Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2010

Top 100 - 100/58 Les Paradis Perdus (Christophe 1973)

 

J'ai régulierement et depuis pas mal d' années déjà , cité Christophe comme l'un des mes artistes preférés ,j'ai souvent entendu les mêmes railleries ,les mêmes arguments idiots mais je suis resté  inflexible , campé dans ma certitude a savoir Christophe EST l'un des 'monstres' de la chanson française.

Incompris, déroutant , inclassable hors modes entre décadence et avant gardisme l'homme  tout d'abord , son élégance classieuse , son dandysme affiché,  m' a toujours fasciné  quant a l'artiste il est dans mon panthéon personnel depuis que ma découverte des deux albums sortis coup sur coup au début des années 70 , deux trésors accouchés du tandem jean Michel Jarre-Christophe : "Les paradis perdus"  (1973) et " Les mots bleus '(1974)

Si 'les mots bleus'merveille absolue extrait de l'album du même nom a toujours eu la préférence du public c'est une autre chanson 'Les paradis perdus ' qui pour moi reste le chef d'oeuvre de Christophe 

fantastique et sidérante chanson ou les arrangements éblouissants ,la voix ,les harmonies lumineuses provoque l'émerveillement. Quelque part entre  Serge  Gainsbourg,   Gérard  Manset, Alain Bashung et Michel  Polnareff Christophe se positionne définitivement comme un artiste a part ,une énigme vivante ,un électron libre qui va continuer années après années a son propre rythme a ne faire uniquement ce qu'il veut et ce qu'il aime le plus a savoir sa musique. En 1978 sortira ' le beau bizarre ' nouveau chef d'oeuvre , nouvelle claque  énorme mais le succès restera pourtant  mitigé

Pour fêter ses 50 ans, il sortira  en 1996 «Bevilacqua», un an avant le premier album de Daft Punk. Christophe est dans la place et met l'électro en avant , Christophe est à la page, visionnaire mais aussi  chanteur de charme  et crooner désabusé , "Comme ’si la terre penchait (2001) confirme le génie, et  maintient la barre très haut , versant sombre et contemporain des" Mots bleus"  avant un retour en gâace  a l' Olympia en 2003 pour une série de concert mémorables

Paroles

Dans ma veste de soie rose
Je déambule morose
Le crépuscule est grandiose

{Refrain}
Mais peut-être un beau jour voudras-tu
Retrouver avec moi
Les paradis perdus

Dandy un peu maudit, un peu vieilli
Dans ce luxe qui s'effondre
Te souviens-tu quand je chantais
Dans les caves de Londres ?
Un peu noyé dans la fumée
Ce rock sophistiqué
Toutes les nuits tu restais là

{Au refrain}

Bandit un peu maudit, un peu vieilli
Mes musiciens sont ridés
Sur ce clavier qui s’est jauni
J'essaie de me rappeler
Encore une fois
Les accords de ce rock sophistiqué
Qui étonnait même les Anglais

{au Refrain}

Peut-être un beau jour voudras-tu
Retrouver avec moi
Les paradis perdus

Les paradis perdus
Les paradis perdus

 

 Christophe -  les paradis perdus

 
podcast

Les commentaires sont fermés.