Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2011

De l'autre côté du lit ( Pascale Pouzadoux 2009)

 

Même en acceptant d'être bon public , même en laissant son cerveau débranché ce n'est pas  possible,  non vraiment pas  possible d'endurer un tel film !

Comment qualifier ce stupide navet affligeant ,lourd et bourré de clichés?

Comment admettre que des comédiens  se perdent dans un tel naufrage collectif ?

Car sans cynisme ni méchanceté aucune  il n' y a rien strictement rien a sauver dans le film de  Pascale Pouzadoux , un scénario  abracadabrant , une réalisation indigne , des dialogues de bas étage , une interprétation plus que moyenne , des clichés a la pelle sur les rapports hommes-femmes , une comédie navrante donc ,et  de  surcroit pas drôle du tout 

On est triste de retrouver ces deux comédiens  (que les français adorent!) perdus dans ce gouffre abyssal de bêtise .

Sophie Marceau si belle soit elle n'est pas une seule seconde crédible  , on a beau chercher dans les seconds rôles pour trouver un point positif on ne trouve rien tout est bâclé , tout est raté y compris  le personnage secondaire (et inutile) d'Antoine Duléry ,comédien pourtant souvent inspiré ( précisons qu' il est le compagnon dans la vie de Pascale Pouzadoux , la realisatrice de cette bouse et que c'est certainement  l'unique raison de  sa présence au générique)

Quant a Dany Boon ce film intervient dans sa filmographie juste après le raz de marée des ' Ch'tis ' sa popularité n'a donc pas souffert de la médiocrité de ce film  tant le succès des Ch'tis a tout balayé sur son passage

Heureusement que je n'ai pas dépensé le moindre euro pour perdre mon temps devant 'de l'autre côté du lit " j'ai pu voir  ce navet  absolu un dimanche soir sur TF1 .Je me demande encore comment j'ai pu aller au bout de ce film ? Sans doute peut-être , pour voir jusqu"a  quel point le cinéma pouvait descendre bas

Dans ce cas précis la descente est vertigineuse ;elle dure une heure trente et s'effectue sans parachute  et  au final on s'ecrase au sol avec fracas.

 

 ,

08:29 Publié dans cinéma | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.