Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/05/2016

La ruée vers l'or (Charles Chaplin 1925)

La_ruee_vers_l_or.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Difficile a  croire  mais c 'est une  réalité ,  le Cinéma de Chaplin a 100 ans , les premiers courts métrages datant de 1914 , 'le Kid '  et '  l'opinion publique' ,premiers véritables films sont respectivement réalisés en 1921 et 1923 

La ruée vers l'or date  quant a lui de  1925;  la trame de fond des aventures du célèbre vagabond  étant cette fois les contrées froides  de l'Alaska pendant la la ruée vers l'or des  années 1896-1897 , une ruée vers l'or frénétique qui entraîna dans la région du Klondike  une immigration massive ,une page d'histoire de l'Amerique qui inspira outre Chaplin pour ce célèbre film mais aussi l'ecrivain  Jack London 

ce film reste dans la filmographie de Chaplin l'un de ceux qui marque , non pas par la profondeur du message (on est encore bien loin du " dictateur' ou des 'feux de la rampe ')mais par les scènes d'anthologie gravées dans nos mémoires (la danse des petits pains '  'la cabane en équilibre ' 'le repas de fortune avec les vieux godillots ' 'la danse de Chaplin et georgia dans le saloon ' tout cela reste encore merveilleux et magique malgré les années qui passent. 

Mais au delà du perfectionnisme de Charlie Chaplin (les décors grandioses, les scènes retournées des dizaines de fois) ce film reste l'un des plus aboutis du cinéaste , véritable comédie romantique entre burlesque et mélancolie ce film sera encore pour son auteur l'occasion de montrer et de dévoiler son véritable message ;le combat éperdu d'une individualité dans une société égoïste et injuste

La ruée  vers l  'or  cache derrière le ton facile d'une joyeuse comédie burlesque une vraie critique décapante de la société américaine et bourgeoise de l'entre guerre

 

pour info préférez la version d'époque (1925) plutôt que la version sonoriséé (1942) éviter l'inutile version colorisée (1970) les chefs d'oeuvre n'ont pas besoin d'etre revus corrigés sonorisés ou encore moins colorisés

 

Les commentaires sont fermés.