Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/07/2013

Falaises (Olivier Adam 2005)

41QQ8XXNS8L__SL160_.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je sais le poids des morts. Et je sais le mauvais sort. Je sais la perte et le saccage, le goût du sang, les années perdues et celles qui coulent entre les doigts. Je connais la profondeur des sables, j'en ai éprouvé la résistance, la matière meuble, équivoque. Je sais que rien n'est fiable, que tout se défait, se fissure et se brise, que tout fane et que tout meurt. La vie abîme les vivants et personne, jamais, ne recolle les morceaux, ni ne les ramasse

Olivier Adam (2005)

 

 

je suis arrivé jusqu'a lui tout d'abord par les adaptations cinéma ' des vents contraires ' ' je vais bien ne t'en fais pas '   et par son travail de scénariste sur  'Welcome ' de Philippe Lioret  en 2009

coté bouquins c'est par 'les lisieres' son dernier  roman que je découvrais l 'auteur et que je tombais sous le charme de son écriture désenchantée  et  caustique  qui me rapellait par moments le choc dans les années 90 de la découverte littéraire de  Philippe Djian

Falaises est son cinquième livre , écrit en 2005 ce roman court mais d'une rare intensité  m'a bouleversé par  son épure par l 'approche analytique des personnages , une approche âpre , é corchée vive et  sans concession , Olivier Adam y emploie  une justesse de ton et une grande aisance ,il parvient sans forcer le ton a  saisir et a cristalliser les angoisses et les peurs des personnages de son livre

Entre des vivants plus mort que vivant  et des morts  plus vivant que mort Olivier Adam  déroule le film d'une vie ( sa vie ?) avec le souvenir hanté d'une mère suicidée et du rendez vous manqué avec un père insaisissable.

 

Bouleversant !

 

19:25 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.