Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/05/2016

The Velvet Underground -Exposition New York Extravaganza (Philharmonie de Paris 2016)

expo-paris-The-Velvet-Underground-philharmonie.png

4892125_7_c6c0_une-photographie-de-nico-presentee-dans-le_85028e537518ee277a13f4205be52a9e.jpg

J'avais failli voir cette  exposition programmée a Metz  au centre  Pompidou mais finalement  j 'ai  attendu qu'elle soit présentée a Paris dans le superbe Philharmonie  qui déjà en 2015 avait accueillie la formidable exposition 'David Bowie is  "

évidemment  l'idée  d'une  expo autour  de ce  groupe  mythique  qui  mieux que quiconque symbolise l'underground reste surprenante  et constitue  une surprise de  taille.

l'aura  et le  statut  de  groupe  référence  du  V.U sont depuis  bien longtemps  établis mais  son  entrée  par  la  grande porte du Philharmonie constitue un  évènement culturel majeur

Saluons donc  cette initiative qui je l espère  permettra  a tous ceux qui ne connaissait  pas le  groupe  de Lou Reed et John  Cale  de prendre   la claque monumentale  de la découverte d'un des plus importants  groupes de l histoire de la  musique  moderne. 

Quant a  ceux  qui , comme moi se sont  nourris de leur musique et  de leurs  expérimentations  musicales  il se  rendront évidemment a  cette  exposition pour le plaisir  des  yeux  (et  des  oreilles) avec le sentiment  curieux et  nouveau  de partager  avec  le  grand  public  un  groupe  que  souvent  on a gardé confidentiel.

l'exposition conçue par Christian Fevret , le fondateur  historique  au milieu des  années 80 des  inrockuptibles s'articule autour de ce  groupe novateur et avant-gardiste et  inventeur (ré- inventeur?) d'un rock moderne noir et intense en opposition  totale  avec les  codes  musicaux  de  son  époque 

Visuellement   superbe et richement  documentée  elle évite la  rétrospective classique pour  s'orienter  a la fois  vers une présentation individuelle des membres historiques mais aussi d'un univers interlope qui gravitait autour de  l astre noir  du  VELVET UNDERGROUND

On remarquera la belle  place  accordée  a Nico  qui est  dans  cette  exposition assimilée  totalement   comme  un  membre a  part  entière  du  groupe , plutôt pas mal  pour  une  artiste  présente  sur  un  seul et unique  album  ( le  célèbre premier   album a la  banane)  et  sur  seulement  3 des 11 titres  de  ce disque mythique)

pour  mémoire  rappelons que cet album malgré  un  échec  commercial   absolu est considéré comme l'un des piliers majeurs du rock et occupe la 13ème place du classement des meilleurs albums de tous les temps établi par Rolling Stone Magazine

Le Velvet Underground a lui-même été élu, notamment pour cet album, groupe le plus influent de tous les temps, devant ...... Les Beatles.

Points  d'écoutes   audio et  vidéos , présentation de six documentaires vidéos passionnants consacres  aux  membres  fondateurs  , ,sublimes galeries  de  photos  (essentiellement  noir  et  blanc), Port folio individuel  de  toute  beauté ,  documents  rares  tout  ici  est parfaitement orchestré pour le plaisir  du simple  curieux  ou du fan ici en terre promise .

la ville de  New-  York  bien évidemment est  ,dans cette  exposition omni présente , l univers  du new  York bouillonnant et  décadent  de  l'époque  étant  le  terreau culturel  d un  velvet qui sublimé  par l  aura  de  cette  ville unique  va  devenir le symbole de  l underground

On  croisera  dans  cette exposition beaucoup  d'artistes , Warhol  ,l étoile du pop art qui le Premier au Café  bizarre , a décelé le magnétisme  du velvet  et  qui va chaperonner  le  groupe en imposant en  echange  de ce  mécénat  Nico  Comme   chanteuse

Warhol   donc  , mais  aussi d'autres  artistes  Allen  Ginsberg le  poète emblématique  de  la  beat   génération , le photographe Jonas  MekasBarbara  Rubin  ,les  musiciens  La Monte  Young,  Doug Yule , Angus  Mc Lise ( premier  batteur  du velvet )  et  toute la bande  de  la Factory  indissociable  de l univers  du  velvet ,  de  Candy Darling  a Gerard  Malanga, en passant par  Eddie  Sedgwick sans  oublier Billy Name le photographe  underground  proche  de  Warhol tous  sont  présents  autour  de  la planète  Velvet

Le tour  de  force  de cette  incroyable exposition est aussi de ne  pas avoir  cédé a la  tentation de  focaliser sur le personnage  de Warhol  , artiste  déjà  célébré   dans  les  musées  du monde  entier mais plutôt  d'avoir  réussi le  pari  fou  de  montrer  comment  un  groupe peut  passer  du  statut  de  groupe  maudit  (et  culte ) a  celui  d un groupe  fondateur et  qui a depuis un demi siècle  s imposer  comme  une  référence   absolue  et incontournable en influençant au passage des  générations d'artistes.

un seul bémol en ce qui me  concerne  l'affiche  officielle ( avec Nico ) de  l'exposition  avec ce  fond  bleu lavasse  qui ne  correspond  en  rien  a   l'esthétique  velvetienne

 

The Velvet Underground  - Jésus

podcast

 

The Velvet Underground  -  there  she  goes  again


podcast

 

The Velvet Underground  - Foggy  Notion -


podcast

 

The Velvet Underground -

  run run run


podcast

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Magnifique exposition extrêmement bien mise en scène et documentée : documentaires, interviews, extraits musicaux, superbes photos.
Notre curiosité est si bien éveillée que je n'ai pas vu les trois heures de visite passer :)

Écrit par : Marie | 18/05/2016

Les commentaires sont fermés.