Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/01/2008

1+1= 1

c59bf698dd5a891c2eb475c513e3491c.jpg

Le Lennon chevelu, barbu en costard blanc, baskets et lunettes rondes maigre comme un clou m’a toujours fasciné.
Sur  ce  cliché  il   est avec Yoko que tout le  monde  (ou presque )  détestait  car , cordialement accusée et rendue responsable de  la séparation de la bande des quatre de Liverpool. (Rien que ça!)


Pourtant Yoko Ono surgie tout droit de l’underground new-yorkais n’en avait rien a battre des Beatles mais une chose est certaine elle aimait John et John l’aimait.

Il suffit juste de les regarder  ensemble dans les documents filmés de l’époque, (le live a Toronto en 69, le Bed-in de Montréal, les séances d’enregistrements a new york) pour constater que leur amour fusionnel traverse l'écran et ne fait aucun doute

 

yoko ono,john lennon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Quel couple magnifique il formait tout les deux  ,un couple  attachant  hors des modes , hors du temps et des convenances; il fallait oser la pochette unfinished music N°1two virgins à poil tous les deux recto et verso s’il vous plaît, oui ! il fallait oser les braillements et cris gutturaux de ce premier album commun que la censure obligea à sortir dans une enveloppe de papier kraft un objet sonore qui se démarque de tout ce qu'avait bien pu proposer Lennon depuis le debut des sixties.

 

yoko ono,john lennon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec Yoko a ses cotés on  a bien compris que Lennon a lé désir de couper le cordon avec les trois autres , une page est désormais tourné et certaines paroles de chansons l'illustre sans ambiguité aucune.

‘I don’t believe in the Beatles ‘
‘I don’t believe in Kennedy’
‘I don’t believe in Buddha’
‘I don’t believe in Jesus’
‘I just believe in me ‘
‘Yoko and me ‘


1+1 = 1

Mais doucement et sûrement alors que déjà arrive  le second album unfinished music N° 2-life with the lions  un disque  pourtant tout aussi inaudible que le premier, tout   doucement  l’héroïne mange le couple de l’intérieur et commençe a dicter sa triste  loi


1+1=1

Ca y est John et Yoko se marient a Gibraltar, nous sommes en mars et paraît le troisième album the wedding album’ avec photo du gâteau de mariage a l’intérieur.

le couple est sur un nuage même si musicalement on attend toujours un album enfin reconnu car il faut bien avouer que"  the wedding album "est plutôt moyen.

Engagés dans la dénonciation et la condamnation de la guerre du Viêt-Nam John et Yoko vont enregistrer un 45 t qui va devenir l’hymne absolu de la contestation Ce sera "Give peace a chance"  une curiosité bricolée dans une chambre d’hôtel de Toronto et créditée sous le nom du Plastic Ono band.


Quelques jours plus tard John annonce officiellement qu’il quitte les Beatles, définitivement, ironie suprême car a la même période The Balad of John and Yoko devient le 17ème N° 1 des Beatles dans les Charts (pochette du single avec les 4 et Yoko)


Puis viendront  ‘Cold Turkey ‘ (écrite par John pour le groupe mais refusé par Paul) ‘ Instant karma , Jealous Guy , Power to the People et le premier album du Plastic Ono band  sobrement appelé  John Lennon & the plastic Ono band puis le monde découvrira un titre qui va devenir mythique  Imagine  qui sera LA chanson qui  fera entrer  Lennon au panthéon des grands compositeurs modernes


Imagine LA chanson ultime sur la paix


you may say I’m a dreamer
But I’m not the only one
I hope someday you’ll join us
and the world will be as one

Ensuite arrivera  l’album sous-estimé  Rock’n roll  composé de reprises des standards de rock qu’adorait John (avec au passage une pochette sublime ou l'on voit  John adossé au mur de briques , un perfecto de cuir noir sur le dos)
De 75 a 80 John Lennon  se retire de la vie publique entretenant un mystère autour de lui , son retour en 80 crée l’événement avec l’album Double Fantasy et les singles Just like starting over et Woman

John et Yoko bonheur retrouvé 1+1 = toujours 1

Le costard blanc, maigre comme un clou , lunettes rondes et baskets plates je me souviens de John et de sa silhouette longiligne dans le film-hommage Imagine et je le revois marcher autour du lac tenant Yoko d’une main et Sean, leur fils né en 1977 de l’autre.

1+1= 3

8 Decembre 1980  j 'ai 19 ans et le monde entier va encaisser  le choc , le Dakota hôtel , David Chapman, l’autographe et l’attrape cœur de JD Salinger sous le bras du tueur et au bout du compte la mort a deux pas de central park

En nous quittant, en me quittant j’eu l’impression de perdre comme un grand frère lointain mais pourtant si proche de moi.

John est mort et cette fois c’est terriblement vrai, pas de farce médiatique à la Paul is dead et de mystères a découvrir ou de vérités masquéés (pochette d’Abbey road).
Dans les radios du monde entier on entendra les jours suivants les aveux de l’amour éternel de Yoko


Please let me explain
I never mean to cause you sorrow or pain
So let me tell you for again and again
I love you now and foreve
r


1 – 1 = 2

 

 yoko ono,john lennon

 

 

 

 

 

 

 

John Lennon -    woman

 


podcast

 

 

 

Les commentaires sont fermés.