Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/09/2011

A Serious Man (Joel & Ethan Coen 2010)

a-serious-man-poster.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Encensé par la critique et récompensé dans différents festivals (Rome -Toronto - Londres)'A serious Man '  le film des frères Coen réalisé dans la lignée de 'burn after reading '(2008) m'aura laissé sur une curieuse impression .

Je tiens le duo des  frangins  Coen parmi ce qui se fait de plus intéréssant , de plus étonnant  dans le cinéma contemporain  et leur "Curriculum vitae" regorge de récompenses internationales allant dans ce sens  et a  ce  jour j'ai adoré la plupart de leur réalisations  (The big Lebowski -Fargo - O Brother -Sang pour sang - Barton Fink - No Country for old men ) mais cette fois j'avoue être totalement passé a coté

Certes nous sommes ici devant une oeuvre personnelle, filmée avec soin (comme toujours chez les Coen) mais malgré toute ma bonne volonté je suis resté hermétique a cette rocambolesque aventure de la famille Gopnik. film culturel bourré de références au mode de vie juif ( le film s'ouvre d'ailleurs par un conte interprété en yiddish qui  déroutera certainement  plus d'un spectateur) ' A  Serious man ' m'a laissé dubitatif  et avec un gout d'inachevé (ou d'incompréhension  de  ma part)

Les comédiens quasi-inconnus sont tous excellents notamment Michael Stuhlbarg dans le rôle tourmenté de Larry Gopnik ce comédien de Broadway renommé dans l'univers du théatre mais peu familier du grand écran se revèle ici extraordinaire  mais malheureusement le poids des références aux traditions et a  la culture juive  et ce curieux sentiment d'un monde totalement étranger au mien m'a éloigner du sujet  et finit même  par me  lasser .

Au bout du compte ce qui me gêne c'est de ne pas parvenir a savoir si les frères Coen rendent hommage a leur culture ou si ils pratiquent une certaine forme de dérision , une sorte d'humour noir juif a la manière du maître en la matière 'Woody Allen '

La fin brutale et inattendue m'a également considérablement déplue ,on sait que les frères Coen aiment  a surprendre leur public avec des fins a interprétations multiples (souvenez vous de 'no country  for old men') mais  cette fois  je n'ai pas été surpris mais plutôt déçu 

 

 

 

23:28 Publié dans cinéma | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.