Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2015

la chanson la plus etrange jamais enregistrée par Les Beatles

Expérience sonore sans structure apparente ,mélange de sons divers (mitraillettes, grognements d’animaux , mélodies enregistrées a l’envers ) fragments dépourvus de sens parsemés d’une voix répétant par intermittence Number nine ,number nine Revolution 9 restera un objet sonore sans équivalent dans la discographie des Beatles.
L’explication de cet étrange mantra nous est fourni par Lennon qui déclara que cette chanson fût tout simplement enregistrée dans le studio 9 de la maison de disques E.M.I
Pour l’illuminé Charles Manson ce chiffre 9 faisait référence selon sa logique démente au chapitre 9 de l’apocalypse .

Ce qui est certain c’est que le résultat de ce collage musical est ahurissant (rires hystériques ; éléments atmosphériques, morceaux d’opéra , chuintements , plaintes d’agonies ).
Manson certifiait entendre une voix derrière le crépitement des mitraillettes murmurant Arise ,ce qui est sûr c’est que l’on entend d’une façon très claire la voix de Lennon proclamer après 6' 43"


Take this brother may it serve well’
Prends ça mon frère et que ça te serve bien’

Bien entendu dans son univers de folie ; le gourou restera persuadé que ce message lui était directement adressé et l’interprétation qu’il en fera débouchera sur les actes criminels d’août 1969.
Il semble important également de préciser que l’on trouvera Revolution 9 sur le double blanc des Beatles, disque génial et maudit dans lequel Charles Manson puisera l‘essentiel des prétendus messages subliminaux de la barbarie qu’il mettra malheureusement en application dans ses actes meurtriers de l’été 69.

voir sur jimboland

http://jimboland.hautetfort.com/archive/2007/07/02/the-be...

 



 

 
 

Les commentaires sont fermés.