Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/02/2008

No country for old men (Joel & Ethan Coen - 2008)

1399812760.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Évidemment je serai allé le voir sans l'oscar (tout a fait mérité par aileurs) car le cinéma des frères Coen est toujours synonyme de grand plaisir pour le spectateur d'autant plus que "No country for old men ' signe le retour des deux frangins surdoués au film noir . Si 'Fargo' reste a mon sens le véritable chef d'oeuvre de la filmographie  de Joel & Ethan Coen ce' no country for old man's'inscrit déjà dans la lignée des films incontournables de cette décennie.

les premières vingt minutes sont tout simplement époustouflantes , filmées  quasiment sans la moindre parole le début de ce  film s'offre un hommage appuyé aux grands westerns américains puis c'est la découverte de la tuerie en plein désert par Llewellyn Moss (Josh Brolin excellent!) qui nous plonge dans un univers terrifiant et halluciné baigné d'une froide  et implacable violence.  Bienvenue  en enfer !

Les frères Coen  on le savait  dejà sont passés maitres dans l'art de filmer les grands espaces comme personne et ici c'est  vraiment du  bonheur a l'etat pur. Si certaines séquences sont dejà cultes ( " la poursuite de LLewelyn par les mexicains et leurs pit bulls" - "la tuerie dans le motel ' l'attaque de La pharmacie  '  ou encore le  pile ou face d'Anton " )il faut également  souligner le formidable  et étonnant  casting de ce film intense  et puissant

Tommy Lee Jones en vieux shérif est incroyable , josh Brolin en cow  boy courageux qui ne lache rien  est parfait , enfin et surtout serais -je tenté de dire Javier Bardem est fulgurant il est LA REVELATION  de ce film ,.Dans le rôle d'Anton Chigurn le tueur fou  désabusé ,  incarnation du mal absolu il est totalement époustouflant (on comprend que l'oscar du second rôle ne lui pas échappé) Droopy sanguinaire , imprévisible , loufoque ; morbide et  a la limite du métaphysique il nous offre ici une interprétation mémorable  passant de la terreur a l'humour en quelques secondes , son look et sa coiffure inoubliable , son regard  glacial vont hanter longtemps nos mémoires car il est a mon sens l'un des personnages de 'méchant' les plus inouïs qu'il m'est été donné de voir depuis longtemps .Le film  qui est adapté du roman de Cormac Mc Carthy (il s'agit d'ailleurs  de la première adaptation originale signée par les Coen)  aurait pu être un chef d'oeuvre total mais  il ne l'est pas  car si les 3/4 du film sont absolument parfaits  la fin est cependant  ratée . Les quinze dernières minutes  surprenantes et déroutantes n'ont pas finies d'engager polémiques , discussions animées et suppositions en tout  genre  pour tous ceux qui iront voir le film  ." No country for old men " est au final un  film magistral que l'on déguste comme un grand cru  mais  qui se termine malheureusement avec un curieux sentiment d'inachevé

 

 

Commentaires

Salut Jimbo,
Excellente analyse du film.
La fin est aussi magistrale selon moi, même si sur le moment je me suis laissé piégé à la trouver bâclée.
Elle EST l'explication du film. Elle EST la raison pour laquelle le vieux sherif se sent perdu dans ce monde... difficile d'en dire plus sans trop en dire pour celui qui ne serait pas encore allé le voir... en plus de cela, elle dénote un sacré courage car ils savaient qu'il y aurait polémique mais ils n'ont certainement pas cédé.
D'accord avec Fargo mais j'avais été époustouflé par "The Barber" pour la qualité des images, de ces sacrés frères ...

Dis, au fait , jimbo, tu ne ferais pas un jour, un article sur le groupe : "Rage Against The Machine" (RATM). Je me suis toujours demandé ce qu'ils devenaient et d'où leur était venue cette fameuse rage...?

Amitiés
Laiguillon

Écrit par : Laiguillon | 03/03/2008

J'avais effectivement aussi eu cette impression d'inachevé, surtout après la scène très prévisible de l'accident de voiture.
Amicalement

Écrit par : Mike B. | 08/03/2008

Les commentaires sont fermés.