Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2009

Paris ( cedric Klapisch - 2008)

18894353.jpgComment ne pas être décu avec 'Paris' le film de Cedric Klapisch sorti en début d'année 2008 ? Ou est passé le rythme , le dynamisme du réalisateur de   l'auberge espagnole  ou des 'poupées russes' ?

Même si on prend en considération le sujet plus grave traité par Klapisch avec  ce film  ,  on a la désagréable  impression  de se retrouver  dans l'univers de Claude Lelouch (multitude de personnages , histoires a tiroir , séquences  sans rapport les unes avec les autres, sentimentalisme exacerbé, ) bref, au bout du compte un grand sentiment de frustration , une impression de surfait ,comme un beau gâteau avec trop d'ingrédients qui n'a finalement aucun goût 'Paris ' finit par agacer ;les personnages (trop nombreux) sont superficiels et même si On retrouve avec plaisir  Romain Duris  l'acteur fétiche de Klapisch  la majorité des comédiens  ne sont pas a la fête.

Ce sont les filles qui s'en sortent le mieux  Juliette Binoche  est parfaite dans le rôle d'Alice  mere célibataire désabusée qui essaie encore de croire a l'amour , Karin Viard est épatante malgré un  rôle est réduit a quelques répliques et  mélanie Laurent toujours aussi  naturelle. Fabrice Lucchini  alterne le bon (la scène chez le psy) et le moins bon voire le grotesque (il nous refait son numéro  d'allumé de la musique 'soul'  et si  sa spontanéité  nous amusait sur les plateaus télé ici on  a l'impression qu'il est en représentation) Dupontel ,Lellouche , Cluzetsont enfermés dans des personnages sans grand intêret

 Quant au film il avance mollement , sans jamais décoller  avec pas mal de  séquences inutiles (que fait l'Afrique dans cette histoire?) ;le défilé de mode ,   la visite des mannequins a Rungis tout ça n'a qui queue ni tête .Certes on saisit bien le sens du message de Klapisch' profitez de la vie -amusez vous ! -dansez  ! , chantez ! ,  ! vous avez la chance d'être vivant , de respirer , de rire , d'aimer mais que tout cela est lourd ,  pompeux  monotone  que tout cela est plat et manque cruellement de grâce et de  magie . Dans ce 'Paris ' joliment filmé par Klapisch (qui n'évite toutefois pas les clichés)on ne se passionne jamais ,on s'ennuie , on tourne en rond

22:28 Publié dans cinéma | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris, klapisch

Les commentaires sont fermés.