Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2008

Vicki ,Cristina, Barcelona (Woody Allen 2008)

VickyCristinaBarcelonaG.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Encensé par les critiques 'Vicki Cristina Barcelona 'le dernier Woody Allen( déjà plus de  40 films au compteur) avait tout pour plaire.

Le dépaysement d'abord , Woody Allen choisissant l'espagne et la superbe ville de Barcelone pour y installer son intrigue ,voila qui  semblait croustillant de la part du metteur en scene  qui  après avoir quitté New -York pour la Grande Bretagne le temps de trois films inégaux  décidait de mettre le cap au sud de l'europe

Le casting toujours surprenant chez Woody Allen est ici alléchant avec la présence de javier Bardem  en  peintre  tourmenté et en séducteur implacable, Scarlett Johansson  la nouvelle muse incontournable du cinéma de woody  (elle est ici  encore parfaite en étudiante américaine a la recherche de l'amour ), Rebecca Hall  actrice quasi inconnue et  nouvelle venue dans l'univers du maitre  et enfin Pénélope Cruz échappée de chez  Almodovar  qui apporte ici  toute la fougue et le tempérament de feu propre aux actrices du réalisateur madrilène.

 

Pourtant et inexplicablement la magie n'opére pas, le film tarde a démarrer , a s'emballer , une voix off inutile et pesante , des dialogues quelque peu convenus ,l'ensemble manque cruellement d'humour mis a part quelque répliques qui font mouche.

la ville de Barcelone qui apparemment a subjugué Woody au point qu'il en fait quasiment un  personnage de son film nous est présentée a la manière simpliste d'un catalogue  pour agence de tourisme (la sagrada familia, le palais  Guell, les ramblas, les joueurs de guitares a la tombée de la nuit  tout ça est evidemment superbe , tout ça est aussi trés trés cliché .

 Heureusement le film est (en partie) sauvé par l'arrivée tonitruante  toutes griffes dehors de Pénélope Cruz  qui débarque dans la deuxième partie d'un film en perte de vitesse , alors oui soudainement ca décoiffe ! , ça explose ! mais c'est un peu tard  'Vicki Cristina , Barcelona' s'est dejà inscrit dans la liste des films moyens de Woody Allen.

Coté musique ,on sort du répertoire jazz habituel des films de Woody Allen et c'est plutot une bonne chose notamment  pour Giula y los tellarini  groupe inconnu dont Woody Allen a choisi la chanson "barcelona " en l'entendant a la radio par hasard  ,ce groupe a surement éussit un  coup totalement inespérée .

Woody Allen  en profite aussi pour exhumer "entre dos aguas " un instrumental  magnifique de Paco de Lucia ' qui va enchanter tout le monde .

Si les critiques sont  sous le charme de ce Woody cru 2008  un film ou le metteur en scène a (encore) mis beaucoup de ses névroses avec cette histoire  d'amour triangulaire et complexe , je ne partage pas quant   a  moi cet enthousiasme apparemment général   ,certes le film est agréable ,les comédiens sont mêmes plutôt bons mais il y manque la touche  de génie , la grâce , l'illumination ,  celle  qui enflamme 'Annie Hall " " Broadway Danny Rose " "Manhattan ' " Harry dans tout  états " match point "

En comparaison de ces nombreux chefs d'oeuvres 'Vicki Cristina ,Barcelona est au final un  bon film mais  pas un ' grand film.' On est évidemment toujours plus difficile et  très   exigeant avec les plus grands réalisateurs donc restons cependant objectifs et ne boudons tout de même pas  pas notre plaisir .

 

 

 

 

08:57 Publié dans cinéma | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : woody allen

Les commentaires sont fermés.