Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/07/2016

Broken English (Marianne Faithfull 1979)

marianne faithfull

 

 

 

 C'est un album désespéré. totalement désespéré


En 1979, Marianne Faithfull est une rescapée et c'est dans cette situation d'urgence qu'elle va nous livrer son chef d'oeuvre Broken English.
Magnifique pochette bleutée (a l'époque bénie des vinyls où la pochette représentait encore quelque chose), on y  admire une  belle image de la diva 'junkie ' cigarette incandescente au bec
mais c'est surtout sa voix ,  sa  voix  incroyable et maladive qui nous cloue au mur.

Oubliée la petite voix fluette des années d'avant la poudre: ici la voix est rocailleuse, grave mais ô combien sensuelle et envoûtante.
Il y a dans ce disque des chansons éternelles: "The Ballad Of Lucy Jordan" d'une tristesse et d'une mélancolie infinie, la reprise somptueuse du "Working Class Hero"de Lennon, l'entêtante "Broken English" qui donne son titre a l'album enfin et surtout le magnifique "Why D'Ya Do It ?", une chanson farouchement rock 'n' roll qui parle de jalousie.
Ce qui semblait être le disque de la dernière chance pour Marianne va en fait devenir celui de la renaissance celui  par  qui elle  peut a la fin  des  douloureuses  seventies  apercevoir  enfin la  lumière   , une  lumière  rock 'n roll et avec  cette aura lumineuse  une  certaine  forme  de  rédemption il faudra encore des années et une traversée du désert pour que Marianne Faithfull gagne enfin son billet dans le cercle des artistes incontournables.

En 1979, Broken English lui a peut-être sauvé la vie

 

 Marianne Faithfull      The  balad  of  Lucy Jordan

 


podcast

 



 

Marianne Faithfull  - working class  hero

 


podcast

 

 

 

 

 

 

 

 

11:21 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marianne faithfull

Les commentaires sont fermés.