Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/09/2016

The Seeds of love (Tears for fears 1989)

Tears+For+Fears+The+Seeds+Of+Love+214834.jpg

 

 

 

En 1989 et apres une interminable attente de la part des  fans  conquis par le groupe après les succès des deux premiers albums  'the hurting ' (1983) et surtout 'songs from a big chair " (1985) vendu a des millions  d'exemplaires un peu partout  dans le monde Tears For Fears sort  enfin  son troisième album 'the seeds of love  "

C'est peu dire que le tandem Roland Orzabal /Curt Smith a soigné ce nouvel album changeant résolument   de cap et  délaissant la  new .wave  des précédents  albums pour  une pop soignée et baignée par moments  d'une ambiance  jazzy ( 'swords and knives ')

le duo avait  découvert peu de  temps avant  l'enregistrement  de  cet  album et  totalement par  hasard  dans un bar de Kansas City une chanteuse à la voix incroyable, Oleta Adams a qui ils demandèrent de venir participer a 'the seeds of love  'alors  encore a l 'etat de projet

Sa contribution notamment  sur  'Woman in chains ' le  titre  qui ouvre  l 'album   nous fait découvrir l'étendue  de  son  talent

Décidés a s'entourer  de musiciens prestigieux le groupe  associe a cet album deux batteurs  de  réputation mondiale  (manu Katché et Phil Collins) , la basse est tenue par Curt Smith ou par Pino Palladino  (formibable  bassiste) et on retrouve Robbie Mc Intosh ( "échappé des Pretenders ) pour épauler Roland Orzabal aux guitares.

Le résultat  est  de toute  evidence a la hauteur des moyens mis en place et des exigences du groupe ,. Refrains imparables, orchestrations et arrangements  soignées, , breaks instrumentaux, tout ici est pafaitement en place( et peu être  parfois meme un peu trop

Bref un  grand  disque qui  porté par le fantastique  single  'sowing the seeds of love  " (qui fleure  bon les Beatles)  rencontrera un enorme  succes lors  de sa sortie mais sera aussi' le chant du cygne' pour Tears for Fears car le  groupe ne retrouvera jamais plus cette alchimie musicale quasi parfaite

Même si certaines compositions ("the badman's song" " year  of the knife ") s'étirent  un peu en longueur et peuvent paraître  parfois trop travaillées  l 'ensemble résiste bien aux poids des années  et s'écoute ( ou se découvre) avec beaucoup de plaisir.

 

Tears for fears  - Swords and knives

 


podcast

 

 

Tears for fears - sowing the seeds of love


podcast

17:31 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Oui, de beaux souvenirs, un plaisir de les retrouver et quelle magnifique pochette !

Écrit par : Marie | 19/09/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire