Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/07/2016

Victor , Victoria (Blake Edwards 1982)

images.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus de trente ans se sont écoulées depuis la sortie de ce film extraordinaire que je n'avait jamais revu

c 'est désormais chose faite grâce a l insistance   d'une amie cinéphile (que je remercie et qui se reconnaitra ) car revoir Victor, Victoria fut un pur moment de bonheur total ,une véritable cure de jouvence  

inventif, drôle, émouvant , brillant   Victor , Victoria   est tout simplement un film éblouissant

Tout  ici est merveilleux des décors superbes (merveilleuse reconstitution du paris des années 30) ,des   dialogues   hilarants, des situations comiques   , de l 'humour noir, des  situations  cocasses  et   burlesques , des  costumes , et des performances d'acteurs de haute volée oui dans  cette  comédie  irrésistible  tout  est parfait!

Julie Andrews  déjà dans toutes les mémoires depuis " mary Poppins "(1964) et "la mélodie du bonheur "(1965) livre ici une performance inoubliable

le réalisateur Blake Edwards , son mari dans le privé lui offrant ici un rôle   qui la fera entrer définitivement   dans la légende .

Blake Edwards   déjà célèbre en 1982 grâce a des bijoux comme 'diamants sur canapé (1961) , the party( 1968) , ou encore la saga des Panthère Rose   ( il réalisera 9 films de 1972 a 1993 autour   du personnage de l 'inspecteur   Clouseau ) s 'essaye ici pour la première   fois (avec talent) au film musical

ce  coup d'essai s'avérant un coup de maitre Victor , Victoria s'installant dans le haut de la liste des comédies musicales les plus réussies

mais surtout c 'est l incroyable, légèreté et la surprenante modernité avec laquelle le sujet est ici traité en effet le thème de l 'homosexualité est abordé ici avec une facilité déconcertante

L'action se déroulant dans l’univers du cabaret et des travestis, il aurait pourtant été facile de présenter un humour caricatural basé sur des clichés faciles mais nous ne sommes pas ici dans La Cage aux folles (au demeurant très drôle) ni encore moins chez Chouchou (beaucoup moins drôle) et ici tout est subtil , tout est intelligent tout en restant   très drôle

Que dire des personnages masculins du film qui aurait pu passer a la trappe tant le personnage de Julie Andrews occupe l espace?

Robert Preston qui interprète Toddy est tout simplement .....miraculeux c'est le mot juste , toutes ses scenes sont   magiques et la d erniere releve de l'anthologie du   cinéma

James Garner quant a lui interprète King Marchand avec une finesse et une classe naturelle

curieusement cette fois c'est le film qui aura précédé la comédie musicale   qui sera crée en 1995 par Blake Edwards lui même, le film étant lui même le 'remake ' d'un film allemand des années 30 (Viktor und Viktoria)

Notons également un évident clin d'œil a l'inoubliable Inspecteur Clouseau (la panthère rose) avec le personnage burlesque du détective francais

Le film bien que nominé dans toutes les catégories principales fut malheureusement oublié des oscars (concurrence difficile avec le Gandhi de   richard Attenborough et le rôle de Meryl Streep dans " le choix de Sophie" qui priva Julie Andrew inoubliable Victor et délicieuse Victoria d'un oscar plus que mérité

Victor ,Victoria est un Film thérapeutique qui fait passer le spectateur du rire aux larmes en un clin d'œil un film qui déborde  d'émotions qui fait ....du bien et qui nous procure tant de bonheur que l'achat du DVD   devrait être......... remboursé par la sécurité sociale .

 

 

 

 

12:05 Publié dans cinéma | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Robert Preston est époustouflant dans ce film... il crève l'écran et nous livre une performance extraordinaire et haute en couleur notamment dans la dernière scène du film. Il est à la fois élégant, touchant, drôle et fragile.... et tellement émouvant !
Très belle chronique encore, merci Patrick :)

Écrit par : Marie | 25/07/2016

Les commentaires sont fermés.