Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/10/2006

Every picture tells a story (Rod Stewart 1971)

 715IJ+j9EuL__SL1131_.jpg

 

 

 

Rod Stewart est de retour depuis peu sur ma platine

Pour être tout a fait franc j’avais depuis pas mal de temps laisser tomber ce bon vieux Rod Stewart j’avais pourtant par le passé usé a force d'écoutes répétées trois de ses albums  a savoir Atlantic crossing (1975)  -   A night on the town (1976) avec  sa célèbre pochette détournée du bal du moulin de la galette de Renoir) et surtout Foot loose and fancy free (1976) on trouvait sur ces trois grands disques d'un Rod Stewart alors au sommet de son art  des chansons inoubliables (the first cut is the deepesttonight ‘s the nightyou keep me hanging on -   the killing of Georgie -I don’t want to talk about it – ou encore it’s not the spotlight pour  n’en citer que quelques unes.

 J’ai découvert Every picture tells a story seulement quelques années plus tard et ce fut un choc 8 titres seulement  , essentiellement des reprises, Rod ayant  toujours excellé dans l’art de proposer des reprises  habitées souvent bien supérieures aux enregistrements  originaux

La plus fantastique de celles  proposées sur cet album paru en 1971  est sans doute I Know I’m losing you  a l’origine un titre des Temptations .

Que dire de Maggie may  ou de Mandolin Wind , deux  seules compositions originales de Rod Stewart  sinon que ces deux bijoux font sans doute partie des trois  ou quatre plus grands titres de la carrière du chanteur

Sur Every picture tells a story   on retrouve les musiciens qui l'acompagne depuis quelques années  a commencer par le futur Stones Ron Wood (guitare) entouré ici  de  Mickey Waller (batterie) Pete Sears (piano) Dick Powell (violon) Martin Brandy (guitare) et Ian Mc Lagan (claviers)

Toutes les titres de ce disque superbe donnent le frisson tant la voix éraillée ,le feeling ;l'energie de Rod Stewart font merveille  ;beaucoup s'accordent a dire qu'il s'agit certainement là de son meilleur album  ,c'est possible je préfere personnellement  penser que ce disque le troisieme  de sa discographie solo et qui va permettre a Rod  de voir sa carrière décoller  annonce la série des disques formidables cités plus haut  , cette periode de grâce prenant fin avec le virage disco inévitable du contestable   Blondes are more fun en 1978.

 

 

 

ecoutez I know i'm losing you


podcast

03:10 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Eh oui Rod Stewart !!! mais il a fait d'autres choses aussi bonnes qui sont pourtant restées passé sous silence en France en 1995 par exemple Rod a sorti l'excellent 'Spanner In The Works' comprenant de superbes titres celtiques, en 98 'When We Were The New Boy' n'était pas moins brillant avec son flot de reprises de Oasis, Skunk Akenzie, Primal Scream etc.......
Et que dire du tout nouvel album 'Still The Same...' où se mêlent les reprises de Dylan, Bob Seger, Van Morisson, Pretenders pour ne citer qu'elles.
Si vous voulez en savoir plus sur la carrière de Rod je vous donne rendez vous sur notre site et notre forum, ROD STEWART ON AIR http://rodstewartonair.chez-alice.fr
A bientôt

Écrit par : Steph | 26/10/2006

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire