Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2016

Rouge sang ( renaud 2006)

0094637143322.jpg

 

 

en 2006 Renaud   publiait   'rouge  sang ' l 'album  qui semble  t 'il  tournait la page  des années noires de l'alcoolisme et de la dépression.

la  suite  malheureuse  du parcours du chanteur   prouva  , hélas  qu'il n 'en  était  rien  

.Renaud que l'on a vu traîner son mal -être , sa tristesse durant toutes ces années avait livré un tres bel l 'album plutôt inattendu en 2002 Boucan d'enfer  il y parlait de ses faiblesses avec une grande auto-dérision mais aussi  de ses espoirs , des amis perdus , de son amour envolé , et même Manhattan -kaboul  le  joli duo avec Axelle Red  pourtant archi-diffusé par les radios jusqu'a l'écoeurement  ne laissait place a la moindre critique.

c'était donc , le grand retour médiatique de Renaud  a la grande joie de tout le monde mais les années se suivent et ne se ressemblent pas  ,hélas .....pour lui , hélas pour nous

Le coup de gueule de 'rouge  sang ' c'est bien sûr Les Bobos qu'on trouve dès la plage 1  que dire de cette chanson cliché intégral ou Renaud aligne des rimes stupides avec plus de betises que de méchancetés réelle et on apprend (merci renaud le sociologue!) que les bobos adorent Bashung  Manu Chao et Françoise Hardy (ah bon !) mais  aussi la manzana glaçée et le catalogue Ikea  il paraitraient même qu'ils vivent tous dans le 12 ème a Paris  parfois en banlieue mais dans un loft (forcement) et enfin qu'ils  déplacent  en  4x4 sinon a vélo

Ma plume est un petit peu assassine nous dit Renaud dans cette chanson grotesque  je trouve personnellement que cette  plume est trempée dans  la grenadine  plutôt que dans que le vitriol ,pas de méchanceté ,meme pas d'ironie juste un name- dropping  facile et un idiot et totalement sans queue ni tête.

Et part ca quoi d'autre sur ce rouge sang ?

plage  2 une chanson cul-cul d'a peine 2 minutes ou Renaud nous rappelle qu'il est amoureux et si vous ne le saviez pas comptez sur lui pour vous en rabattre les oreilles (pas moi de  6 chansons  sur  Romane  Serda  )

plage 3 Renaud nous parle de la clope ( arretez la clope avant qu'elle n'arrête ma vie!-je pourrai presque me passer de mes clopes mais pas de toiRenaud se pose ici en donneur de leçon aussi  lamentable et déplaçé que le Gainsbarre  d'aux enfants de la chance .

plage 4 le niveau remonte légerement avec rouge sang la chanson qui donne son titre a l'album ou l'artiste dénonce en vrac la corrida ,la guerre et le massacre des animaux  

 plage 5  Renaud s'énerve et  prend la défense des blondes , Romane Serda est blonde alors Renaud  part au combat (j'aime une blonde et alors! j'aime ses cheveux d'or et alors ! ) et alors  ! on a juste envie de lui dire qu'on s'en fout un peu.

on zappe sur la 6 qui ne présente aucun  intérêt et on en vient  a elle est facho ce n'est une surprise pour personne  Renaud de gauche depuis toujours mais  ce qu'on ignorait c'est qu'il se servirait de ses convictions  pour  ecrire une chanson aussi ridicule qui se conclut par une  petite pique gratuite qui ne fera plaisir qu'aux abrutis ( Elle est Facho elle vote Sarko!)

Nos vieux n'intéressera non plus pas grand monde aussi passons donc a la  8 qui s'appelle 'j'ai retrouvé mon flingue en réponse a une formidable chanson Anarchiste que Renaud  avait écrite en début de carrière (ou est ce que j'ai mis mon flingue?) ,chanson écrite a une periode ou on pouvait affirmer sa plume était trempée dans le vitriol et autant le Renaud  qui hurlait sa colère  en 1978  était crédible autant celui qui  vient nous rappeller entre deux couvertures de magazines   qu'il est encore un brin anar (je dégomme ,je décime , j'extermine , j'assassine , ) celui la me fait doucement rigoler .

plage  10 jusqu'à la fin du monde une chanson d'amour (encore!) (tes mains sont un calice qui ferait se damner jésus a son dernier soir) c'est ensuite Adieu l'enfance chanson nostalgique sur le Paris d'autrefois sitôt écoutée sitôt oubliée

c'est en plage 12 que renaud arrive a retrouver avec Elsa belle chanson triste et  mélancolique (certainement la plus belle de l'album) sur le suicide d'un adolescent un niveau digne du grand artiste  qu'il a été car  on retrouve ici le temps  d'un titre un  Renaud qui avec des mots simples et touchants fait passer une veritable émotion .

On préferera si on veut rester sur une note positive stopper l'ecoute de ce disque après Elsa  mais si on décide de continuer il faudra supporter une chanson  sur le monde paysan (pas de dimanches) puis  une insupportable  guimauve  danser a Rome (anagrame de Romane Serda) ainsi que  je m'appelle  galilée (encore une chanson d'amour un brin  prétentieuse ,cette fois on frise l'overdose -cette super nova qui pour l'éternité brulera dans l'azur de mon ciel amoureux-ton cul est une étoile et je suis son berger -  au secours !!! ) et ce n'est pas dans la jungle l'hommage a Ingrid Bettancourt  jolie chanson plutôt réussie mais qui perdue  en fin d'album passe presque inaperçue ni a la close la chanson  hommage a la brasserie 'la closerie des lilas' ou Renaud a selon la légende  bu des citernes  de pastis qui permettront  a rouge sang de réhausser un niveau désespérant bas ( tu m'as , petite fille sorti de la cirrhose et redonné le goût de l'eau apres la clope , le voila  moralisateur  au  sujet  de  l'alcool.

se coltiner l 'ecoute  de  ' rouge  sang  ' me  donne  envie  d 'hurler 'Allo Renaud Bobo! et dieu que ca me gêne d'écrire ca,  le Renaud sobre et amoureux m'ennuie et me fait de la peine avec   ses textes dégoulinants d'amour qui frôlent le gâtisme me laissent indifférent

je préfere me souvenir du Titi parisien qui chantait 'Amoureux de paname '  'mistral gagnant ' , chanson pour pierrot 'ou  'Morgane de toi' avec un vocabulaire qui n'appartenait qu'a lui  un style Renaud  qui  lui a donné cette place unique dans la chanson française C'est ce Renaud la que je continuerai a écouter ,quand a ce rouge sang je n'aurais vraiment guère de mal a m'en passer.

 

Renaud  -  les  bobos


podcast

11:15 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.