Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/04/2016

A quand la fin du mythe pour le Che

4047e8587b29b0858fe81c5721ff1c6d.jpg  A l'heure   nous  approchons  du cinquantieme   anniversaire  de  la mort du Che il sera vraisemblablement l'occasion d'hommages appuyés ou de commémorations diverses ,c 'est inévitable.

Pourtant  il faudra bien que  tôt  ou tard   on assiste a une perception nouvelle sur  la veritable personnalité de l'icône révolutionnaire.

Le plus virulent des ouvrages qui écornent (le mot est faible) le mythe d'Ernesto Che Guevara est sans aucun doute celui de Jacobo Machover " la face cachée du Che "

L'auteur  dénonce l'image tronquée d'un révolutionnaire humaniste que l'on nous vend depuis des décennies en rappelant les methodes sanguinaires et si ,évidemment on ne fait ni la guerre ni la révolution sans verser le sang on est en droit de s'interroger sur le statut de demi-dieu  que le 'che' a acquis en partie grâce a une intelligentsia aveuglée par un idéalisme parfois malsain.

Si l'image du "Che" reste le symbole absolu de la lutte et d'une certaine forme de révolte il ne faut pas oublier qu'elle prend ses raçines dans le terreau soviétique du goulag et du stalinisme .

Les mythes et les symboles ont la vie dure et a l'heure ou l'U.R.S.S et le Mur de Berlin ne sont plus qu'un souvenir  le monde continue d'entretenir une  aura quasi divine autour d'un homme qui au bout du compte ne fut que le pantin d'un sanguinaire dictateur . 

Une jeunesse inculte aborde tee shirts , bandanas et tatouages a l'effigie d'un homme qu'elle considère comme un martyr .

En fait  l'homme était un tortionnaire illuminé et cruel et en l 'assimilant  et  en le rangeant dans la catégorie des Jim Morrison  ,John Lennon  ou encore Bob Marley  on oublie que si  ces derniers peuvent représenter une certaine idée de la liberté contestataire ils ne sont  a ma connaissance responsable de la  mort de personne .

La terrible description d'un Guévara fumant son havane allongé sur sa paillasse comme un empereur romain et assistant hilare aux exécutions et privant ses prisonniers de procès me fait tout simplement frémir  et me remplit de dégoût .

Mais le 'Che ' au final  ne faisait que mettre en application sa terrifiante conception barbare de la justice ' "N'utilisez pas les méthodes bourgeoises légales. Les preuves sont secondaires, "car telle etait sa vision des choses , telle etait l'idéologie de celui qu'on surnommait 'le boucher de Cabana " et éxécuteur des basses oeuvres  pour un Castro manipulateur .

Abattu au lendemain de sa capture par l'armée bolivienne dans le canyon de Yuoro l'homme se serait écrié " 'ne tirez pas je suis Che Guevara je vaut bien davantage mort que vivant  " revers de la médaille pas de procès non plus pour lui , tué par un soldat ivre malgré les efforts des américains qui souhaitaient le garder en vie devinant  que sa mort transformerait le combattant en martyr universel  ce qu'il devint inévitablement .

Laissons  donc Jacobo Machover le soin de conclure par une toute petite phrase qui résume a elle seule le paradoxe Guevara  ' L'ange était un démon, et sa pulsion la destruction".

 

a voir  ICI l'interview de Jacobo Machover

http://www.dailymotion.com/video/x311zb_jacobo-machover_d...

 

 

 

 

 
 

Commentaires

Enfin la verité eclate sur ce tyran stalinien et sanguinaire
Dommage qu'il est fallu pret de 40 ans pour denoncer ce soi-sant archange de la revolution admiré malheureusement par une jeunesse en quete de heros qu'elle est incapable de trouver dans le monde ou nous vivons...
Tous le bobos soixante huitards vont bien sur etre probablement décus que l'ame damnée de Castro tombe de son piedestal...
Mais tout vient a point a qui s'est attendre et ce n'est pas le livre du leader de la Ligue Communiste Révolutionnaire qui changera quelque chose a la verite qui se fait jour
Bravo pour votre article

Écrit par : Christian | 12/10/2007

Répondre à ce commentaire

alors pour les commentaires sur les albums, films et autres, pas de problème , mais ne parle pas de ce que tu ne connait pas , le ché et un personnages bcq plus compliqué pour le résumé ainsi ,je vous invite a lire de vrai livre sur le ché et pas cette daube de Jacobo Machover, qui a pas du se fouler pour aller chercher ses infos et du coup corrompre les pauvres cerveaux fatigué comme vous , courage !!!
ne laisser pas ce pseudo écrivain vous dire quoi pensez sur le ché .
Et je rajouterais pour finir que si des hommes comme le ché gouverner les differents pays de ce globe en ce moments, nous n'auriont surement pas se climat de haine , d'individualisme et d'exploitation de l'homme par l'homme que nous vivont actuellement , mais bon ....je croit avoir perdu mon temps en fait . salut

Et n'oubliez pas d'aller voter sarko et ses copains ....

Écrit par : alex | 03/03/2009

Répondre à ce commentaire

le droit d 'avoir un avis diffèrent tu connaît
le droit de pas être d 'accord tu connais
tu poste un commentaire agressif qui refuse tout débat et te positionne comme le détenteur de la vérité ultime
je ne sait pas tout (contrairement a toi apparemment) sur le Che mais ce que je sait ne provoque chez moi davantage de rejet que de fascination

je dit juste que le Che n 'a de grand que ce que les medias ont bien voulus en faire il reste certes un révolutionnaire historique mais aussi un assassin et un tortionnaire
la face cachée de certains grands hommes révèle souvent des zones d'ombres pas très reluisantes
n 'est pas Ghandi qui veut

PS soit dit en passant pour qui je vote cela n a rien a faire dans ton message mon blog est tout , sauf un blog politique

Écrit par : jimbo | 14/04/2016

Vrai ou fausse, la rumeur qui déferle est difficile à stopper. Pour ce qui me concerne, je pense qu'il est nécessaire de s'en remettre aux spécialistes et pour ce qui concerne ce sujet, en l’occurrence, les historiens.
Voici la présentation d'un article paru dans le magazine Historia : Che Guevara l'autre vérité
Mensuel n°720 daté décembre 2006

La légende dorée du Che perd de son éclat. Le révolutionnaire argentino-cubain n'a pas été que le « guerrillero heroico » glorifié de son vivant et après sa mort par Fidel Castro. Historia s'attache à découvrir la face cachée du mythe. Le Che, vrai-faux médecin et mauvais ministre, aurait, selon des témoignages vérifiés, supervisé la mise à mort de près de deux cents opposants. D'autres faits d'armes peu glorieux écornent l'effigie.

Écrit par : Marie | 13/04/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire