Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/06/2011

Top 100 -100 /23 ( I Can't get no) Satisfaction (The Rolling Stones 1965)


 
 

 

Curieusement comme la plupart de mes contemporains  je n'ai pas découvert les Stones avec 'satisfaction '  titre devenu c'est le moins que l'on puisse dire universel .

 C'est par d'autres chemins l'année de mes seize ans que je suis arrivé sur les traçes de Mick jagger et de sa bande notamment par l'album ' love you live " leur troisième disque enregistré  en concert en 1977 ( avec au passage une  sa sublime pochette dessinée par Andy Warhol)   .

'Satisfaction' était un titre que je ne supportais  pas,  ce tube selon moi vampirisait l'oeuvre musicale de ce groupe que j'adorais et qui me fascinait 

la chanson archi-diffusée a longtemps représentée a mes yeux  le symbole ringard et incontournable du titre "rock" joué dans les cérémonies (fêtes ,mariages) un peu comme dans un tout autre genre mais dans le même esprit le 'just a gigolo" de Luis Prima   un titre inépuisable utilisé  pour faire "swinger"  tout les invités

toutes les générations se déhanchant sur le riff de 'satisfaction'  il y avait comme un truc qui ne collait  pas avec ce que je découvrais de MES Rollings  Stones a moi ,bref  je  détester ce tube mais l'avenir me montra fort heureusement que j'avais  tort

 

C'est au travers des nombreuses (et excellentes reprises) que je redécouvris la chanson pour l'apprivoiser a nouveau et en faire comme avec une soudaine évidence un de mes titres favoris du répertoire rock

D'abord avec Otis Redding et sa reprise "soul"habitée parue quelques mois  seulement après la version originale des Stones  puis avec Aretha Franklin dans le même esprit en 1967,The Troggs en 1975 et enfin avec les incroyables Devo Qui proposèrent une fantastique version post - punk sur leur génial album" 'are we not men ? We are Devo ! "en 1978

Je ne vous livre ici  qu'un maigre échantillon parmi les reprises qui m'ont fait aimer davantage encore le tube composée autour  de ce fameux riff de guitare  trouvé pour l'éternité au milieu de la nuit dans un chambre d'hotel par Keith Richards , ce riff accrocheur et saignant qui  associé a l'idée révolutionnaire de l'utilisation d'une pédale de distorsion  firent entrer cette chanson dans l'histoire (classée deuxième plus grande chanson de tout les temps  par le magazine Rolling Stones en 2003)

le titre devenu l'un des plus connus de toute l'histoire aura bientôt 50 ans il reste a ce jour d'une incroyable et d'une stupéfiante jeunesse

 

 

The Rolling Stones - satisfaction


podcast

 

 Paroles

 I can't get no satisfaction, I can't get no satisfaction,
'Cause I try and I try and I try and I try.
I can't get no, I can't get no,
When I'm drivin' in my car, and that man comes on the radio ;
And he's tellin' me more and more about some useless information,
Supposed to fire my imagination.
I can't get no, oh, no no, no, hey, hey, hey
That's what I say.

I can't get no satisfaction, I can't get no satisfaction,
'Cause I try and I try and I try and I try. I can't get no,
I can't get no,
When I'm watchin' my T. V., and that man comes on to tell me ;
How white my shirts can be,
Well, he can't be a man,
'Cause he doesn't smoke the same cigarettes as me,
I can't get no, oh, no no, no, hey, hey, hey
That's what I say.

I can't get no satisfaction, I can't get no (girl with action,)
'Cause I try and I try and I try and I try.
I can't get no, I can't get no,
When I'm ridin' 'round the world, and I'm doin' this and I'm signin' that ;
And I'm tryin' to make some girl. Who tells me, baby,
Better come back later next week, 'cause you see I'm on a losing streak,
I can't get no, oh, no no, no, hey, hey, hey
That's what I say. I can't get no, I can't get no,
I can't get no satisfaction, no satisfaction, no satisfaction, no satisfaction.

 

 

 Devo  -satisfaction

 


podcast

 

 

Otis Redding - satisfaction

 


podcast

 

Jerry Lee Lewis  - satisfaction

 


podcast

 






 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.