Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/12/2016

Qu'est il arrivé a Baby Jane ? (Robert Aldrich 1962)

 

qu_est_il_arrive_a_baby_jane,2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Indiscutablement ce film de Robert Aldrich réalisateur  de quelques trésors cinématographiques , citons "Vera Cruz "  en 1954  avec Gary Cooper , '"En quatrieme vitesse "   en  1955 et bien sur 'les douze salopards   " en 1967 et  sa  brochettes  de  gueules inoubliables (Bronson ,Lee Marvin , Ernest Borgnine ) est parmi les plus anxiogènes du cinéma americain  des années 60

reéalisé  en 1962 d'après  le roman d'Henry Farell il nous offre  une confrontation mémorable  entre  deux actrices  de légende   pour un  face a face inoubliable de cruauté perverse  , de manipulation et  d'angoisse.

A mi chemin entre la Norma Desmond  interprétée par  Gloria Swanson dans le légendaire ' Boulevard du crépuscule  '  de Billy Wilder (1950) et la folie d'un Norman Bates  (Anthony Perkins) dans le non moins légendaire Psychose  d' Alfred Hitchcock  (1960) Bette Davis trouve ici un de ses rôles les  plus marquants

Cruelle , manipulatrice , folle a lier et  jalouse jusqu'à la folie  elle y interprète Jane Hudson ex -enfant star du cinéma populaire des années 20 et  oubliée de tous,  vivante (ou plutôt  morte-vivante) dans sa gloire passée condamnée a s'occuper de  sa sœur Blanche Hudson (formidable Joan Crawford), handicapée,autre ancienne gloire du cinéma  populaire qu'un tragique accident d'automobile a éloignée définitivement des  écrans.

Toutes les  scènes de l 'affrontement entre les  deux sœurs Hudson ,  La spirale de haine et  de  folie de Jane  , l'effroi  et le calvaire de Blanche sont devenues devant la camera de Robert Aldrich  des  séquences d'anthologie.

La légende  prétend que les  deux actrices  se  détestaient  vraiment et a la vision de Bette Davis  outrageusement grimée et maquillée  comme la petite fille star qu'elle  fut jadis , persécutant et crachant  son fiel au visage de Joan Crawford on pourrait clairement penser que cette légende  est bien  réelle tant la tension et le climat farouche  de haine est palpable.

Le personnage masculin  de  Edwin  (Victor Buono) adipeux et malsain a souhait apporte quant a lui et  malgré la puissance des  deux actrices  féminines un contrepoids idéal dans le scénario

Avec une minutie d 'horloger et sans oublier des révélations finales inattendues et malgré  quelques  scènes  (volontairement) théâtrales  frisant par moments l'excès  " qu'est il arrivée a Baby Jane ? " demeure un classique incontournable

a noter que malgré  son interprétation  inouïe Bette Davis  favorite  a l 'oscar ne l obtint pas il récompensa en 1963 Anne Bancroft pour 'Miracle en Alabama'

la légende  (toujours  elle  et  toujours  aussi  tenace)  prétend que Joan Crawford non nominée  ni dans la  categorie "meilleure actrice"  ni pour un second role féminin usa de son influence pour  empecher Bette Davis de l 'obtenir.

 

 

 

 

02:24 Publié dans cinéma | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Merci pour ces croustillantes infos qui nous régalent toujours dans ces belles chroniques ! Oui quel incroyable face à face mémorable. Ca m'a donné l'envie furieuse de vite le revoir !

Écrit par : Marie | 01/01/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire