  la volcan  en  fusion de   'Shaft Isaac  Hayes  a   successivement   sorti quatre  albums  dont  deux  au minimum sont  des  chefs  d'œuvres

'Hot  buttered soul  '  (1969)  suivi  de ' the  Isaac Hayes  movement ' (1970) puis  'to be  continued  '(1970)  et  'black Moses  '   (1971) vont  mettre  le musicien  sur  orbite

Sa maison de  disque ( 'Stax  ' ) en  a  fait  son artiste  numéro 1 et le  style musical proposé  par  Hayes   a mi chemin du  jazz et du  funk  va rencontrer  un  public considérable.

L'écoute  de  la  musique  proposé  par cet  artiste  hors  du  commun  relève  de l 'expérience  sensorielle et laisse  une  impression  de suspension  dans  le  temps

lascifs ,  détachés  ,   auréolés   d'un climat  moite   et suave  les  albums  de  l 'artistes   comportent  des  titres  qui parfois  s'étirent  paresseusement  sur  près de 15 a 20 minutes

Isaac  Hayes  reprenant  souvent a  son  compte  des  standards  de  tout  horizons  pour  les  rendre  méconnaissables  et  leur  apporter  la  plupart  du  temps  une  sensualité luxuriante

'Il  s'attaque  aussi  bien   a  Glen Campbell  ('by the time I get to Phoenix ')  qu'a Dionne  Warwick  ("walk on by")  en passant  par  les Beatles  (" Something  ")-  Les jacksons Five  ( "never  can   say  goodbye ') , Dusty  Springfield  the look of  love  ') ou Burt  Bacharach ("I Just Don't Know What to Do with Myself") plus  de  trente avant  que  les  White   Stripes   ne ressuscitent ce  titre 

Sa discographie couvrira  la  période 1967-1995 avec  20 albums  solos  ,  deux  albums  en  duos  le premier  en 1977 avec  Dionne  Warwick (  "  a man  and a  woman '  )  et le  second  deux  ans plus  tard  avec Millie Jackson ('royal rappin's ) et   trois  B.O  de  films  de  série  B  l'incontournable  Shaft  en 1971  'ainsi que  touch  guy  et  'truck turner  ' en 1973

La  télé et le  cinéma auront  aussi une place  de  choix  pour  Isaac Hayes  on le  retrouvera  acteur  dans  bon  nombre  de séries  TV ('Rick hunter '  'deux  flics a Miami  '  'agence  tous  risques 'le prince  de bel  -air   ' tandis  qu'au  grand  écran il  interprètera   plusieurs  rôles  secondaires  dont on retiendra  essentiellement  son personnage  du  "duc "dans  le mythique Film  de   John Carpenter  New York 1997

Isaac  Hayes  sera  aussi la  voix  du chef Cuisinier  salace  de  South  Park durant  les 9 premeires  saisons  du délirant  dessin  animé

Les  années 1990 seront cependant moins prolifiques  Isaac Hayes convertit a la  scientologie  se  faisant plus  discret  laissant  des  courants  musicaux  nouveaux   "se nourrir  de  sa  musique

Samplé par a peu près   toute  la  scène  rap  et  hip hop  ( Dr Dre  , Public  enemy    , Wu  tang  clan ,  Big  notorious,  Gangstarr, Portishead  ,  Tricky , 2 Pac , Eric  B   et  Rakim   , Jay Z,) Isaac Hayes continue  ainsi a distance d'occuper  la scène musicale.

Un  remake inutile et très moyen de  Shaft  sera réalisé  en 2000 mais l 'histoire ne  retiendra   bien  entendu que  l'original  de 1971 et cette bande  son lourde et funky  totalement inoubliable  et dont  l 'écoute plus  de  quarante   cinq  après  sa création reste  un  pur  bonheur

 

Isaac Hayes  -  I  Never  can say goodbye

 

podcast

 

 

Isaac Hayes  -the look  of  love


podcast

 

 

Isaac Hayes     -  thème  from  Shaft


podcast

 

 

Commentaires

ça déchire tout encore aujourd'hui !

Écrit par : Marie | 24/06/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire